Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

BÂTIMENT - GROS OEUVRE
★ PAGES SPÉCIALES
TLM 2022
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Une centrale béton bas carbone au Village des Athlètes de Saint-Ouen

Une centrale béton bas carbone au Village des Athlètes de Saint-Ouen
Crédit photo : SCCV Quinconces (Architectes : UAPS, Atelier Pascal Gontier, Atelier Architecture Brenac Gonzales associés, NP2F, Fagart & Fontana)
Par la rédaction, le 7 janvier 2022.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Pour la SCCV Quinconces représentée par Icade Promotion, co-investisseur avec la CDC (Banque des Territoires) et CDC Habitat, Spie batignolles outarex, en groupement avec GCC Habitat, réalise actuellement 12 bâtiments des lots D1 et D2 du Village des Athlètes, aménagé pour les Jeux.

Si dans un premier temps ces ouvrages sont destinés à loger plus de 2000 athlètes, ils accueilleront à terme, pour la phase Héritage, et ce, dès la rentrée 2025, des logements, commerces et de nombreux services. Sur ce projet, le groupe Spie batignolles s’est lancé plusieurs défis avec, notamment, l’installation de sa première centrale béton bas carbone.
Tout l’enjeu de cette opération pour les équipes de Spie batignolles outarex tient dans le fait de concevoir une construction en 2 temps dans le respect d’exigences environnementales ambitieuses :
- Un premier projet d’édification de 12 bâtiments destinés à abriter 2 536 athlètes venus du monde entier à l’occasion des Jeux de Paris.
- Un second projet de reconfiguration de ces bâtiments – baptisé « Héritage » - pour accueillir plusieurs usages sur 42 346 m² de surface plancher répartis en deux îlots.
Le programme « Héritage », en référence au patrimoine des Jeux, revêt un enjeu urbain et social important, sur un territoire en mal de logements et de travail, pour accueillir pas moins de 6 000 habitants et 6000 salariés au sein de la ZAC, aménagée par la Société de Livraison des Ouvrages Olympiques (Solideo). Le maître d’ouvrage a eu à cœur d’inscrire ce projet dans le respect de critères environnementaux très exigeants et expérimentaux : la certification BiodiverCity – le label E3 C² pour les bâtiments de logements en R+6 et le label E3 C1 pour les bâtiments de logement en R+9.
 
30 000 m3 et 10 formulations de béton

Sur cette opération d’envergure et déjà emblématique, du fait de sa réalisation dans le cadre des Jeux en 2024, Spie batignolles a souhaité inscrire sa réalisation dans une approche bas carbone poussée. Les équipes ont travaillé pendant plusieurs mois sur les caractéristiques du béton à employer, pour qu’il puisse présenter un impact carbone faible fixant à 157 kg eq CO2/m3 maximum la quantité d’émissions carbone du béton à produire. Spie batignolles a ainsi proposé l’installation d’une centrale à béton directement sur le chantier pour produire les 30 000 m3 nécessaires à l’ensemble du projet. Ce choix permet à l’entreprise de maîtriser la production du béton et de réduire les flux circulatoires nécessaires à l’approvisionnement du béton sur le chantier, dans une logique de réduction des émissions de CO2 liées au transport. Avec le support du bureau d’études EGIS, Spie batignolles a identifié 10 formulations de béton, qui ont toutes été retenues pour la réalisation des lots D1 et D2 du Village des Athlètes. Elles correspondent aux différentes spécificités techniques du projet, intègrent les facteurs météorologistes et les cadences/rotations de production. Pour le concevoir, Spie batignolles a utilisé du laitier de haut-fourneau issu des déchets sidérurgiques pour remplacer une partie du ciment, dont la cuisson à haute température génère une forte pollution. Les équipes ont privilégié des fournisseurs détenant des carrières en France, en maximisant les apports par voie fluviale (Ciments Calcia, Lafarge Granulats, Ecocem et Master
Builders). Afin de s’assurer de sa stratégie d’exécution et de ses choix de matériaux pour rester dans la limite des 740 kg eq CO2/m² de plancher imposés sur le secteur D par le maître d’ouvrage, Spie batignolles a lancé un processus de vérification de sa performance. Cette réflexion a conduit l’entreprise à produire 43 fiches de déclaration environnementale et sanitaire.

Les travaux débutés en mai 2021 s’achèveront, au cours d’une première mise à disposition, au 31 décembre 2023 en faveur de P2024 pour le Village des Athlètes. Les travaux reprendront dès novembre 2024 pour lancer la reconversion des bâtiments, jusqu’à la phase de livraison aux clients au 3ème trimestre 2025.
 
