Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

INFRASTRUCTURES TP
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Une activité géotechnique intense en région parisienne

Partager :
Une activité géotechnique intense en région parisienne
Par Charlotte Divet, le 26 mars 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Infrastructures TP
Jeudi dernier, le CFMS (comité français de mécanique des sols et de géotechnique) a organisé sa journée scientifique et technique autour du thème : « grands projets d’infrastructures en région parisienne ». Une occasion de rappeler  que l’activité géotechnique est intense en Ile-de-France.

Grand Paris Express, prolongements de lignes RATP et projets d’interconnexions ferroviaires sous maîtrise d’ouvrage de SNCF Réseau. En région parisienne, plusieurs grands projets d’infrastructures sont en cours de réalisation. Ils impliquent la mise en œuvre de solutions de géotechnique différentes selon les chantiers.

Lors de la journée scientifique et technique organisée par le CFMS et, parrainée par le CFGI (Comité Français de Géologie de l’Ingénieur et de l’Environnement) et le CFMR (Comité Français de Mécanique des Roches), des maîtres d’ouvrage, des maîtres d’œuvre et des bureaux d’études, notamment, ont échangé sur les problématiques rencontrées en phase de conception et de travaux ainsi que les solutions retenues pour y répondre. L’objectif : valoriser la géotechnique et développer les connaissances dans ce domaine par la communication de cas particuliers.

Les attentes des maîtres d’ouvrage

« En tant que maître d’ouvrage, je déteste la mécanique des sols par les risques qu’elle présente », a tout d’abord déclaré avec autodérision Cédric Kervella, directeur de l’agence Grand Paris (SNCF Réseau) lors de son intervention. Pour cause, sur un chantier, un problème géotechnique non anticipé en amont a des répercussions non seulement sur les délais de réalisation mais aussi sur le coût. La RATP en a fait l’amère expérience en 2003 avec l’effondrement de la voûte sur le prolongement de la ligne 14 à Olympiades. D’après le Conseil Général des Ponts et Chaussées, la fissuration du massif du calcaire grossier n’avait pas été étudiée par les géotechniciens et le soutènement s’était avéré trop allégé par volonté d’économies. Cet incident aura causé 20 millions d’euros supplémentaires aux différentes parties prenantes. Preuve que des études géotechniques de qualité sont indispensables à la bonne réalisation des projets. 

« Concernant les études des sols, ce qui était fait il y a 20 ans n’a rien à voir avec ce qui est fait aujourd’hui. Si les techniques restent les mêmes, au fil du temps les outils ont évolué comme par exemple en matière de modélisation et de mesures de tassements », raconte Pierre Florent, délégué du directeur d’opération PL11 (RATP). Dans le cadre du prolongement de la ligne 11 à Rosny-Bois-Perrier, dont la livraison est prévue pour 2023, les reconnaissances géologiques, géotechniques et hydrogéologiques, réalisées entre 2010 et 2016, ont coûté environ 11 M€. « Aujourd’hui, les projets sont de plus en plus complexes, ce qui implique des études approfondies. Cependant, il nous faut trouver un bon équilibre entre l’investissement d’une étude géotechnique et les enjeux économiques des projets travaux souterrains auxquels nous sommes confrontés », ajoute-t-il. Pour Cédric Kervella, l’un des enjeux de la profession passe aussi par le développement de moyens de surveillance plus fiables sur le suivi et l’enregistrement des vrais paramètres recherchés.

Une évolution du métier

« Depuis 2014, avec la sortie des premiers appels d’offre sur Paris, nous avons constaté une augmentation de la demande du côté de l’instrumentation pour des tunnels urbains », déclare Martin Beth, directeur général France chez Sixense Soldata. Sur le plan de l’auscultation des bâtis et des sols, la France est entrée de plein pied dans le monde des mesures automatiques au moyen par exemple de théodolites, de l’interférométrie satellitaire, d’inclinomètres, de tassomètres ou encore d’extensiomètres. Pour Martin Beth, « les mesures ne doivent pas être perçues comme un coût mais comme une aide à la décision et une assurance ». C’est pourquoi, il ajoute : « une mesure apparaît utile dès lors qu’elle répond à une question, à un problème. Payer pour des mesures douteuses ou imprécises représente du gaspillage ».
Sur un chantier à Porte Maillot, les théodolites ont été liés entre eux pour stabiliser les calculs. 
La journée scientifique et technique, qui s’est tenue dans les locaux de l’Ifsttar à Champs-sur-Marne, a rassemblé plus de 200 participants. Elle a été l’occasion de faire aussi le point sur différents ouvrages en cours de réalisation dans le cadre du  Grand Paris Express comme, par exemple, le puits d’essai d’Aulnay (lignes 16) où les équipes d’Egis, de SBF et de Géotec ont pu tester deux techniques spécifiques (le jet grouting et le traitement des sols par congélation).
 
 
Crédit: CFMS
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine BTP Magazine.
BTP Magazine, découvrez la nouvelle formule de BTP matériels avec + de professionnels et + de terrains
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
Le flash info du BTP
  Zapping de la semaine : Les chantiers vont-ils reprendre ?
Le guide de bonne pratique est enfin entre toutes les mains, et force est de constater qu'il reste compliqué à appliquer dans un contexte de chantier.
+ de vidéos BTP ça tourne
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
WC LOC, EXPERT EN SANITAIRES MOBILES À LA MESURE DE VOS ENVIES... SURTOUT LES PLUS PRESSANTES !
Quelle que soit la durée de votre chantier et sa typologie (souterrain, ferroviaire, aérien, routier, fluvial, construction…), WC Loc vous apporte un accompagnement personnalisé pour disposer de solutions sanitaires robustes et parfaitement adaptées à la taille de vos équipes et aux contraintes de votre terrain. Besoin d’un WC sur votre chantier ? Contactez-nous !
Accéder au site de WC LOC
EN CONFINEMENT AVEC...
Hervé Doll (Hidromek)
Crise du Covid-19 oblige, BTP Magazine a souhaité en savoir un peu plus sur ce que font les professionnels du secteur pendant cette période de confinement. Journée type ? Quelles nouvelles habitudes ? Quelles méthodes ? Etc...Ou comment s'organise la profession en cette période étrange...Hervé Doll, responsable réseau d'Hidromek , nous évoque son quotidien.
Toutes les interviews
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
RDS à l'épreuve du Covid-19
RDS à l'épreuve du Covid-19
Les brumisateurs MB Dustcontrol et systèmes de pulvérisation Dynaset de RDS apportent leur contribution dans la crise sanitaire mondiale.
Renault Trucks lance la production de camions électriques
Renault Trucks lance la production de camions électriques
A l’occasion de sa conférence annuelle pour présenter ses résultats et ses perspectives, Renault Trucks a annoncé le lancement de la production de véhicules électriques dans son usine de Blainville. D’ici 5 ans, le constructeur table sur  10 % de ses ventes en zéro émission.
Dynamic Infrastructure et InVision s’associent pour la maintenance des ponts en Grèce
Dynamic Infrastructure et InVision s’associent pour la maintenance des ponts en Grèce
Dynamic Infrastructure et InVision ont conclu un partenariat visant à améliorer la maintenance des ponts et des tunnels de Grèce.
ATG développe la polyvence du 585
ATG développe la polyvence du 585
Commercialisé il y a un an, le pneu Alliance 585 conçu et développé par ATG est désormais disponible en cinq nouvelles dimensions.
Eiffage désigné concessionnaire de la future autoroute A79
Eiffage désigné concessionnaire de la future autoroute A79
Le groupement, composé des sociétés Eiffage (mandataire) et APRR, a été désigné concessionnaire de l’autoroute A79 (Route Centre-Europe Atlantique) par décret ministériel publié au Journal Officiel le 15 mars 2020.
Construction : croissance modeste au Mexique
Construction : croissance modeste au Mexique
Le secteur mexicain de la construction devrait repartir à la hausse en 2020 et croître de 1,1%, après un recul estimé à 5,1% en 2019. Cette croissance devrait être tirée par les efforts du gouvernement pour stimuler les investissements publics et privés dans les infrastructures.
Colas suspend ses objectifs
Colas suspend ses objectifs
Alors que le groupe avait récemment publié ses résultats annuels pour l'exercice 2019 ainsi qu'établi des prévisions pour l'exercice en cours, le groupe Colas a annoncé suspendre ses perspectives en raison du manque de visibilité lié à l'épidémie du Covid-19.
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Confs'Amiante Bâti
5 Mai 2020
Confs'Amiante Bâti
HSE 2020
12 Mai 2020
HSE 2020
Amorce - Colloque Énergie
12 Mai 2020
Amorce - Colloque Énergie
+ d'événements
Emploi
- Chef de chantier
- Assistant / Assistante de gestion d'entreprise
- Technico-commercial deviseur / Technico-commerciale deviseuse
- Conducteur / Conductrice génie civil
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.