Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

INFRASTRUCTURES TP
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Paris : le 2e tunnelier de la ligne 14 sud s'appelle...

Partager :
Paris : le 2e tunnelier de la ligne 14 sud s'appelle...
Par la rédaction, le 24 avril 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Infrastructures TP
Ce mercredi 24 avril à Morangis, le deuxième tunnelier du prolongement sud de la ligne 14 a été baptisé du nom de Koumba, prénom de la vice-championne du monde de lutte née à Arpajon en Essonne.

Le tunnelier Koumba aura pour tâche de créer près de 4,5 km de tunnel entre le futur Site de Maintenance et de Remisage des trains de la ligne 14 à Morangis (91) et la station Pont de Rungis à Thiais (94). Son baptême fait suite à celui du tunnelier Claire, le 3 avril dernier, qui s’élancera entre la station Pont de Rungis et l’ouvrage Jean Prouvé à L’Haÿ-les-Roses.

Les deux machines démarreront leurs creusements respectifs en mai, alors que le troisième et dernier tunnelier du prolongement au sud de la ligne 14 se lancera en juillet, depuis L’Haÿ-les-Roses et à destination de Paris (13e). Le tunnel restant, entre Maison-Blanche et la partie existante de la ligne (140m), sera lui creusé selon une méthode traditionnelle, sans tunnelier.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Sur le tracé de Koumba, verra le jour en 2024 le nouveau Site de Maintenance et de Remisage des trains (SMR), complémentaire au SMR mis en service au nord à Saint-Ouen d’ici l’été 2020. Il servira à l’accueil et l’entretien des 72 nouvelles rames à 8 voitures qui équiperont la ligne 14.

Deux stations seront également créées à l’Aéroport d’Orly, au niveau du parking P0, et à Pont de Rungis, au coeur de la ZI Sénia à Orly et de la zone d’aménagement concerté de Thiais. Le creusement du tunnel au tunnelier sera plus que délicat puisqu’il sera creusé sous les pistes de l’aéroport sans stopper l’exploitation.

A noter que les travaux du lot 4 de la ligne 14 représentent un investissement de 203 M€ et seront assurés par le groupement NGE/Salini Impregilo.



 
 

Sur la roue de coupe : création artistique du duo Lek & Sowat. Crédit photo : DR
Retrouvez toute l'information "infrastructures TP" dans BTP Magazine.
BTP Magazine, découvrez la nouvelle formule de BTP matériels avec + de professionnels et + de terrains
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Sébastien teste les lunettes connectées d'Expert Téléportation

Dans ce nouveau numéro de BTP ça tourne, Sébastien teste des lunettes uniques en France.
+ de vidéos BTP ça tourne
Vidéo
Rencontre avec le président de Hiab
Grue hybride, chariot Moffet électrique, Stage V, connectivité... l’édition 2019 du salon Solutrans a été l’occasion pour Hiab France, de faire étalage de plusieurs nouveautés, mais aussi, de faire connaissance avec son nouveau président, Vincent Duteriez.
À lire également
Métro ligne B à Lyon : « Coline » creuse entre Saint-Genis-Laval et Oullins
Métro ligne B à Lyon : « Coline » creuse entre Saint-Genis-Laval et Oullins
Deux mois après la livraison des éléments du tunnelier, la machine de 120 ml, baptisée Coline, a débuté le creusement de 2,5 km de tunnel de Saint-Genis-Laval en direction d’Oullins, dans le cadre du projet d’extension de la ligne B du métro de Lyon.
Les matériels souterrains du Grand Paris
Les matériels souterrains du Grand Paris
Pour les constructeurs, prendre part au chantier pharaonique du Grand Paris via leurs matériels est une opportunité qui ne se refuse pas. Outre le fait de contribuer à l’élaboration d’un projet à la caisse de résonance nationale, voire internationale, c’est surtout l’occasion de mettre en avant la qualité de leurs machines. A condition, vu le contexte particulier de l’exploitation souterraine, de ne pas négliger la notion de services. « C’est le premier chantier d’infrastructures en Europe et le quatrième au niveau mondial derrière les projets chinois et indien. Un programme titanesque qui devrait redéfinir complètement la mobilité francilienne et désenclaver de nombreux territoires aujourd’hui isolés », résumait il y a peu la Société du Grand Paris (SGP) pour expliquer à quoi correspondaient les travaux engagés dans ce cadre. Rien que pour les lignes de métro et les gares, quelque 25 milliards d’euros vont être dépensés sur une dizaine d’années. Au total, la facture atteindra 108 milliards sur une période de 10 ans, si l’on prend en compte les développements de nouveaux programmes de logements et d’aménagement des quartiers autour des gares. Pour les TP, c’est évidemment une aubaine. « Aujourd’hui, on estime que les travaux du Grand Paris représentent plus de 15 % de l’activité TP en France. C’est dire s’il est important d’y être, d’une manière ou d’une autre », explique ainsi un professionnel. Les constructeurs l’ont d’ailleurs bien compris et c’est la raison pour laquelle beaucoup s’affairent et se réjouissent d’y être représentés. Mais difficile pour autant de s’improviser spécialiste souterrain du jour au lendemain.
Grand Paris Express : montage du 4e tunnelier en cours
Grand Paris Express : montage du 4e tunnelier en cours
En avril prochain, le quatrième tunnelier du Grand Paris express commencera à creuser un tronçon de la ligne 15 sud depuis la future gare Arcueil-Cachan où se trouve le puits d’entrée. Pour l’heure, son montage est en cours.
Quand les voussoirs Stradal épatent la galerie
Quand les voussoirs Stradal épatent la galerie
Vinci Construction et Spie Batignolles s’affairent sur le lot T3C (ligne 15 sud) du Grand Paris Express au niveau du puits Robespierre à Bagneux, où le tunnelier à pression de terre, Ellen, est chargé de creuser un tunnel de 3,9 km jusqu’à Clamart. Destination qu’il atteindra en juillet 2020 au rythme de 16 m par jour. Les voussoirs en béton armé du projet sont fournis par le préfabricant Stradal, société du Groupe CRH. Sur la ligne 15 sud, actuellement en cours de réalisation à un train d’enfer, le lot T3C qui s’étend de la gare Villejuif-Louis-Aragon à la gare de Fort d’Issy-Vanves-Clamart, a été confié au groupement Vinci Construction/Spie Batignolles pour un montant de 926 M€. Le marché inclut le génie civil de 5 gares (extérieures et souterraines), un tunnel foré de 8 km et 8,7 m de diamètre creusé au tunnelier (diamètre intérieur des anneaux béton) ainsi que 8 ouvrages de service raccordés au tunnel par des galeries appelées rameaux. « Ce projet, destiné à s’achever en octobre 2022, repose sur les performances de deux tunneliers à pression de terre de 9,87 m de diamètre, expose Thierry Roma, Construction Manager chez Vinci Construction Grands Projets en charge d’une partie des travaux souterrains du lot T3C. Ils ont pour mission d’excaver 8,2 km entre Fort d’Issy-Vanves-Clamart et Villejuif-Louis-Aragon en creusant simultanément vers l’Ouest et vers l’Est. » Le tunnelier Centre, baptisé Ellen, en hommage à sa marraine Ellen MacArthur, a foré ses premiers mètres en février dernier depuis le puits Robespierre à Bagneux. Il réalisera au total 3,9 km d’excavation jusqu’à Fort d’Issy-Vanves-Clamart. Le tunnelier Est, baptisé Amandine, dont les premières pièces sont arrivées en janvier 2019 et dont la roue de coupe a été descendue début février, a quant à lui été lancé au printemps, à la gare d’Arcueil. Il procèdera sur 3,4 km jusqu’à Villejuif-Louis-Aragon.
La France ne renonce pas au Lyon-Turin
La France ne renonce pas au Lyon-Turin
Alors que Luigi Di Maio, chef de file du Mouvement 5 étoiles en Italie, a déclaré que le Lyon-Turin « ne se fera pas », Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports a réaffirmé, vendredi dernier sur le chantier de Saint-Martin-La-Porte, tout le soutien du gouvernement français au projet.
Amandine, le 4e tunnelier du Grand Paris
Amandine, le 4e tunnelier du Grand Paris
La ville de Cachan et la Société du Grand Paris ont dévoilé nom du tunnelier qui partira du chantier de la future gare Arcueil-Cachan : Amandine.
Le Grand Paris aux premières loges des évolutions de la géotechnique
Le Grand Paris aux premières loges des évolutions de la géotechnique
Confrontée à des chantiers urbains complexes et à l’influence du numérique sur les techniques de mesure, la géotechnique connaît, depuis ces dernières années, plusieurs évolutions dont certaines stimulées par le Grand Paris Express. 68 nouvelles gares et près de 200 km de tunnels souterrains à creuser pour 2030, le Grand Paris Express est incontestablement l’un des plus grands projets d’infrastructure de France de la prochaine décennie. Avec d’autres projets en cours de réalisation en Ile-de-France tels que des prolongements de lignes RATP et des interconnexions ferroviaires sous maîtrise d’ouvrage de SNCF Réseau, il participe à intensifier l’activité géotechnique ainsi que certaines pratiques.
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Assises Européenne de la Transition Énergétique
28 Janvier 2020
Assises Européenne de la Transition Énergétique
Carrefour des Gestions Locales de l'Eau
29 Janvier 2020
Carrefour des Gestions Locales de l'Eau
Biogaz Europe
29 Janvier 2020
Biogaz Europe
+ d'événements
Emploi
- Chargé / Chargée d'affaires BTP
- Projeteur / Projeteuse béton armé
- Chef de chantier
- Manoeuvre bâtiment
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.