Fiche d’identité de l’opération
Maître d’ouvrage : SCCV Quinconces représentée par Icade Promotion, co-investisseur avec la Caisse des Dépôts et CDC Habitat
Maître d’œuvre :
- UAPS Architecte coordonnateur
- Atelier Pascal Gontier
- Atelier Architecture Brenac Gonzalez associés
- NP2F
- Fagart & Fontana
Conception/construction : Groupement Spie batignolles outarex (mandataire) et GCC Habitat
Démarrage des travaux : mai 2021
Livraison de l’opération pour les Jeux de Paris 2024 : décembre 2023
Reprise des travaux pour la reconfiguration de l’opération : novembre 2024
Phase de livraison de l’opération « Héritage » : été 2025
Montant des travaux : environ 155 millions € TTC.
 
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Prescription Béton
Le magazine pour les professionnels du béton durable, enquêtes et réalisations, science et techniques innovantes.
Découvrir
Acheter un numéro
GRTgaz fait chanter son Tenore
Dernier numéro
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
N° 347
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
À lire également
Une nouvelle AC 45 City pour NKS Niessen
Une nouvelle AC 45 City pour NKS Niessen
Comptant déjà dans son parc une Demag AC 40 City ainsi qu'une AC 70 City, NKS Niessen Kran-Service GbR, basé à Mönchengladbach, vient d'ajouter à sa flotte une nouvelle AC 45 City.
Une démonstration architecturale et technique des bétons bas carbone
Une démonstration architecturale et technique des bétons bas carbone
En construction à Montaigu (85), le bâtiment Edy-Fix réunira en septembre prochain les nouveaux bureaux et le laboratoire d’analyses qualité et développement produits d’Edycem (activité béton du Groupe Herige). Initialement étudié en bétons traditionnels, le projet est devenu un chantier expérimental pour explorer et tester en grandeur réelle la gamme de bétons bas carbone Vitaliss de l’industriel avec le coulage de 1120 m3.
L’actualité vue par Pierre Weinling
L’actualité vue par Pierre Weinling
Président du Groupe Hussor, Pierre Weinling a bien voulu décrypter pour nous les sujets qui lui sont chers actuellement. Il n’hésite pas à parler des enjeux de son secteur et de ce qui l’inquiète, avec toujours beaucoup de professionnalisme. Un discours qui fait du bien.
Les coffrages s’adaptent aux bétons faiblement carbonés
Les coffrages s’adaptent aux bétons faiblement carbonés
Plus de puissance, plus de capacité, plus de portée, plus de légèreté,… oui, mais aujourd’hui l’utilisateur final souhaite surtout davantage d’ergonomie, de sécurité, et de digitalisation des matériels. Il semblerait également que l’adaptabilité des coffrages aux bétons faiblement carbonés soit un des axes majeurs de développement pour le marché.
Un malaxeur Schwing-Stetter qui garantit qualité et homogénéité
Un malaxeur Schwing-Stetter qui garantit qualité et homogénéité
Le malaxage est une phase très importante à ne pas négliger lors de la fabrication du béton afin d’en garantir la qualité et une parfaite homogénéité. En partant de ce postulat, Schwing-Stetter a développé son malaxeur à double arbres, parfait pour de courtes durées de malaxage.
Putzmeister : des pompes plus compactes et polyvalentes
Putzmeister : des pompes plus compactes et polyvalentes
Putzmeister commercialise des pompes à béton M24 et M28 encore plus compactes et polyvalentes.
Effondrement des couvertures légères sous le poids de l’eau
Effondrement des couvertures légères sous le poids de l’eau
Les couvertures à faible pente des bâtiments industriels et commerciaux sont souvent réalisées à l’aide de bacs métalliques nervurés autoporteurs, avec ou sans étanchéité rapportée. De portée 3 m environ, ces bacs sont fixés sur des pannes de charpente en métal, bois ou béton. La propension d’un tel ouvrage à fléchir est particulièrement importante et aggravée par les surcharges climatiques qu’il est susceptible de supporter.
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Événements
Rencontre Ecotech® finances
6 Juillet 2022
PRODURABLE
13 Septembre 2022
Innopolis Expo 2022
20 Septembre 2022
+ d'événements
Emploi
- Ingénieur(e) QHSE BTP
- Responsable de travaux
- Adjoint(e) au responsable QSE BTP
- Ingénieur / Ingénieure d'études en génie électrique
+ d’offres
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.