Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

INFRASTRUCTURES TP
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Une activité géotechnique intense en région parisienne

Partager :
Une activité géotechnique intense en région parisienne
Par Charlotte Divet, le 26 mars 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Infrastructures TP
Jeudi dernier, le CFMS (comité français de mécanique des sols et de géotechnique) a organisé sa journée scientifique et technique autour du thème : « grands projets d’infrastructures en région parisienne ». Une occasion de rappeler  que l’activité géotechnique est intense en Ile-de-France.

Grand Paris Express, prolongements de lignes RATP et projets d’interconnexions ferroviaires sous maîtrise d’ouvrage de SNCF Réseau. En région parisienne, plusieurs grands projets d’infrastructures sont en cours de réalisation. Ils impliquent la mise en œuvre de solutions de géotechnique différentes selon les chantiers.

Lors de la journée scientifique et technique organisée par le CFMS et, parrainée par le CFGI (Comité Français de Géologie de l’Ingénieur et de l’Environnement) et le CFMR (Comité Français de Mécanique des Roches), des maîtres d’ouvrage, des maîtres d’œuvre et des bureaux d’études, notamment, ont échangé sur les problématiques rencontrées en phase de conception et de travaux ainsi que les solutions retenues pour y répondre. L’objectif : valoriser la géotechnique et développer les connaissances dans ce domaine par la communication de cas particuliers.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Les attentes des maîtres d’ouvrage

« En tant que maître d’ouvrage, je déteste la mécanique des sols par les risques qu’elle présente », a tout d’abord déclaré avec autodérision Cédric Kervella, directeur de l’agence Grand Paris (SNCF Réseau) lors de son intervention. Pour cause, sur un chantier, un problème géotechnique non anticipé en amont a des répercussions non seulement sur les délais de réalisation mais aussi sur le coût. La RATP en a fait l’amère expérience en 2003 avec l’effondrement de la voûte sur le prolongement de la ligne 14 à Olympiades. D’après le Conseil Général des Ponts et Chaussées, la fissuration du massif du calcaire grossier n’avait pas été étudiée par les géotechniciens et le soutènement s’était avéré trop allégé par volonté d’économies. Cet incident aura causé 20 millions d’euros supplémentaires aux différentes parties prenantes. Preuve que des études géotechniques de qualité sont indispensables à la bonne réalisation des projets. 

« Concernant les études des sols, ce qui était fait il y a 20 ans n’a rien à voir avec ce qui est fait aujourd’hui. Si les techniques restent les mêmes, au fil du temps les outils ont évolué comme par exemple en matière de modélisation et de mesures de tassements », raconte Pierre Florent, délégué du directeur d’opération PL11 (RATP). Dans le cadre du prolongement de la ligne 11 à Rosny-Bois-Perrier, dont la livraison est prévue pour 2023, les reconnaissances géologiques, géotechniques et hydrogéologiques, réalisées entre 2010 et 2016, ont coûté environ 11 M€. « Aujourd’hui, les projets sont de plus en plus complexes, ce qui implique des études approfondies. Cependant, il nous faut trouver un bon équilibre entre l’investissement d’une étude géotechnique et les enjeux économiques des projets travaux souterrains auxquels nous sommes confrontés », ajoute-t-il. Pour Cédric Kervella, l’un des enjeux de la profession passe aussi par le développement de moyens de surveillance plus fiables sur le suivi et l’enregistrement des vrais paramètres recherchés.

Une évolution du métier

« Depuis 2014, avec la sortie des premiers appels d’offre sur Paris, nous avons constaté une augmentation de la demande du côté de l’instrumentation pour des tunnels urbains », déclare Martin Beth, directeur général France chez Sixense Soldata. Sur le plan de l’auscultation des bâtis et des sols, la France est entrée de plein pied dans le monde des mesures automatiques au moyen par exemple de théodolites, de l’interférométrie satellitaire, d’inclinomètres, de tassomètres ou encore d’extensiomètres. Pour Martin Beth, « les mesures ne doivent pas être perçues comme un coût mais comme une aide à la décision et une assurance ». C’est pourquoi, il ajoute : « une mesure apparaît utile dès lors qu’elle répond à une question, à un problème. Payer pour des mesures douteuses ou imprécises représente du gaspillage ».
Sur un chantier à Porte Maillot, les théodolites ont été liés entre eux pour stabiliser les calculs. 
La journée scientifique et technique, qui s’est tenue dans les locaux de l’Ifsttar à Champs-sur-Marne, a rassemblé plus de 200 participants. Elle a été l’occasion de faire aussi le point sur différents ouvrages en cours de réalisation dans le cadre du  Grand Paris Express comme, par exemple, le puits d’essai d’Aulnay (lignes 16) où les équipes d’Egis, de SBF et de Géotec ont pu tester deux techniques spécifiques (le jet grouting et le traitement des sols par congélation).

 

Crédit: CFMS
Retrouvez toute l'information "infrastructures TP" dans BTP Magazine.
BTP Magazine, découvrez la nouvelle formule de BTP matériels avec + de professionnels et + de terrains
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Sébastien teste les lunettes connectées d'Expert Téléportation

Dans ce nouveau numéro de BTP ça tourne, Sébastien teste des lunettes uniques en France.
+ de vidéos BTP ça tourne
Vidéo
Rencontre avec le président de Hiab
Grue hybride, chariot Moffet électrique, Stage V, connectivité... l’édition 2019 du salon Solutrans a été l’occasion pour Hiab France, de faire étalage de plusieurs nouveautés, mais aussi, de faire connaissance avec son nouveau président, Vincent Duteriez.
À lire également
A Issy-les-Moulineaux, des fondations « à cœur ouvert »
A Issy-les-Moulineaux, des fondations « à cœur ouvert »
La commune d’Issy-Les-Moulineaux repense intégralement son centre-ville avec le projet Issy Coeur de Ville. 100 000 m² de nouveaux aménagements s’articulant notamment autour d’un parc arboré de 13 000 m², 17 270 m² de commerces avec un cinéma de 7 salles, 627 logements, 40 874 m² de bureaux, un groupe scolaire de 10 classes et une crèche de 60 berceaux. Un programme ambitieux qui doit reposer sur des fondations solides et adaptées, l’apanage du groupement travaux emmené par Sefi-Intrafor, qui compte également Franki Fondations, deux sociétés du groupe Fayat.
Des fondations soignées en trafic dense au Kremlin-Bicêtre
Des fondations soignées en trafic dense au Kremlin-Bicêtre
Dans l’Est parisien, la gare Kremlin-Bicêtre Hôpital, située sur le prolongement de la ligne de métro 14 sud, prend lentement forme...
Le plus long pont suspendu du Brésil surveillé grâce aux capteurs HBM
Le plus long pont suspendu du Brésil surveillé grâce aux capteurs HBM
Afin de surveiller le comportement structurel du plus long pont suspendu du Brésil, construit dans les années 1920,  l’entreprise de construction Teixeira Duarte, en charge de la réhabilitation de l’ouvrage, a favorisé les jauges de contrainte et jauges optiques HBM.
Straubing, berceau de la pelle à câbles Sennebogen
Straubing, berceau de la pelle à câbles Sennebogen
Sennebogen aura bien fait son trou depuis sa fondation en 1952. Le constructeur allemand compte aujourd’hui quatre sites de production, répartis en Allemagne et en Hongrie. Au sein des installations de Straubing 1, un ballet incessant. On s’affaire à l’usinage des mécano-soudures et de la carrosserie, au montage des bases machines, mais surtout à l’assemblage des grues et porteurs – pour le forage ou le battage - sur base de pelle à câbles Sennebogen.
Stuttgart 21 : quatre tunneliers Herrenknecht pour 50 kilomètres de tunnels
Stuttgart 21 : quatre tunneliers Herrenknecht pour 50 kilomètres de tunnels
Dans le cadre du projet ferroviaire allemand Stuttgart-Ulm (ou Stuttgart 21), quatre tunneliers Herrenknecht se sont attelés, pendant cinq ans, à creuser près de 50 km de tunnels. La dernière opération s’est achevée en octobre au tunnel d’Albvorland.
Les avantages des finisseurs Vögele
Les avantages des finisseurs Vögele
Si le Super 1800-3i est le modèle de finisseurs le plus vendu de Vögele, il n’est pas le seul à séduire les entreprises de construction puisque le modèle compact Super 1600-3i est également très populaire.  Deux projets réalisés en Allemagne le prouvent.
Equippo prend pied en France
Equippo prend pied en France
L’internationalisation et les ambitions européennes du spécialiste de la vente aux enchères de matériels TP d’occasion se concrétisent : le suisse Equippo s’implante en France.
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Assises Européenne de la Transition Énergétique
28 Janvier 2020
Assises Européenne de la Transition Énergétique
Carrefour des Gestions Locales de l'Eau
29 Janvier 2020
Carrefour des Gestions Locales de l'Eau
Biogaz Europe
29 Janvier 2020
Biogaz Europe
+ d'événements
Emploi
- Chargé / Chargée d'affaires BTP
- Projeteur / Projeteuse béton armé
- Chef de chantier
- Manoeuvre bâtiment
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.