x
Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

Environnement

L'Italie s'emploie petit à petit à supprimer le charbon

Partager :
     
L'Italie s'emploie petit à petit à supprimer le charbon
Par la rédaction, le 8 novembre 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Environnement
Selon le dernier rapport de GlobalData, l’Italie a tiré l’essentiel de son électricité de l’énergie thermique (50,7%). Le gaz naturel représente à lui seul 41% de cette énergie.
 
La politique gouvernementale italienne entend supprimer le charbon entre 2025 et 2030. Entretemps, il cherche à compenser avec d’autres énergies. "L’énergie renouvelable est la source d’énergie la plus dynamique en Italie, en raison du référendum de 2011 qui interdit au gouvernement de relancer la production d’énergie nucléaire et de l’urgence de garantir la sécurité énergétique. Le photovoltaïque et l’énergie éolienne sont les principales sources renouvelables du pays", indique Chiradeep Chatterjee, analyste en énergie chez GlobalData.
 
La capacité installée renouvelable hors énergie hydraulique est passée de 1,7 GW en 2000 à 34,5 GW en 2017. L’Italie a enregistré des progrès notables dans le développement de la capacité solaire installée, qui est passée de 19 MW en 2000 à environ 19,7 GW en 2017. L’éolien terrestre a également connu une croissance exponentielle, passant de 364 MW à 9,8 GW, grâce à un soutien politique fort du gouvernement sous la forme du FiT. De 2018 à 2030, la capacité installée renouvelable devrait atteindre 63,4 GW en 2030.
 
Toutefois, les modifications continues des mesures de soutien découragent les investissements de long terme et entravent l’accès au financement. Des règles fiscales peu claires constituent également un obstacle important, en particulier pour les biocarburants.
 
Le rapport de GlobalData révèle également que le gaz et le pétrole devraient rester stables dans le pays et les énergies tirées du pétrole devraient être converties au gaz. Le recours au charbon devrait cesser au-delà de 2024 en raison du déclassement des centrales au charbon existantes.
 
En parallèle, la capacité thermique installée est passée de 53,5 GW en 2000 à 58,8 GW en 2017, avec un TCAC de 0,6%. La capacité thermique représentait 50,7% de la capacité installée en 2017, dont 41% de gaz, tandis que le charbon et le pétrole représentaient des parts respectives de 7,5% et 2,2%. De 2018 à 2030, la capacité thermique installée devrait diminuer à 51,1 GW, avec un TCAC négatif de 1,1%.
 
L’Italie importe plus de 90% de ses besoins en charbon de l’Afrique du Sud, de l’Australie, de l’Indonésie, de la Colombie et des États-Unis. Elle possède de petites réserves de charbon, situées pour la plupart dans le sud de la Sardaigne. Elle importe également du gaz, principalement d’Algérie et de Russie. Bien que le pays dispose de réserves de gaz accessibles, on observe depuis le milieu des années 90 une tendance à la baisse de la production de gaz, provoquée par des politiques décourageantes.
 
La part de l’énergie thermique devrait être éclipsée par l’énergie renouvelable hors hydroélectrique, sa part dans la capacité installée diminuant à 36,9%. La part des capacités renouvelables devrait augmenter à 45,8% d’ici 2030.

>>> Lire aussi : 4,2 trillions de dollars de projets de construction en cours dans le monde
 
 
 
Crédit graphique : GlobalData
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
Nos coups de cœur d'Expoprotection en vidéo
Nos coups de cœur d'Expoprotection en vidéo
À lire également
Fraikin passe à l’offensive dans le BTP et l’environnement
Fraikin passe à l’offensive dans le BTP et l’environnement
Fort d’un réseau de 180 agences et à la tête d’une flotte de quelque 58 000 véhicules, Fraikin dévoile trois nouvelles offres pour les entreprises de BTP et de l’environnement.
Xylor de Rabaud: des épareuses pour minipelles
Xylor de Rabaud: des épareuses pour minipelles
Avec sa gamme d’équipements de débroussaillage adaptables sur minipelles, Rabaud enrichit son offre d’outils pour les collectivités et les TP.
Les moteurs Mercedes-Benz OM 470 et OM 471 acceptent les carburants alternatifs
Depuis juillet dernier, les moteurs OM 470 et OM 471 de dernière génération acceptant les carburants alternatifs selon la norme prEN 15940.
Le « bio » s’invite dans la route
Le « bio » s’invite dans la route
La quête du Graal que représente la route 100% recyclable et 100% recyclée passe nécessairement par l’innovation, dans les process ou le matériel.
Quand Saelen adopte des chenilles
Quand Saelen adopte des chenilles
Avec le WS/18-35D, Saelen introduit un châssis sur chenilles apte à répondre aux contraintes d’accessibilités des entreprises forestières, des élagueurs, mais aussi des collectivités et entreprises du paysage.
Villeton joue les 4 saisons
Villeton joue les 4 saisons
Après avoir adapté le tracteur Fastrac JCB en machine pour la viabilité hivernale, Villeton, décline son Fastrac Snow en matériel pour l’entretien des dépendances routières.
Un compacteur à déchets intelligent signé Vincent
Un compacteur à déchets intelligent signé Vincent
Sur Pollutec, Carrosserie Vincent exposera le HGS 20, un compacteur à déchets monobloc intelligent.
Tous les articles Environnement
ACCÈS AU KIOSQUE
Applications
Événements
Salon des maires et des collectivités locales
20 Novembre 2018
Salon des maires et des collectivités locales
Salon Amiante
27 Novembre 2018
Salon Amiante
40 ans du salon Pollutec
27 Novembre 2018
40 ans du salon Pollutec
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Bâtiment - Gros œuvre
Environnement
Infrastructures TP
Matériels
Rail
Réseaux
Terrassements & Carrières
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Applications
iOS
Android
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.