Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

ENVIRONNEMENT
Page spéciale
SIM 2019
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Valoriser les eaux usées en biocarburant liquide : le SIAAP et Suez l'ont fait

Partager :
Par la rédaction, le 9 mai 2016
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Environnement
Le Syndicat Interdépartemental pour l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne (SIAAP) et Suez ont présenté aujourd’hui sur l’usine de Valenton (Val-de-Marne) l’innovation BioGNVAL qui permet de transformer une partie des eaux usées d’Ile-de-France en biocaburant liquide.

Le démonstrateur industriel BioGNVAL est le premier en France à valoriser le biogaz issu du traitement des eaux usées en biocarburant liquide (BioGNL), une énergie renouvelable, facilement stockable et transportable. Cette innovation est rendue possible par le procédé de cryogénie développé par Cryo Pur qui permet d’épurer le biogaz en séparant ses composés - méthane et CO2 - pour produire du biométhane puis de le transformer en biocarburant liquide. Le procédé a été testé pour la première fois à l’usine de Valenton, une des plus grandes d’Europe et traitant chaque jour les eaux usées produites par près de 9 millions de franciliens.

Soutenu par l’Ademe, ce projet lancé en février 2013 par le SIAAP et Suez (exploitant de la station de Valenton), visait à démontrer la faisabilité technico-économique à grande échelle de la production de gaz méthane liquide à partir de biogaz afin de développer une filière au niveau mondial. Aujourd’hui finalisé, le projet démontre que l’on peut produire grâce aux eaux usées un carburant propre qui n’émet pas de particules fines et qui réduit de 50% les émissions sonores et de 90% les émissions de CO² par rapport à un moteur fonctionnant au diesel.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le démonstrateur industriel BioGNVAL permet de traiter près de 120 Nm3/h BioGNL, de produire 1 tonne/jour de BioGNL (2 pleins de poids lourd). Les tests effectués démontrent que les eaux usées de 100 000 habitants permettraient de produire suffisamment de BioGNL pour alimenter 20 bus ou 20 camions. Facilement transportable, puisque la liquéfaction permet de réduire son volume par 600, le BioGNL peut être utilisé pour le transport de personnes et marchandises longue distance ou être mis à disposition de stations-services ou d’industriels qui peuvent l’utiliser en substitution de combustible fossile.
 

Retrouvez toute l'information "environnement" dans Mat Environnement.
Mat Environnement, l'actualité de la filière environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
Rechercher dans nos articles
  La parole est à vous éclaire la fibre optique

22 000 emplois à mobiliser dès 2021. Avec l’objectif 100% fibre d’ici 2025 du Gouvernement, le secteur des télécoms a du pain sur la planche. L'équipe de BTP ça tourne s'est rendue au CFA Ducretet à Clichy.
+ de vidéos BTP ça tourne
À lire également
Techmat s'installe au Passage d'Agen
Techmat s'installe au Passage d'Agen
Le 23 mai dernier, Techmat (groupe Dalby) s'est installé dans de nouveaux locaux situés au Passage d'Agen, à la sortie de l'A62. Un évènement était organisé pour l'occasion qui a réuni entre 250 et 300 personnes.
Fraikin passe à l’offensive dans le BTP et l’environnement
Fraikin passe à l’offensive dans le BTP et l’environnement
Fort d’un réseau de 180 agences et à la tête d’une flotte de quelque 58 000 véhicules, Fraikin dévoile trois nouvelles offres pour les entreprises de BTP et de l’environnement. Des secteurs qui, pour les trois prochaines années, seront dans la ligne de mire du spécialiste de la location de véhicules industriels et des solutions de gestion de parcs. Explications.  7 000 clients. 2 800 salariés. 683 M€. Des chiffres qui donnent le tournis. Fraikin est en croissance et ne le cache pas. La location longue durée (6-10 ans), un service dans lequel il est maintenant bien connu, cotoie également la location de courte durée (de 18 mois à 2 ans)et la revente de véhicules d’occasion (plus de 8 000 VO par an en Europe). D’aucuns diraient que le portefeuille de services du spécialiste est plus que bien garni. C’est sans compter sur les ambitions d’un groupe qui lorgne maintenant ouvertement sur des secteurs à forte croissance : le BTP et l’environnement. “Nous pratiquons le ‘full service’”, explique Laurent Proust, directeur général France. “Multimarque, nous sommes capables de nous adapter à tous les besoins et d’intervenir sur tous les véhicules. Notre engagement : faire que ces derniers soient disponibles 100% du temps. Pour cela, nous disposons d’une cellule d’assistance 24/24, 7j/7, et de notre propre bureau d’études avec des ingénieurs en mesure de réaliser une quinzaine d’études par an sur l’intégralité des composants”. 
Manitou met l’accent sur ses Affaires Spéciales à Pollutec
Manitou met l’accent sur ses Affaires Spéciales à Pollutec
Après une année bien chargée marquée par l’anniversaire de ses 60 ans, Manitou n’en oublie pas pour autant le rendez-vous de Pollutec, qui lui permet de mettre l’accent sur ses compétences dans ledit domaine des ‘Affaires Spéciales’.
Fabien Drouet, élu président du Synteau
Fabien Drouet, élu président du Synteau
Les administrateurs du Synteau, syndicat qui réunit les concepteurs et constructeurs du traitement de l'eau, ont élu Fabien Drouet, PDG de Wangner Assainissement, à leur tête.
Jean-Louis Chaussade est le nouveau président de Suez
Jean-Louis Chaussade est le nouveau président de Suez
Le 26 février dernier, le conseil d’administration de Suez a désigné Jean-Louis Chaussade pour devenir président du groupe. Il succédera donc à Gérard Mestrallet dès le 14 mai prochain.
Le Sedif à la manœuvre pour baisser le prix de l'eau
Le Sedif à la manœuvre pour baisser le prix de l'eau
Le Sedif contribue à l’optimisation du prix de l’eau de Grand Paris Sud Est Avenir en participant à la consultation relative à la fourniture d’eau en gros.
Boone Comenor Metalimpex : Un process de recyclage efficace
Boone Comenor Metalimpex : Un process de recyclage efficace
Boone Comenor Metalimpex recycle des déchets métalliques avec un process efficace qui n’entraîne aucune perte. Créée en 1899 par l’arrière-grand-père de l’actuel directeur général, Laurent Boone, la société connaît une forte croissance depuis son rachat par Suez en 2008 et l’entrée de Renault dans son capital en 2010. Nous avons visité le site historique de Marquette-lez-Lille (59), qui abrite le siège ainsi qu’une grande plateforme de recyclage de 3 hectares.
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Applications
Accès au kiosque
Événements
Le Salon des Professionnels de l’Amiante 2019
13 Novembre 2019
Le Salon des Professionnels de l’Amiante 2019
Solutrans
19 Novembre 2019
Solutrans
Transrail
26 Novembre 2019
Transrail
+ d'événements
Emploi
- Conducteur / Conductrice de travaux du bâtiment
- Architecte
- Chef de chantier montage de structures métalliques
- Technicien / Technicienne études de prix BTP
+ d’offres
Rubriques
Bâtiment
Environnement
Infrastructures TP
Matériels
Rail
Réseaux
Terrassements & Carrières
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Applications
iOS
Android
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.