Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Le lithium au coeur d'une bataille normative

Le lithium au coeur d'une bataille normative
Par la rédaction, le 17 novembre 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’organisation internationale de normalisation (ISO), sollicité par la Chine, donne le coup d’envoi pour élaborer des normes volontaires destinées à structurer le marché du lithium. L’AFNOR appelle la France à suivre l’exemple.

Le lithium fait l’objet d’un marché d’intenses tractations de l’Asie au continent nord-américain. Sa consommation affiche une croissance de 20 % par an dans le monde ; en Europe, les besoins en 2030 seront multipliés par 18, puis par 60 en 2050.

Avec l’intensification des relations commerciales, s’imposent de nouveaux critères partagés qui n’existent pas aujourd’hui. La Chine a donc présenté à l’ISO plus de 100 normes nationales.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La France, et plus largement l’Europe, ont tout intérêt à faire de même, afin notamment de relocaliser l’approvisionnement en matières premières minérales.

« Sont intéressés les fournisseurs mais aussi les utilisateurs de batteries, à commencer par la filière automobile, détaille Patrick D’Hugues, directeur de programme scientifique ressources minérales et économie circulaire du BRGM. Les défenseurs des énergies renouvelables y voient aussi un moyen de définir des gages que le lithium d’une batterie par exemple soit traçable, et qu’il a été fabriqué dans les bonnes conditions sociales et environnementales. »

Dans les faits, les normes internationales porteront sur l’extraction, la concentration, la séparation et la transformation du lithium en composés/matériaux utiles (y compris les oxydes, les sels, les métaux, les alliages maîtres, les matériaux des batteries lithium-ion, etc.).

« Le premier enjeu est bien la désignation, pour clarifier le marché et n’exclure aucun matériau », rappelle David Krupka, chef de projet AFNOR en normalisation.

Les conditions de livraison, mais aussi les méthodes d’analyse chimique utiles pour déterminer les compositions, ou encore les méthodes d’essais favorisant la comparabilité des résultats : chaque point sera débattu.

A ce jour, 14 pays ont répondu favorablement à cet appel de l’ISO. La première réunion de travail sur le plan national aura lieu le premier trimestre 2021. Les professionnels souhaitant y participer peuvent s’inscrire. 
 

Image par cebbi de Pixabay
Retrouvez sur LinkedIn Julia Tortorici, rédactrice en chef de BTP Construction.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Mat Environnement
Le magazine des matériels et process. Pour les professionnels confrontés aux respects des législations.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
[Tribune] Le BIM, un levier pour améliorer le bilan carbone des bâtiments
[Tribune] Le BIM, un levier pour améliorer le bilan carbone des bâtiments
Amorcée tardivement, la digitalisation du secteur du bâtiment connaît depuis quelques années une accélération très rapide avec la généralisation du BIM (Building Information Modeling). Plus qu'une technologie, il s'agit d'une méthode de travail reposant sur le partage d'informations fiables tout au long de la durée de vie d'un bâtiment ou d'infrastructures, autour d'une maquette numérique en 3D. Parmi ses nombreux atouts, le BIM devrait aussi permettre d'améliorer le bilan carbone des bâtiments et de favoriser la rénovation énergétique. Le point sur ces enjeux avec Matthieu Ferrua, directeur de la BIM Factory chez ENGIE Solutions.
275 nouveaux collèges et lycées lancés dans le challenge d’économies d’énergie CUBE.S
275 nouveaux collèges et lycées lancés dans le challenge d’économies d’énergie CUBE.S
Pour cette année scolaire 2020-2021, 275 établissements se sont engagés dans le challenge CUBE.S (Challenge Climat usage des bâtiments d’enseignements scolaires).
Deux chargeuses Hyundai chez USUM Recycling
Deux chargeuses Hyundai chez USUM Recycling
La société allemande USUM (Unstrut-Saale-Umweltschutz) emploie deux nouvelles chargeuses sur pneus Hyundai évoluant sur un site industriel de 7 ha, situé sur une ancienne carrière de calcaire à ciel ouvert réaménagé en site de décharge.
Mobitec France lance sa nouvelle gamme d'aménagements en aluminium
Mobitec France lance sa nouvelle gamme d'aménagements en aluminium
Mobitec France présente sa nouvelle gamme d'aménagements en aluminium, fabriquée en France. Ces meubles sont 2,5 fois plus légers qu'une version acier et permettent donc de gagner en charge utile, tout en diminuant les émissions polluantes des VU aménagés.
Tomra Sorting Recycling : des technologies dédiées au recyclage des métaux
Tomra Sorting Recycling : des technologies dédiées au recyclage des métaux
Tomra Sorting Recycling lance la communication autour de sa gamme de machines spécialisées dans le recyclage des métaux, à l’occasion de la convention annuelle de l’ISRI (Institute of Scrap Recycling Industries), qui se déroulera cette année entièrement en distanciel. 
L'Andra présente l’évaluation socio-économique du projet Cigéo
L'Andra présente l’évaluation socio-économique du projet Cigéo
Réalisée dans le cadre du dossier de demande d’utilité publique, l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) publie l’évaluation socio-économique du projet Cigéo.
Favoriser le réemploi du mobilier dans les bureaux de demain
Favoriser le réemploi du mobilier dans les bureaux de demain
L'IFPEB, le Cerema et leurs partenaires lancent le projet "Bureaux de demain", dans le cadre d’un AMI du Contrat de plan interrégional État-Régions Vallée de Seine (CPIER) porté par l'Ademe, qui propose à tous les acteurs ayant un projet d’aménagement de bureau en Ile-de-France et en Normandie, de les accompagner pour favoriser le réemploi et l’économie circulaire.
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.