Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

ENVIRONNEMENT
★ PAGES SPÉCIALES
TLM 2022
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Une peinture anti-chaleur contre les îlots de chaleur urbains

Une peinture anti-chaleur contre les îlots de chaleur urbains
Crédit photo : Agilis
Par la rédaction, le 8 juillet 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Une expérimentation à grandeur réelle sera menée pendant un an dans le 7e arrondissement de Lyon dans l’optique de lutter contre les îlots de chaleur à l’aide d’une peinture anti-chaleur appliquée sur un espace public de 100 m2 situé rue Bechevelin.

L’objectif de cette expérimentation d’une durée d’un an est de mesurer les effets de l’application de cette peinture sur la température de la voirie. Avec la hausse des températures, les îlots de chaleur urbains sont en effet de plus en plus mal ressentis par les habitants de l’agglomération.

Il n’est toutefois pas toujours possible de végétaliser à cause de présence de réseaux ou de parcs de stationnement souterrains. La Métropole de Lyon a donc décidé de lancer cette expérimentation imaginée par Sonia Turmel, agent du service voirie de la Métropole dans le 7e arrondissement de Lyon.

Dans le cadre de son mémoire de fin d’études d’ingénieur travaux au Cnam portant sur les revêtements de voirie innovants, elle a proposé de tester les qualités d’une peinture « anti-chaleur » sur un revêtement de voirie existant, en termes d’isolation thermique, de glissance et de tenue aux sollicitations urbaines.

Le produit qui va être expérimenté est baptisé « Climat’road » par l’entreprise Agilis qui le commercialise. Il est présenté comme capable de réduire les températures de surface d’au moins 10°C en période de forte chaleur et de participer ainsi à la réduction des îlots de chaleur urbains (ICU).

Cette peinture recouvrante permet de baisser les températures des sols, notamment le soir, au moment où les voiries et les bâtiments restituent toute la chaleur accumulée pendant la journée. Elle est notamment en test à Paris (13e) sur une surface de 20m2.

Comment ça fonctionne ?

Climat’ROAD est une peinture à l’eau sans solvant dont la particularité est d’intégrer des billes de céramique. Ces billes de céramique sont constituées de vide, créant ainsi une isolation de la surface traitée. C’est ce vide qui empêche le stockage des calories et permet donc de diminuer la chaleur.

Climat’ROAD est appliqué par pulvérisation au pistolet en couches fines de 0,5 mm. L’application de produit pour « accrocher » au sol n’est pas nécessaire et la peinture peut donc être appliquée directement sur le trottoir ou l’espace choisi.

Sa mise en œuvre est possible sur les zones dans lesquelles la fréquentation est élevée, les trottoirs ou les parkings et ce, quel que soit le type de revêtement (béton, asphalte, enrobé...). Le coût de l’application de cette peinture est de moins de 20€/m2.

Pour aller plus loin

Parallèlement à cette expérimentation grandeur nature, une planche test sera installée en extérieur au sein du laboratoire voirie de la Métropole. D’une surface de 0,25 m2, elle permettra l’installation de capteurs fixes en surface, dans l’épaisseur de la peinture et sous la peinture, c’est-à-dire entre l’asphalte et la peinture.

Ces capteurs seront reliés à un central qui permettra de suivre l’évolution du produit 24h/24h. Au-delà des données recueillies sur la planche test, un suivi régulier de l’expérimentation sera mis en œuvre pour vérifier l’impact de ce revêtement sur la température de surface du trottoir et sur son rayonnement.

Ce suivi durera un an – le temps de l’expérimentation – et permettra de mesurer les résultats sur les quatre saisons en particulier : l’évolution de la glissance de la surface; les températures de surface lors des journées chaudes et caniculaires, et des journées froides; lors des épisodes de gel; l’évolution de l’indice albédo (indice de réfléchissement des rayons du soleil) au cours du temps; le constat visuel de la résistance aux usages de l’espace urbain (nettoyage, chewing-gum; cigarettes, liquides sucrés, alcools...) et au nettoyage par balayeuses mécaniques; le ressenti des riverains à l’aide de sondages façon « micro-trottoir »

 
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Mat Environnement
Le magazine des matériels et process. Pour les professionnels confrontés aux respects des législations.
Découvrir
Acheter un numéro
Le Sedif file vers de l'eau ultra pure
Dernier numéro
Mat Environnement
Le magazine des matériels et process. Pour les professionnels confrontés aux respects des législations.
N° 109
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
À lire également
Victoires du Paysage 2022 : inscriptions ouvertes
Victoires du Paysage 2022 : inscriptions ouvertes
Organisées depuis 2008 par Val’Hor, l’Interprofession Française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage, les Victoires du Paysage valorisent la démarche paysagère d’élus, organismes sociaux, chefs d’entreprise et particuliers dans leurs projets d’aménagement. Les candidatures pour l’édition 2022 sont ouvertes jusqu’au 16 mai.
Les lauréats du concours MED'INNOVANT
Les lauréats du concours MED'INNOVANT
La 10e édition du concours MED'INNOVANT, organisé par l'Établissement Public d'Aménagement Euroméditerranée (EPAEM), a récompensé 5 solutions innovantes : Vooter, Néolithe, Kocliko, IMMOBLADE et Nielsen Concept Mobility.
Vers une requalification vertueuse des anciens espaces ferroviaires
Vers une requalification vertueuse des anciens espaces ferroviaires
Espaces Ferroviaires s'associe au BRGM afin de mieux qualifier son espace foncier et ainsi mieux gérer la gestion des déchets et terres excavées. 
Création et entretien du paysage : place au matériel vert
Création et entretien du paysage : place au matériel vert
À l’image de la transformation de leurs pratiques, les paysagistes voient leur matériel évoluer. Moins bruyant et moins polluant, notamment grâce à l’électrique à batterie, l’équipement dédié à la création et à l’entretien du paysage verdit.
Des boues d'épuration vertes à Sausheim
Des boues d'épuration vertes à Sausheim
Une unité de méthanisation située au cœur de l’écopôle de Sausheim (68) permettra de valoriser 100% des boues issues de la station de traitement des eaux usées pour alimenter en gaz vert l’équivalent de 125 bus de l’agglomération.
JCB électrise Paysalia
JCB électrise Paysalia
JCB exposera sur le salon Paysalia une partie de sa gamme électrique E-Tech : la mini-pelle JCB 19C-1E, le transporteur sur chenilles Dumpster JCB HTD-5 -, et le power pack offrant une solution de recharge nomade.  
Composites : Caerostris et Ceercle lauréats de la première édition des « Boosters » du groupe Altheora
Composites : Caerostris et Ceercle lauréats de la première édition des « Boosters » du groupe Altheora
Le groupe Altheora a annoncé les lauréats de son appel à projets industriels « Boosters » autour des matériaux composites : Caerostris, qui développe un système structurel pour le gros œuvre à Énergie positive (E+) et Ceercle, concepteur de potagers urbains en pots composites biosourcés.
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Événements
Rencontre Ecotech® finances
6 Juillet 2022
PRODURABLE
13 Septembre 2022
Innopolis Expo 2022
20 Septembre 2022
+ d'événements
Emploi
- Dessinateur / Dessinatrice du bâtiment
- Projeteur / Projeteuse Voirie Réseaux Divers (VRD)
- Manoeuvre travaux publics
- Manoeuvre bâtiment
+ d’offres
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.