Menu
SIFER 2021
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Une peinture anti-chaleur contre les îlots de chaleur urbains

Une peinture anti-chaleur contre les îlots de chaleur urbains
Crédit photo : Agilis
Par la rédaction, le 8 juillet 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Une expérimentation à grandeur réelle sera menée pendant un an dans le 7e arrondissement de Lyon dans l’optique de lutter contre les îlots de chaleur à l’aide d’une peinture anti-chaleur appliquée sur un espace public de 100 m2 situé rue Bechevelin.

L’objectif de cette expérimentation d’une durée d’un an est de mesurer les effets de l’application de cette peinture sur la température de la voirie. Avec la hausse des températures, les îlots de chaleur urbains sont en effet de plus en plus mal ressentis par les habitants de l’agglomération.

Il n’est toutefois pas toujours possible de végétaliser à cause de présence de réseaux ou de parcs de stationnement souterrains. La Métropole de Lyon a donc décidé de lancer cette expérimentation imaginée par Sonia Turmel, agent du service voirie de la Métropole dans le 7e arrondissement de Lyon.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Dans le cadre de son mémoire de fin d’études d’ingénieur travaux au Cnam portant sur les revêtements de voirie innovants, elle a proposé de tester les qualités d’une peinture « anti-chaleur » sur un revêtement de voirie existant, en termes d’isolation thermique, de glissance et de tenue aux sollicitations urbaines.

Le produit qui va être expérimenté est baptisé « Climat’road » par l’entreprise Agilis qui le commercialise. Il est présenté comme capable de réduire les températures de surface d’au moins 10°C en période de forte chaleur et de participer ainsi à la réduction des îlots de chaleur urbains (ICU).

Cette peinture recouvrante permet de baisser les températures des sols, notamment le soir, au moment où les voiries et les bâtiments restituent toute la chaleur accumulée pendant la journée. Elle est notamment en test à Paris (13e) sur une surface de 20m2.

Comment ça fonctionne ?

Climat’ROAD est une peinture à l’eau sans solvant dont la particularité est d’intégrer des billes de céramique. Ces billes de céramique sont constituées de vide, créant ainsi une isolation de la surface traitée. C’est ce vide qui empêche le stockage des calories et permet donc de diminuer la chaleur.

Climat’ROAD est appliqué par pulvérisation au pistolet en couches fines de 0,5 mm. L’application de produit pour « accrocher » au sol n’est pas nécessaire et la peinture peut donc être appliquée directement sur le trottoir ou l’espace choisi.

Sa mise en œuvre est possible sur les zones dans lesquelles la fréquentation est élevée, les trottoirs ou les parkings et ce, quel que soit le type de revêtement (béton, asphalte, enrobé...). Le coût de l’application de cette peinture est de moins de 20€/m2.

Pour aller plus loin

Parallèlement à cette expérimentation grandeur nature, une planche test sera installée en extérieur au sein du laboratoire voirie de la Métropole. D’une surface de 0,25 m2, elle permettra l’installation de capteurs fixes en surface, dans l’épaisseur de la peinture et sous la peinture, c’est-à-dire entre l’asphalte et la peinture.

Ces capteurs seront reliés à un central qui permettra de suivre l’évolution du produit 24h/24h. Au-delà des données recueillies sur la planche test, un suivi régulier de l’expérimentation sera mis en œuvre pour vérifier l’impact de ce revêtement sur la température de surface du trottoir et sur son rayonnement.

Ce suivi durera un an – le temps de l’expérimentation – et permettra de mesurer les résultats sur les quatre saisons en particulier : l’évolution de la glissance de la surface; les températures de surface lors des journées chaudes et caniculaires, et des journées froides; lors des épisodes de gel; l’évolution de l’indice albédo (indice de réfléchissement des rayons du soleil) au cours du temps; le constat visuel de la résistance aux usages de l’espace urbain (nettoyage, chewing-gum; cigarettes, liquides sucrés, alcools...) et au nettoyage par balayeuses mécaniques; le ressenti des riverains à l’aide de sondages façon « micro-trottoir »

 

Retrouvez sur LinkedIn Julia Tortorici, rédactrice en chef de BTP Construction.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Mat Environnement
Le magazine des matériels et process. Pour les professionnels confrontés aux respects des législations.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Osmosun : l'approvisionnement en eau grâce au solaire
Osmosun : l'approvisionnement en eau grâce au solaire
Osmosun est une solution unique offrant un approvisionnement en eau durable et économique grâce au solaire. 
Arep étoffe sa direction Environnement et Numérique
Arep étoffe sa direction Environnement et Numérique
L’agence d'architecture pluridisciplinaire Arep renforce sa direction Environnement et Numérique en accueillant Felix Pouchain en tant qu’expert modélisation et visualisation. 
Un ancien du SIAAP au Syctom
Un ancien du SIAAP au Syctom
Le président du Syctom, Éric Cesari vient de nommer Denis Penouel au poste de directeur général des services du Syctom, l’agence métropolitaine des déchets ménagers. Cette nomination prendra effet à compter du 1er octobre 2021.
Une balayeuse de voirie entièrement autonome
Une balayeuse de voirie entièrement autonome
Boschung a conçu l’Urban-Sweeper S2.0, une balayeuse autonome conduite par l’entreprise Wibot, né du partenariat entre Boschung et Autowise. Dotée des technologies révolutionnaires les plus avancées, l’Urban-Sweeper S2.0 est un modèle 100 % électrique et 100 % autonome.
Toitures-terrasses végétalisées : l’ère de la « 5e façade »
Toitures-terrasses végétalisées : l’ère de la « 5e façade »
« Pour bien finir un bâtiment, il faut une toiture végétalisée », commentait Jean Castex, nouveau premier ministre d’Emmanuel Macron, nommé le 3 juillet dernier. Non sans raison. Depuis novembre 2019, la loi Energie climat étend l'obligation d'installer soit de la végétalisation soit des panneaux photovoltaïques sur au moins 30 % des surfaces de plus de 1 000 m² des nouvelles constructions commerciales, des locaux industriels, entrepôts, hangars et parcs de stationnement. Un coup d’accélérateur pour les toitures-terrasses végétalisées.
Des solutions pour contrer les îlots de chaleur urbains
Des solutions pour contrer les îlots de chaleur urbains
O2D ENVIRONNEMENT propose des solutions de sols perméables visant à réduire l’impact des aménagements sur la formation d’îlots de chaleur en zone urbaine.
JCB étoffe sa gamme électrique avec le E-Dumpster
JCB étoffe sa gamme électrique avec le E-Dumpster
Le constructeur britannique élargit sa gamme de matériels électriques avec le E-Dumpster HTD-5E, un transporteur sur chenilles, d’un poids de 600 kg et d’une capacité de charge de 500 kg, doté d’une batterie de 48 V qui alimente notamment la célèbre mini pelle électrique 19C-1E.
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.