x
Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

INFRASTRUCTURES TP

Nouvelle Route du Littoral : un chantier hors normes

Partager :
Nos applications :  
iOS
Android
Nouvelle Route du Littoral : un chantier hors normes
Par Steve Carpentier, le 11 juin 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Infrastructures TP
La nouvelle route du littoral actuellement en construction sur l’ile de la Réunion est l’un des chantiers phare des DOM-TOM. Conçue en deux parties, cette infrastructure colossale comprend d’une part un viaduc terrassé en mer et des sections de digues en partie terrestre, le tout sur près de 12,5 kms. La rédaction s’est rendue sur place pour un reportage exceptionnel sur un chantier non moins exceptionnel.

C’est une route qui va changer profondément le quotidien des quelque 65.000 automobilistes qui chaque jour emprunte la RN1 entre Saint Denis et la Possession, au nord ouest de l’Ile de la Réunion. Aujourd’hui, la nationale est devenue le cauchemar des Réunionnais. Car l’actuelle route du littoral, construite sur la mer dans les années 70, est un itinéraire hautement stratégique qui relie le port de commerce à la capitale administrative de l’ile et à son aéroport international. Mais en raison des aléas climatiques, elle est plus de 30 jours par an basculée. En clair, depuis 2010 et la désagrégation progressive de la colline au dessous de laquelle serpente la N1, elle est fermée dans un sens de circulation. Le trafic emprunte donc deux voies au lieu de quatre. Résultat : des embouteillages monstre, et plus de 2H30 pour parcourir les 30 kms qui relient la ville de La Possession à Saint-Denis. Chantier pharaonique, la nouvelle route du Littoral, même si elle n’empêchera pas les embouteillages classiques de fin de journée, est donc un ouvrage majeur pour fluidifier le trafic automobile sur l’ile et faciliter les échanges. Le chantier qui a débuté en 2014 consiste donc à construire une infrastructure de 12,5 kms avec profil en travers de 2X2 voies + BAU+réservation d’emprise pour un futur transport en commun sur voie propre (en clair, un bus) + piste cyclable. Le tout sur trente mètres de large. Le viaduc sera éloigné de 100 à 300 mètres de la falaise.

Mélange de digues et de viaduc

Le chantier est un mélange de digues et de viaduc en mer. Le viaduc, pièce maitresse du projet, court sur 5409 mètres très exactement, en partie sud du projet. Le tablier est aujourd’hui complété à environ 60%. Chaque jour, le lanceur pose deux paires de voussoirs et fait avancer de 16 m le tablier. Sur les 48 piles, dix sept restent à poser en mer. La NRL, c’est un budget pour l’heure évalué à 1,66 milliard d’euros, dont 716 millions pour la seule partie maritime. Le chantier est conduit par Vinci Construction Grands Projets qui est mandataire de l’opération, avec dans le groupement Bouygues TP et Demathieu Bard Construction. Actuellement, ce sont près de 800 ouvriers qui travaillent sur le viaduc et les cinq tronçons de digues et qui mettront en oeuvre à terme quelque 38.000 tonnes d’acier et 300.000 m3 de béton sur la seule partie en mer. La livraison du viaduc est prévue pour l’heure en 2019. Didier Robert, le président du conseil régional de l’ile de la Réunion, a admis devant la presse locale et internationale présente lors de la visite du chantier vendredi dernier que l’ouverture de la route prévue au départ fin 2020 ne pourra pas se faire avant 2021, voire 2022. En cause : la difficulté d’approvisionnement en granulats pour la construction des digues. Le chantier fait en effet face depuis quelques mois à un imbroglio juridique sur l’ouverture de carrières capables d’assurer la livraison de près de près de 18 millions de tonnes de matériaux pour l’ensemble du projet.
Pour l’heure,le chantier avance, et notamment en parallèle à la construction du viaduc le terrassement des digues sur 6.300 métres pour un budget de près de 800 millions d’euros (798 plus exactement). C’est à un groupement composé de GTOI (Colas à la Réunion), SBTPC et Vinci Terrassement qu’a été confié ce lot qui consommera 2,3 millions de m3 d’enrochements, 2,6 millions de m3 de remblais et plus d’un million de m3 de béton.

