ÉVÉNEMENTS
EMPLOI
Environnement Magazine
CONTACTS
INSCRIPTION TOP 50 DES LOUEURS
S'ABONNER
SE CONNECTER
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS
EMPLOI-FORMATION
À la une \ ENVIRONNEMENT

Le captage et le stockage du carbone baissent les émissions industrielles à moindre coût

Par la rédaction. Publié le 7 février 2023.
Le captage et le stockage du carbone baissent les émissions industrielles à moindre coût
Crédit : Sintef
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Des recherches récentes menées par des scientifiques de SINTEF Energy Research et de l’Université de technologie de Delft (TU Delft) démontrent que le captage et le stockage du carbone (CSC) dans les installations industrielles peut entraîner d’importantes réductions de CO2 à un coût minime pour le grand public.

Ces découvertes ont été publiées sous la forme d’un article intitulé « Le CSC est-il vraiment si cher ?. Une analyse des coûts en cascade et de la réduction des émissions de CO2 de la mise en œuvre du CSC industriel sur la construction d’un pont a été publiée dans la dernière édition de Environmental Science and Technology. L’article, rédigé par Sai Gokul Subraveti (SINTEF), Elda Rodríguez Angel (TU Delft), Andrea Ramírez (TU Delft) et Simon Roussanaly (SINTEF), étudie comment la mise en œuvre du CSC dans la production d’acier et de ciment aurait eu un impact sur le coût du Pont Pontchartrain Causeway en Louisiane, États-Unis. Le pont est actuellement le plus long pont à poutres au-dessus de l’eau continu au monde et se compose d’environ 225 000 m3 de béton et de 24 209 tonnes d’acier

Le CSC a initialement entraîné une augmentation significative du coût des matières premières : 60 % pour le ciment et 13 % pour l’acier laminé à chaud (HRC). Cependant, comme le ciment et le HRC ne représentent qu’une partie du coût de construction du pont, l’augmentation globale des coûts due au CSC serait d’environ 1 %. "Le ciment et l’acier ne représentent en effet qu’une petite fraction du coût total de construction d’un pont, explique Simon Roussanaly. Et par conséquent, leur impact n’est pas aussi important qu’il est perçu lorsque vous regardez uniquement une cimenterie et une aciérie." 1% d’augmentation des coûts est plus que raisonnable pour une réduction de 51% des émissions de CO2.

Pour une augmentation de 1 % des coûts, la mise en œuvre du CSC aurait pu réduire de 51 % les émissions de CO2 associées à la construction du pont. Cette augmentation de 1 % pourrait être couverte par une légère augmentation des péages déjà payés par l’usager de la route pour accéder au pont. Non seulement cela est plus que raisonnable, mais l’importance d’une réduction des émissions de 51 % ne peut être ignorée, d’autant plus que les industries du ciment et de l’acier représentent ensemble environ 15 % des émissions mondiales de CO2.

"Cette étude de cas montre clairement qu’une approche holistique doit être appliquée pour évaluer le coût du CSC par rapport à la réduction des émissions - non seulement au niveau des composants et des matériaux, mais dans son ensemble, souligne Nils Røkke, vice-président exécutif de SINTEF pour le développement durable. Cela devrait encourager les développeurs d’infrastructures et les acheteurs publics à demander des matériaux à faibles émissions dans les appels d’offres et à les utiliser comme référence pour la performance environnementale des nouvelles constructions."

Les résultats de l’étude illustrent comment les villes et les gouvernements pourraient utiliser les marchés publics de matériaux à faible émission de carbone pour atteindre leurs objectifs climatiques de 2030 dans le cadre de l’Accord de Paris à un coût raisonnable. Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires sur l’impact de la mise en œuvre du CSC sur les produits et services destinés aux utilisateurs finaux, il s’agit de la première étape vers une meilleure compréhension des coûts et des avantages du CSC. Bien que cela ne soit pas pris en compte dans cette étude, il convient de noter qu’une réduction supplémentaire des émissions pourrait être obtenue, par exemple, en utilisant de l’hydrogène à faible teneur en carbone au lieu du charbon à coke comme agent réducteur.

 
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
29 août 2023
Weltec Biopower construit trois usines de biogaz en Grèce Récemment, trois installations de biogaz ont été construites par le constructeur allemand en collaboration avec le partenaire de coopération grec Tetoros Machinery qui a prévu de s'implanter dans le pays.
Weltec Biopower construit trois usines de biogaz en Grèce
14 septembre 2023
Ancycla célèbre 10 ans d’activité vertueuse Depuis 10 ans, le site Ancycla situé à Anse (69), illustre la vision commune des groupes Plattard et FIRALP : rendre leurs filières plus vertueuses en favorisant l’économie circulaire.
Ancycla célèbre 10 ans d’activité vertueuse
21 septembre 2023
La MEL lance l’installation de composteurs partagés Dans le cadre de son Programme Local de Prévention des Déchets Ménagers et Assimilés (PLPDMA) dont l’un des objectifs est de favoriser la gestion de proximité des biodéchets, la MEL vous accompagne dans l’installation de composteurs collectifs.
La MEL lance l’installation de composteurs partagés
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola