Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

La gestion de l'eau sous toutes ses formes à l'IFAT

La gestion de l'eau sous toutes ses formes à l'IFAT
Par la rédaction, le 15 février 2018.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’édition 2018 de l’IFAT couvrira tous les aspects de la gestion moderne des eaux et des eaux usées. Deux nouveaux halls ont été dédiés à cette thématique. Tour d’horizon des nouveautés en la matière.

Pour la première fois, 7 grandes entreprises de forage de puits se présentent collectivement sur le salon. Le Fachgruppe Wassergewinnung der Bundesvereinigung der Firmen im Gas-und Wasserfach e.V. (groupe spécialisé dans le captage d’eau de l’Union fédérale des entreprises du gaz et de l’eau, figawa) est la structure organisatrice du pavillon communautaire "Water from Wells".

Cette participation commune au salon lui permet de présenter les derniers services, solutions et technologies, notamment en matière de protection contre les inondations et de gestion des crues avec le forage de puits, l’assainissement et le remplacement de puits vétustes ainsi que le creusement professionnel de puits d’un diamètre toujours plus élevé.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
En parallèle, l’IFAT ne fera pas l’impasse sur les sujets du moment que sont la numérisation et l’automatisation. "Wasser 4.0" promet une meilleure gestion des ressources, plus de flexibilité, une plus grande efficacité, une compétitivité accrue et une sécurité d’approvisionnement plus élevée pour la gestion des eaux. Par exemple, avec un "jumeau numérique", les entreprises et communes pourraient planifier, simuler et optimiser des sites et processus.

Une démonstration sera assurée par Siemens avec une pièce centrale baptisée "From Integrated Engineering to Integrated Operation" (De l’ingénierie intégrée à l’opération intégrée), qui montre les possibilités de l’intégration des données tout au long du cycle de vie des installations : solution logicielle d’ingénierie Comoc, système d’automatisation Simatic PCS 7, logiciel de simulation Simit, connexion de sous-stations sur la base du programme Totally Integrated Automation (TIA) Portal.

Côté eau potable, le constructeur d’installations PWT Wasser-und Abwassertechnik présentera le nouveau système mobile de gestion opérationnelle Pramos. Il fonctionne sans connexion internet et ses données sont transmises à l’appareil mobile (smartphone, tablette etc) qui les traite de manière autonome jusqu’à ce qu’il y ait une couverture réseau et que les ensembles de données puissent être comparés avec celles du système principal.

Le constructeur de machines Huber SE exposera quant à lui en exclusivité mondiale son nouveau système de détection de substances parasites dans les installations de grilles. Dotée de capteurs haute technologie, la solution Huber Safety Vision enregistre en continu la forme et la taille de matériaux transportés par le râteau. Dès que le système détecte la présence de matériaux interdits, le râteau est interrompu et une alerte est envoyée à l’opérateur, évitant ainsi de bloquer ou d’endommager l’installation ou les unités en aval.

Inge GmbH est un fournisseur mondial de technologies d’ultra-filtration qui lèvera le voir sur l’application mobile de son logiciel d’étude déjà connu dans sa version PC : iSD. Selon les données de la société, le logiciel offre en plus de toutes nouvelles options relatives aux techniques de procédé. Il est donc désormais possible de simuler des scénarios complexes avec la version en ligne et l’application, comme l’interaction de plusieurs unités d’ultra-filtration, ce qui fait d’iSD une valeur sûre pour la planification et l’organisation de grands projets, par exemple le dessalement d’eau de mer.

Dans le secteur de l’assainissement, Mall, spécialiste de la construction de petites stations d’épuration, de collecteurs et de stations d’utilisation de l’eau de pluie domiciliée, présentera sa petite station SanoLoop, qui fonctionne avec le procédé de réacteur à une chambre (OCR), une évolution par rapport au réacteur biologique séquentiel (SBR).

L’installation nettoie les eaux usées au cours d’un processus de 24heures sans prétraitement et selon un traitement totalement aérobie. Elle n’est dotée d’aucune pièce électrique submergée et n’est pas constituée de cloisons, mais uniquement de quelques composants pour plus de robustesse. Aucun bruit désagréable, aucune corrosion et aucune putréfaction ne sont à déplorer.

Mauerspecht, prestataire spécialisé dans le nettoyage et l’assainissement de canalisations, est à l’origine du robot de jet d’eau à haute pression bruNO 1.0, commercialisé sous la marque "Drain-Jet Robotics". Avec une pression d’utilisation allant jusqu’à 1 500 bars et une consommation d’eau maximale de 26 litres par minute, le système élimine non seulement le calcaire, les incrustations, les racines et les inliners usés des parois intérieures des canalisations, mais aussi, en cas de nécessité, le bitume, les matières grasses, le béton et d’autres corps étrangers. Ce dispositif peut s’utiliser dans des canalisations à partir de DN 150 jusqu’à ceux pratiquables.

Flottweg est, lui, spécialisé dans la séparation et la coagulation de mélanges liquides-solides, par exemple la centrifugation de boues d’épuration. On retrouvera sur le salon les centrifugeuses de la toute
nouvelle série Xelletor offrent, selon elle, de bien meilleures performances de drainage, et ce, pour une consommation réduite d’énergie et de polymères nécessaires à la floculation.

Enfin, l’entreprise canadienne Ostara, qui met en service des sites destinés à la récupération de phosphore et d’azote dans les eaux usées, viendra séduire de nouveaux marchés avec son procédé de gestion des ressources, qui, selon ses informations, s’intègre facilement dans les stations d’épuration d’élimination du phosphore par voie biologique. À l’issue du processus WASSTRIP et PEARL, on obtient un engrais de haute qualité, granulé et commercialisable, à la composition garantie en phosphore, azote et magnésium. Ostara rachète aux exploitants de station d’épuration la totalité de cet engrais "Crystal Green" pour le vendre ensuite aux agriculteurs et horticulteurs.

 

Retrouvez sur LinkedIn Julia Tortorici, rédactrice en chef de BTP Construction.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Mat Environnement
Le magazine des matériels et process. Pour les professionnels confrontés aux respects des législations.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
IFAT impact Business Summit : les inscriptions sont ouvertes
IFAT impact Business Summit : les inscriptions sont ouvertes
Du recyclage du plastique, aux villes durables, aux points économiques des marchés chinois, indien ou africain, les conférences ne manquent pas lors de l'IFAT impact Business Summit. Les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes, de même que la prise de rendez-vous.
Salon Pollutec : « Aujourd’hui, le digital s’accélère dans tous nos métiers »
Salon Pollutec : « Aujourd’hui, le digital s’accélère dans tous nos métiers »
Alors que l’édition 2020 de Pollutec n’aura pas lieu, crise sanitaire oblige, le salon se devait d’initier un nouveau modèle de rencontres afin de ne pas laisser sa communauté sur sa faim. C’est donc "on-line" que se déroulera l'événement du 1er au 4 décembre prochains. Visite des coulisses digitales avec Alexis de Gérard, directeur du salon Pollutec, à quelques jours du lancement.
Les télescopiques JCB Wastemaster et industriels disponibles en Stage V
Les télescopiques JCB Wastemaster et industriels disponibles en Stage V
JCB met à jour sa gamme de télescopiques JCB Wastemaster et Industrie, pour l'occasion équipés de moteurs Stage V et de la nouvelle cabine JCB Command Plus. 
Toitures-terrasses végétalisées : l’ère de la « 5e façade »
Toitures-terrasses végétalisées : l’ère de la « 5e façade »
« Pour bien finir un bâtiment, il faut une toiture végétalisée », commentait Jean Castex, nouveau premier ministre d’Emmanuel Macron, nommé le 3 juillet dernier. Non sans raison. Depuis novembre 2019, la loi Energie climat étend l'obligation d'installer soit de la végétalisation soit des panneaux photovoltaïques sur au moins 30 % des surfaces de plus de 1 000 m² des nouvelles constructions commerciales, des locaux industriels, entrepôts, hangars et parcs de stationnement. Un coup d’accélérateur pour les toitures-terrasses végétalisées.
Colas Environnement lance la deuxième tranche de dépollution de l'ancienne raffinerie de Dunkerque
Colas Environnement lance la deuxième tranche de dépollution de l'ancienne raffinerie de Dunkerque
Colas Environnement a lancé la deuxième des trois tranches d’extraction de la pollution des sols.
Aquamist : la brumisation selon Terex
Aquamist : la brumisation selon Terex
Terex lance l'Aquamist by Terex, un système de brumisation désormais disponible avec ses matériels de traitement des matériaux EvoQuip, Fuchs, Powerscreen, Terex Ecotec, Terex Finlay, Terex MPS et Terex Washing Systems.
L'Esplanade de La Défense se met au vert
L'Esplanade de La Défense se met au vert
Le gestionnaire Paris La Défense poursuit la « mise en Parc » de l'Esplanade de Paris La Défense avec la création d'un jardin éphémère sur plus de 2 500 m 2 et le test de différentes solutions végétales.  
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.