Menu
SIFER 2021
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Le Syndicat National des Industries du Plâtre alerte sur la forte volatilité des matières premières

Le Syndicat National des Industries du Plâtre alerte sur la forte volatilité des matières premières
Par la rédaction, le 10 juin 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Après le coup d’arrêt brutal de l’économie mondiale provoqué par la première vague de la pandémie Covid-19, la chaine d’approvisionnement globale a été rapidement sous tension en raison notamment d’un accroissement de la demande asiatique. Cela a entrainé, dès la fin 2020, les premières pénuries et une envolée des prix. Les conséquences pour toutes les filières du secteur de la construction ont été directes et concrètes. Alors que les plaques de plâtre, utilisées sur près de 9 chantiers sur 10, sont essentielles à la construction, la rénovation, l’aménagement et la décoration des bâtiments, la filière plâtre craint les conséquences économiques de la situation.

A titre d’exemples, les prix de l’acier ont doublé et les tarifs des transports maritimes de la Chine vers l’Europe ont été multipliés par sept en deux mois. Ceci a entraîné une forte hausse des coûts et une baisse significative de la disponibilité des ossatures métalliques, indispensables à la mise en oeuvre des ouvrages en plaques de plâtre. De même, depuis le premier confinement, la demande de papier et carton, nécessaire aux expéditions des produits commandés sur Internet, n’a cessé de croître impactant coût et disponibilité de cette matière première utilisée dans la fabrication de ces plaques. Enfin, combinée à ces phénomènes qui persistent, la demande très forte du marché de la construction dans le cadre de la relance économique induit une raréfaction de tous les matériaux de base et donc leur renchérissement. En conséquence, le Syndicat National des Industries du Plâtre (SNIP) redoute un fort impact négatif sur son activité. Pour pallier ce problème, le SNIP préconise de reconsidérer les clauses de prix fermes et non révisables imposées dans certains contrats commerciaux, pour y substituer des devis à date de validité limitée. Cette pratique, déjà adoptée dans la plupart des secteurs économiques, est adaptée à la volatilité des cours constatée dans le secteur des matériaux de construction. Christine Muscat, Président du SNIP, précise : « Il est indispensable d’alerter sur la situation actuelle. La filière du plâtre mais également tout le secteur du bâtiment, risquerait de se trouver durement et longuement touchés si aucune réponse forte et adaptée n’est apportée. Nous, acteurs du bâtiment, appelons à une prise de conscience de la part des décideurs politiques, afin de protéger un pan entier de l’industrie nationale française ».
 

Retrouvez sur LinkedIn Christine Raynaud, rédactrice en chef de Prescription Béton.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
À lire également
Haulotte : Un CA à +12% au premier semestre
Haulotte : Un CA à +12% au premier semestre
Haulotte enregistre un chiffre d’affaires de 243,2 millions d'euros sur le premier semestre 2021, en hausse de +12%, par rapport au semestre de l’année précédente. Les services mais également la location ont soutenu cette croissance.
Le CCCA-BTP lance la 3C.Académie
Le CCCA-BTP lance la 3C.Académie
Le CCA-BTP met à disposition une plateforme d’offre de connaissances pour accompagner tous les organismes de formation aux métiers du BTP dans la montée en compétences de leurs collaborateurs.
Léon Grosse certifiée Great Place to Work
Léon Grosse certifiée Great Place to Work
Léon Grosse est la 1ère entreprise française du BTP a être certifiée Great Place to Work, les entreprises où il fait bon travailler.
[Tribune] Alerte à la marginalisation des mortiers et bétons biosourcés dans la RE2020
[Tribune] Alerte à la marginalisation des mortiers et bétons biosourcés dans la RE2020
La réglementation environnementale 2020 positionne les matériaux biosourcés comme solutions prioritaires - voire inéluctables - pour un futur éco-responsable dans les constructions neuves, tant en logements qu’en bâtiments tertiaires. Or, actuellement, les mortiers et bétons biosourcés sont quasi absents du débat et notamment, le fonctionnement hygrothermique n’est pas pris en compte alors qu’il s’agit de l’une de leurs performances essentielles. Ceci pénalise lourdement leur diffusion. Laurent Arnaud, Directeur du domaine Bâtiment au Cerema se livre sur le sujet…
Cab-IN, le monte-grutier intérieur aux mâts Potain
Cab-IN, le monte-grutier intérieur aux mâts Potain
Le Cab-IN de Potain peut se monter sur la mâture K 1.6 m/2 m/2.45 m et est compatible avec toutes les bases de mâts K actuelles comme les pieds de scellement, les châssis et les châssis-croix.
Weber : des mortiers de réparation clairement anticorrosion
Weber : des mortiers de réparation clairement anticorrosion
Weber vient de repenser la formulation de deux de ses mortiers de réparation phares. Exit le coloris foncé qui marquait trop visiblement les réparations apportées, weberep rapide (R41) et weberep express (R32) arborent désormais une teinte claire pour un rendu plus esthétique.
Construction Days : Lancy lance une nouvelle génération de pompe à chape fluide
Construction Days : Lancy lance une nouvelle génération de pompe à chape fluide
Le modèle de pompe à chape fluide TF400-G a été entièrement repensé par Lancy, et présenté à l’occasion du salon Construction Days à Lyon (14-16 septembre 2021).
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.