Menu
SIFER 2021
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Un éco quartier de logements sociaux à haute performance énergétique à Lunéville

Un éco quartier de logements sociaux à haute performance énergétique à Lunéville
Par la rédaction, le 22 juin 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
A proximité du centre de Lunéville (54), un immeuble de onze logements neufs implanté dans un éco quartier obtient un niveau de performance énergétique exceptionnel grâce à une conception architecturale efficace et à l’ITE StoTherm Vario 1.

Entre l’avenue de la Libération et l’allée des Lilas, sur un peu plus d’un hectare, une ancienne pépinière a laissé la place à un programme de construction neuve de 31 logements à haute qualité environnementale conduit par l’Office Public de l’Habitat (OPH) de Lunéville à Baccarat. Ce nouvel espace d’habitat social alliant urbanisme durable et performance énergétique combine habitat individuel et collectif tout en favorisant une forte mixité sociale. Il compte vingt maisons individuelles et un immeuble abritant onze appartements. « La performance énergétique est notre cheval de bataille", souligne Adrien Kremer, chargé d’opérations à l’OPH, "lorsque nous avons lancé le concours de conception-réalisation, notre cahier des charges imposait une consommation d’énergie inférieure de 20 % aux exigences de la réglementation en vigueur RT 2012. En option, nous envisagions une cible RT2012 -50 %. Nous avons eu l’opportunité de répondre à l’appel à projet E+ C- pour des bâtiments à énergie positive et faible empreinte carbone répondant à la future réglementation environnementale RE 2020. Le bâtiment collectif est labellisé avec un niveau E3C1 ». Pour assurer la maîtrise des charges locatives, le bailleur social vise aussi la pérennité des performances. Celle-ci passe par l’utilisation de matériaux durables, recyclables et réutilisables. 
 
Haute isolation
 
L’ITE est la solution retenue pour assurer une haute isolation à l’immeuble collectif par l’équipe lauréate du dialogue compétitif, conduite par Eiffage Construction Lorraine. Pour abriter les onze logements, les architectes de l’agence Bagard & Luron et le bureau d’études Huguet conçoivent un bâtiment R+2 constitué de deux ailes encadrant les circulations verticales. « Cette partie centrale n’étant pas chauffée, les deux ailes nord et sud sont traitées comme des bâtiments séparés dotés chacun de leur enveloppe », décrit Jérôme Guillaumond, l’architecte de l’agence en charge de l’opération. Les deux parallélépipèdes construits en blocs de béton, simples et compacts, sans décrochements autres que les dalles de balcons, sont enveloppés d’une ITE sous enduit. Les façades sont animées par un jeu de contrastes entre des corps de bâtiments blancs et des pignons gris foncé. Cette conception simple du bâtiment et de son enveloppe s’avère très efficace, comme le confirme l’étude thermique réalisée par le bureau d’études Huguet. En effet le coefficient Bbio (besoin bioclimatique conventionnel), qui mesure la performance thermique du bâtiment indépendamment des systèmes énergétiques mis en œuvre, est ici très favorable. Il est de 45,3 pour l’aile nord et 38,6 pour l’aile sud, soit respectivement 46,1 % et 54 % de moins que le Bbio maximum fixé par la RT 2012 (84) pour tous les bâtiments neufs. Autre exigence de la réglementation thermique RT 2012, la consommation d’énergie primaire conventionnelle est limitée à 76,1 kWh/m².an pour l’aile nord et 77,9 kWh/m².an pour l’aile sud. Or, elle n’atteint respectivement que 23,7 kWh/m².an (soit – 68,9 %) et 27,2 (soit – 65,1 %) pour les deux parties du bâtiment dotées de chaudières à gaz. Une quarantaine de mètres carrés de panneaux solaires posés sur le toit de l’immeuble fournissent suffisamment d’électricité pour offrir au bâtiment un bilan énergétique positif : il produit plus d’énergie qu’il en consomme. L’objectif du label E+C- est ainsi atteint avec un niveau E3C1.

Des produits de qualité bien mis en œuvre

L’application de l’ITE sur les façades de l’immeuble a été confiée à la société Enduiest.  L’ITE prescrite sur cette opération est le StoTherm Vario 1. Les panneaux de polystyrène expansé Sto-Panneau PS 15 SE de 200 mm d’épaisseur sont d’abord collés sur les 650 m2 de façade en blocs de béton au moyen de Sto-Mortier Colle B. Puis est appliqué le sous-enduit mince StoLevell Uni armé d’un treillis Sto-Fibre de verre standard. Ce sous-enduit est obtenu en mélangeant une poudre à base de liant hydraulique avec de l’eau. Afin de protéger des chocs les parties basses de l’immeuble, l’entreprise a posé sur toute la hauteur du rez-de-chaussée un treillis d’armature complémentaire renforcé en fibre de verre, le Sto-Fibre de Verre Blindaget. Cette armature est marouflée dans l’enduit StoLevell Uni avant une deuxième passe armée du treillis Sto-Fibre de verre standard.
 
 
 
Retrouvez sur LinkedIn Christine Raynaud, rédactrice en chef de Prescription Béton.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
« Construction bois : rationaliser pour tenir les budgets »
« Construction bois : rationaliser pour tenir les budgets »
Fondateur et ex-PDG d’Ossabois, Pascal Chazal est le porte-parole de la construction hors-site en France. Qui mieux que lui peut apprécier les efforts de l’Etat et, plus spécifiquement des maîtres d’ouvrages, dans la démocratisation du matériau bois ? Attention, toutefois. Aussi biosourcé et décarboné que soit le bois, il doit obligatoirement être travaillé selon un modèle encore trop méconnu en France. Explications.   
62 logements livrés dans le cadre du programme Green Park à Amiens
62 logements livrés dans le cadre du programme Green Park à Amiens
À Amiens, Nacarat achève la livraison des 62 logements de la deuxième tranche de Green Park, un ensemble résidentiel situé au cœur du quartier de la Fosse au Lait.
Les lauréats de la construction bois biosourcés en Nouvelle-Aquitaine
Les lauréats de la construction bois biosourcés en Nouvelle-Aquitaine
Fibois Nouvelle-Aquitaine, Odéys et Fibois Landes de Gascogne ont remis les Prix régionaux de la construction bois biosourcés. Place aux lauréats.
Colas Mayotte fait coup double
Colas Mayotte fait coup double
Colas Mayotte signe deux opérations de logements à Mayotte, département d'Outre-mer fortement atteint par l'habitat insalubre.
Cabete Façades se lance en franchise
Cabete Façades se lance en franchise
L’entreprise française et familiale Cabete Façades, spécialiste du ravalement de façades et de l’isolation par l’extérieur depuis plus de 50 ans, souhaite créer un réseau de 50 agences en France en 5 ans.
Immobilière 3F : 21 logements en or à Bagneux
Immobilière 3F : 21 logements en or à Bagneux
À Bagneux (92), Immobilière 3F (groupe Action Logement) a achevé en juin dernier la transformation d’une ancienne usine de fonderie d'or en 21 logements sociaux. Un projet qui a combiné réhabilitation, surélévation et extension.
Un nouveau Directeur Développement Grands Projets pour Legendre Immobilier
Un nouveau Directeur Développement Grands Projets pour Legendre Immobilier
Legendre Immobilier (filiale de promotion immobilière du Groupe Legendre) annonce l’arrivée de Laurent Mallet au poste de Directeur Développement Grands Projets.
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.