Environnement versus construction ?

A l’instar des grands projets d’infrastructure qui en leur temps avaient défrayé la chronique comme le Pont de l’Ile de Ré ou le Viaduc de Millau, la nouvelle route du Littoral fait face depuis le début à une opposition des défenseurs de l’environnement qui critiquent un projet qui défigurerait l’ile de l’océan indien. Le conseil Régional de la Réunion, maitre d’ouvrage et d’oeuvre du projet a donc mis en œuvre un lot de mesures compensatoires pour réduire l’impact écologique de ce méga projet en béton. Plus de 80 millions d’euros ont ainsi été réservés pour aider des associations et des projets locaux de préservation de l’environnement. Plus de 150 mesures ont ainsi été mises en oeuvre notamment pour la sauvegarde de la baleine, la protection des oiseaux marins ou des tortues marines. Green-Washing pour certains, ces mesures viennent toutefois compenser en partie l’impact de la nouvelle route. Avec un hiatus qui a chaque fois revient pour ce genre de projet : comment concilier développement économique et défense de l’environnement ? Pour l’heure, les Réunionnais n’ont pas d’autre échappatoire que de maudire les bouchons de fin de journée, en regardant...la route en construction, à 300 m au large.

NB : retrouvez dans les prochains numéros de nos revues BTP Magazine et Terrassements & Carrières nos reportages complets en photos du chantier de la NRL. Retrouvez également de nombreuses vidéos tournées sur place sur nos réseaux sociaux notamment twitter @ConstructionCay
Crédit : BTP Mag/ Steve Carpentier
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
S'abonner
S'abonner
S'abonner
S'abonner
Les interviews Pollutec 2018 :
Sensus présente son compteur d'eau intelligent
Voir toutes nos interviews Pollutec 2018
À lire également
Eurovia remporte 415 millions d’euros de contrats en Caroline du nord
Eurovia remporte 415 millions d’euros de contrats en Caroline du nord
Deux contrats de conception/construction pour l’aménagement de deux axes majeurs de Caroline du nord (Etats-Unis), d’une valeur globale de 415 millions d’euros, ont été attribués à Eurovia.
Origine France Garantie pour Bessac
Origine France Garantie pour Bessac
Le tunnelier Gaia de Bessac qui servira à creuser un tunnel de sécurité de 1700 m pour la SNCF en région parisienne est issue d'une conception et d'une fabrication française.
Les lauréats 2018 du prix IMBP sont…
Les lauréats 2018 du prix IMBP sont…
Les lauréats 2018 du Prix « Infrastructures pour la Mobilité, Biodiversité et Paysage » (IMBP), organisé chaque année par l’IDRRIM ont été désignés le 27 septembre dernier.
Eiffage en croissance à fin septembre
Eiffage en croissance à fin septembre
Le groupe de BTP Eiffage affiche au 30 septembre 2018 un chiffre d'affaires de 11,9 milliards d'euros en progression de 10,7%, porté essentiellement par la division Travaux (+11,8% de croissance).
Le projet de contournement de Strasbourg reprend de la vigueur
Le projet de contournement de Strasbourg reprend de la vigueur
Le projet de contournement de Strasbourg a repris les procédures préalables au lancement du chantier.
La rocade L2 (A507) à Marseille de nouveau en service
La rocade L2 (A507) à Marseille de nouveau en service
Après quatre années de travaux durant lesquelles plusieurs entités du groupe Spie batignolles (Spie batignolles génie civil, Spie batignolles fondations, Malet et Valérian) ont été mobilisées, la rocade L2 de Marseille (section L2 nord), dans le sens A7 (Aix) vers A50 (Aubagne), a ouvert à la circulation.
Tous les articles Infrastructures TP
Applications
Événements
Energaia 2018
11 Décembre 2018
Energaia 2018
Assises Transition Energétique
22 Janvier 2019
Assises Transition Energétique
Le Carrefour de l’Eau
30 Janvier 2019
Le Carrefour de l’Eau
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Bâtiment
Environnement
Infrastructures TP
Matériels
Rail
Réseaux
Terrassements & Carrières
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Applications
iOS
Android
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.