CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Bâtiment - Gros oeuvre > Un consortium français, composé de Lhyfe & TSE, va créer un hub énergétique vert
BÂTIMENT - GROS OEUVRE

Un consortium français, composé de Lhyfe & TSE, va créer un hub énergétique vert

PUBLIÉ LE 31 AOÛT 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Un consortium français, composé de Lhyfe & TSE, va créer un hub énergétique vert
Un projet de réindustrialisation tournée vers les énergies vertes.
Lhyfe et TSE annoncent bâtir les fondations d’un parc industriel tourné vers les énergies vertes et l’économie circulaire sur le site des Fonderies du Poitou avec l’installation d’un parc de panneaux photovoltaïques et une unité de production d’hydrogène vert et renouvelable.

Un an après la fermeture du site, le tribunal de commerce de Paris vient de rendre sa décision sur le rachat des actifs fonciers et immobiliers des deux sites des Fonderies du Poitou : le site des Fonderies d’Ingrandes (43 ha, 40 000 m² de bâtiments) et le Centre d’Enfouissement Technique d’Oyré (35 ha).

Le site des Fonderies d’Ingrandes est repris par un consortium, constitué en groupement solidaire, des sociétés Lhyfe et TSE. Quant au centre d’enfouissement technique, il est repris intégralement par TSE et son terrain sera consacré exclusivement à la production d’énergie solaire (45 GWh).

Depuis plus d’un an et demi, Lhyfe et TSE ont préparé ce rachat, accompagnés et soutenus par la Région Nouvelle-Aquitaine, par l’agglomération de Grand Châtellerault, par la Préfecture de la Vienne et la Sous-préfecture de Châtellerault, pour construire un projet commun qui dépasse la « simple » production d’hydrogène vert ou d’électricité verte.

La puissance photovoltaïque que TSE planifie d’installer sur le site du centre d’enfouissement ainsi que sur le site des Fonderies d’Ingrandes pourrait alimenter en électricité le site des Fonderies d’Ingrandes, et permettre à Lhyfe de produire un hydrogène vert et renouvelable. 

Plusieurs entreprises ont déjà témoigné de leur intérêt pour rejoindre le site d’Ingrandes, en synergie avec Lhyfe et TSE, dont notamment une entreprise de logistique industrielle qui viendrait installer une plateforme logistique de 20 000 m², ainsi que des entreprises productrices de e-carburant (e-methanol et rDME).

À terme, ce hub énergétique vert devrait permettre, avec la contribution de toutes les entreprises concernées, la création de 250 à 300 emplois et représenterait un montant d’investissement de plusieurs centaines de millions d’euros.
Enfin, ce projet, précise la Préfecture de la Vienne, s’inscrit dans l’un des piliers de France 2030 (des financements pourraient être mobilisés à terme) comme le Conseil régional de Nouvelle Aquitaine qui doit dans le cadre de Neoterra disposer de soutiens financiers.
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Innovations et décarbonation chez Ammann
Innovations et décarbonation chez Ammann
La filière française du ciment accélère sur la décarbonation
La filière française du ciment accélère sur la décarbonation
Point.P déploie des Référents Aide à la Rénovation dans ses points de vente
Point.P déploie des Référents Aide à la Rénovation dans ses points de vente
Artisanat du Bâtiment : un premier recul de l’activité depuis trois ans
Artisanat du Bâtiment : un premier recul de l’activité depuis trois ans
Tous les articles Bâtiment - Gros oeuvre
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS