★ PAGES SPÉCIALES
TDM 2023
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES
À la uneBÂTIMENT - GROS OEUVRE

1ère mondiale : des taxiways en chaussée composite enrobé-béton

Par Ch. Raynaud. Publié le 10 octobre 2022.
1ère mondiale : des taxiways en chaussée composite enrobé-béton
Crédit BTP Construction
NEWSLETTERS
Archiver cet article
De juillet à fin octobre 2022, des travaux de réhabilitation et remise en conformité de l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle ont été menés, avec notamment une intervention sur trois taxiways de la piste 1. Pour ce chantier, Agilis (filiale nationale spécialisée du groupe NGE) a proposé au Groupe ADP, en collaboration avec Guintoli, une structure composite en béton coulé sur de l’enrobé, une première mondiale dans le domaine aéroportuaire !
 
Un taxiway est une voie délimitée et aménagée pour le déplacement des avions entre les postes de stationnement avion (parking) et les pistes. Ces voies de circulation connaissent deux types de structure traditionnelle. La première, dite « souple », est composée de couches successives en enrobé, collées entre elles par de l’émulsion de bitume. La seconde, dite « rigide », est constituée d’une couche de fondation en béton maigre ou d’un ensemble en grave ciment et béton poreux sur laquelle est coulée la dalle béton de roulement. Ces dalles bétons sont ensuite équipées de joints étanches pour se prémunir de l’infiltration de l’eau dans le corps de chaussée.
 
Un virage environnemental
 
Dans le cadre de travaux de réhabilitation et mise en conformité de taxiways de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle, l’équipe projet de la direction Engineering and Capital Projects du Groupe ADP a souhaité, avec plus de 20% de la notation attribuée au volet environnemental et au bilan carbone, marquer son virage environnemental et ce, dès l’appel d’offre. En effet, à travers sa feuille de route stratégique « 2025 Pioneers », le Groupe ADP a pour ambition de construire un modèle aéroportuaire orienté vers la performance et la durabilité des modes opérationnels et de construction. Ainsi, le groupe promeut des infrastructures durables, sobres et de qualité, en revoyant ses modes de construction. Pour répondre à cet enjeu, Agilis a proposé au Groupe ADP, en plus de la mise en place de chaussées à base de béton recyclé pour deux taxiways (assortie d’une plateforme de recyclage sur place), la mise en œuvre d’une chaussée composite enrobé-béton pour le troisième taxiway. Ce type de structure composite est déjà utilisé pour des sollicitations routières mais il n’existait aucun modèle de dimensionnement pour le domaine aéronautique. Le procédé a été validé par le Groupe ADP avec le Service technique de l’Aviation civile (STAC- anciennement STBA) de la DGAC.
 
Une structure composite qui mixe béton et enrobé
 
La structure composite permet de faire travailler chacun des deux matériaux dans son domaine de performance. Il s’agit d’un ensemble semi-collé, où le béton travaille en compression et l’enrobé en traction. Cette association permet de proposer des structures globales de 55cm au lieu des 80cm traditionnels. « Cette solution permet d’économiser les ressources naturelles (30% en moins), et d’utiliser moins de ciments et de matières premières de type granulats » explique Ivan Prochazka, directeur de l’Agence Agilis Airport.
Pendant l’exécution, les équipes sont amenées à nettoyer le sol support avant chaque application pour le débarrasser de la pollution ponctuelle amenée par le trafic chantier ou la laitance des bétons sciés à proximité « Tout repose sur le parfait collage des deux structures entre elles. Cette hypothèse de collage entre les couches avait par ailleurs été testée au préalable « Des essais ont été menés avec la STAC sur des chaussées existantes pour confirmer le bon collage des deux couches », précise Ivan Prochazka.

 
Quelques chiffres
 6 500 m2 d’enrobés pour la voie composite sur les taxiways et les accotements
13 000 m2 de béton soit 6000 m3 de béton
Béton de classe BC6
99,98% des matériaux recyclés
16 000 T de matériaux recyclés dont 6000 directement sur le chantier
10 000 T de matériaux partis sur les filières de recyclage
50 personnes sur le chantier
 
Le phasage du chantier
- Fermeture de la piste 1 le 10 juillet 2022
- Démolition pendant deux semaines
- couche de forme et réseaux pendant 4 semaines
- Création des enrobés début aout
- Coulage des bétons mi-août jusque fin septembre
- Joints d’étanchéité, marquage lumineux et peinture au sol, début octobre
- Remise en exploitation de la piste 1 : le 31 octobre 2022
 
Les matériels
Machine à coffrage glissant Wirtgen SP500
Un asservissement au guidage 3D Trimble
Une centrale à béton mobile d’une capacité de 500 m3/jour
Une balayeuse haute pression
Un concasseur cribleur mobile

Une plateforme de recyclage sur site
Une plateforme de recyclage a été créée sur le site même du chantier pour la production des granulats en béton recyclé à intégrer aux formules de deux taxiways. « La réglementation pour ce type de réutilisation en chaussée béton incite fortement de récupérer des granulats  issus de la déconstruction de chaussées », souligne Ivan Prochazka, « or, les plateformes classiques de recyclage et les unités de production fixes n’isolent pas ces matériaux, imposant de facto, l’installation d’une plateforme spécifique au chantier ». Ici, le béton utilisé est donc formulé à base de 20% de granulats recyclés issus de la démolition de chaussées béton sur la plateforme de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle. Au total, plus de 16 000 tonnes de matériaux ont été démolis et 6000 tonnes ont été réutilisées directement sur le chantier.
 
Infos abonnements : Article issu du magazine BTP Magazine n° 349.
BTP Magazine n° 349
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
13 décembre 2022
Matériaux de construction : un nouveau repli de l’activité attendu en 2023 Jeudi 8 décembre 2022, Alain Boisselon, président de l’Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (Unicem), a dressé le bilan de l’activité des matériaux de construction sur les 10 derniers mois. Après une année 2022 en repli, le secteur n’échappera pas, en 2023, aux effets récessifs de la crise énergétique.
Matériaux de construction : un nouveau repli de l’activité attendu en 2023
19 septembre 2022
Acces Industrie partenaire d’iBAT Présent dans son ADN depuis 25 ans, le bâtiment est un pan important de l’activité d’Acces Industrie. Raison de plus pour l’entreprise de se rapprocher d’Ibat et de sa solution destinée à accélérer la digitalisation sur les chantiers.
Acces Industrie partenaire d’iBAT
28 septembre 2022
Palfinger à Technotrans Palfinger Service Ouest exposera au salon Technotrans les 20, 21 et 22 octobre prochains, au parc des expositions de Nantes. 
Palfinger à Technotrans
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola