Menu
SIFER 2021
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

A Bezons, le saut-de-mouton d'Eole prend forme

A Bezons, le saut-de-mouton d'Eole prend forme
Par la rédaction, le 2 septembre 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le chantier du prolongement du RER E (projet Eole) n’aura pas pris de pause cet été. Les neuf piles du saut-de-mouton - comprenez le dispositif ferroviaire constitué d’un pont permettant à une voie ferrée d’en croiser une autre en passant par-dessus ou par-dessous - sont quasiment achevées dans la Seine. Place à l’assemblage des tabliers.
 
C’est la nouvelle étape faisant suite à l’achèvement des ouvrages de franchissement du réseau ferroviaire existant et la mise en place du bow-string en 2019. Les neuf piles - réalisées par les équipes d’Eiffage Génie Civil et Eiffage Travaux Maritimes et Fluviaux - nécessaires à la traversée des deux bras du fleuve et de l’île centrale sont maintenant achevées, ou presque.
 
Les équipes d’Eiffage Métal déploient leurs monteurs et soudeurs afin d’enchaîner avec l’assemblage des deux tabliers à construire au-dessus de la Seine. Le premier est un tablier ferroviaire de 350 m portant la nouvelle voie Eole sur la tête des piles, le second est un tablier de 378 m destiné à accueillir une liaison piétons-cyclistes entre les deux berges, portant sur d’imposantes consoles métalliques ancrées aux piles.
 
Les deux tabliers sont assemblés chacun sur une berge de la Seine et seront mis en place en cinq lançages. Les deux premiers lançages de chaque tablier ont été réalisés pendant l’été, permettant ainsi à chacun de franchir un bras de Seine. Les autres lançages de 30 à 100 m environ se succéderont tous les mois jusqu’au premier trimestre 2021 avant la reprise des travaux de génie civil.
 
Cet ouvrage appartenant à SNCF Réseau sera livré en novembre 2021
 
 
Crédit Photo : Eiffage Génie Civil
Retrouvez sur LinkedIn Julia Tortorici, rédactrice en chef de BTP Construction.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Eole : la fourmilière de Porte Maillot
Eole : la fourmilière de Porte Maillot
C’est l’un des tous derniers chantiers d’envergure à Paris : le chantier de la gare Eole située sous la future ex-place Porte Maillot bat son plein. Aux manettes, le groupement constitué de Bouygues Travaux Publics, Razel-Bec, Eiffage Génie Civil, Sefi-Intrafor et Eiffage Fondations qui s’efforce de faire naître un ouvrage très technique au cœur d’une zone dense.
« Au service des tunneliers, des hommes ressources »
« Au service des tunneliers, des hommes ressources »
Le prochain congrès de l’Aftes qui se tiendra du 6 au 8 septembre au Palais des Congrès de Porte Maillot s’annonce sous les meilleures hospices, malgré l’impact de la pandémie sur la productivité des chantiers. Le marché est en croissance, inscrite sur plusieurs années, grâce à un Grand Paris Express catalyseur d’activité et d’innovation. Les initiatives fleurissent pour diminuer l’empreinte carbone des travaux, et le numérique gagne des métiers qui se redécouvrent.
Eole : dernier grutage sur le saut-de-mouton de Bezons
Eole : dernier grutage sur le saut-de-mouton de Bezons
Le 8 mars dernier, les équipes travaux d'Eiffage ont procédé au grutage et à la pose de la dernière travée du tablier de la liaison piétons-cyclistes de 377 m du saut-de-mouton de Bezons, ouvrage inclut dans le projet Eole qui permet de relier deux rives de Seine côté Bezons et côté Nanterre en mode doux.
« Le rebond pour les parois moulées ? Pas avant 2023 »
« Le rebond pour les parois moulées ? Pas avant 2023 »
La baisse de 30 % du logement résidentiel sur un an, liée en partie à la crise de la Covid-19, couplée au creux de cycle constaté sur le projet du Grand Paris Express où les gros travaux de parois moulées ne reprendront pas avant 2023, laisse augurer des mois difficiles pour le secteur des fondations. À cela s’ajoute la RE2020 qui impose désormais aux promoteurs de brider leur bilan carbone. Des répercussions à prévoir sur l’activité des fondeurs, selon Didier Jacquet, directeur général de Fayat Fondations. 
Le transport fluvial toujours dynamique
Le transport fluvial toujours dynamique
Après une année 2019 en très forte croissance sur le bassin de la Seine (+ 10,4 % en volumes avec 23,7 millions de tonnes transportées et + 9,9 % avec 3,9 milliards de t-km), le transport fluvial a enregistré en 2020 un tassement de 10 % en volumes (21,37 millions de tonnes transportées) et de 9,2 % en tonnes kilomètres (3,53 milliards de t-km).
Spie Batignolles Fondations : « Redévelopper l’international et élargir la palette de nos métiers »
Spie Batignolles Fondations : « Redévelopper l’international et élargir la palette de nos métiers »
Ingénieur des Ponts et Chaussées, et diplômé du Collège des Ingénieurs, Olivier Peter est le directeur général de Spie Batignolles Fondations depuis 2018 et le nouveau président du Soffons. Ce « baroudeur » de la première heure affiche une éclatante carrière à l’export dans le domaine des fondations spéciales dont il a la vocation depuis les années 1990. Son goût prononcé pour l’expatriation et son ADN « grands projets » en fait le candidat idéal pour mener à bien la quête de nouveaux horizons de Spie Batignolles.
Allées de Neuilly : la phase 2 entre en chantier
Allées de Neuilly : la phase 2 entre en chantier
À Neuilly-sur-Seine, les travaux sur les tronçons situés entre la rue Rigaud et la rue de L'Eglise côté nord, et entre la rue Paul Déroulède et la porte Maillot côté sud, démarrent au mois d'avril, marquant ainsi la mise en chantier de la phase 2 du projet des Allées de Neuilly. 
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.