Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Cerib : résultats de l’essai au feu sur une paroi en béton de chanvre

Cerib : résultats de l’essai au feu sur une paroi en béton de chanvre
Par la rédaction, le 19 janvier 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le Centre d’Essais au Feu (CEF) du Cerib a conduit le 16 octobre 2020 pour Construire en Chanvre, un essai Lepir 2 sur une paroi en béton de chanvre pour compléter les références déjà acquises pour ce matériau en matière de comportement au feu. Résultats…
 
« Cet essai s’inscrit dans la continuité du programme d’essais au feu réalisés pour l’évolution des Règles Professionnelles, avec le soutien financier du programme Pacte », précise Philippe Munoz, référent Construire en Chanvre pour ce programme, « une façade en béton de chanvre de 30 cm d’épaisseur, de 5,75 m de large et 6,55 m de haut (deux étages), avec une ossature bois noyée et une finition extérieure avec un enduit chaux-sable a ainsi été soumise à un feu très violent pendant une heure ». L’objectif était de voir comment se comportait la façade en termes de propagation des flammes, de vérifier que le feu ne se diffuse pas par la jonction entre la façade et le plancher entre les deux étages et de s’assurer que la température ne dépasse pas 180 °C sur la face supérieure de ce plancher.
 
Un pari gagnant
 
L’analyse de l’ensemble des relevés de température issu des 125 thermocouples équipant la façade béton de chanvre et ossature bois a permis de confirmer les appréciations qualitatives formulées lors de l’essai. L’élément soumis à essai est déclaré « … conforme à la réglementation applicable vis-à-vis de la non-propagation du feu par les façades pour une durée de 60 minutes » (extrait de l’appréciation de laboratoire n° 026090). Ainsi, expérimenter une configuration assez minimaliste (épaisseur minimale de béton de chanvre et absence de finition intérieure) associée à des facteurs à priori pénalisants (présence d’une importante masse combustible exposée et mobilisable (plancher intermédiaire et encadrements de baies en bois massif) s’est avéré être un pari gagnant. A l’instar de ce que laissait présager « la hauteur impressionnante des panaches de flammes », la sollicitation a bien été extrêmement sévère : la température dans la chambre de feu a dépassé 1100°C après 36 minutes pour revenir à 900°C en fin d’essai et les deux panaches de flammes atteignant 950 à 1050°C ont sollicité la maquette par l’extérieur. En réponse, l’enduit extérieur de 2 cm est resté adhérent au béton chanvre.  Celui-ci a pleinement joué son rôle d’écran de protection thermique de l’ossature bois noyée. En effet, à l’exception des linteaux et des double-montants au niveau des ouvertures, aucun bois d’ossature n’a dépassé 100°C pendant l’essai.
Le dernier résultat attendu était le comportement de la jonction façade / plancher intermédiaire pour laquelle l’élévation de température admissible en face non exposée de plancher (face supérieure) mesurée à 50 mm en retrait de la façade est bornée à 180°C. Résultat obtenu : 44°C soit le quart de la valeur limite ! A cet instant, il y avait plus de 800°C d’écart de température entre la face supérieure du plancher et la chambre de feu (26 cm plus bas).
 
Un pas important dans la validation réglementaire   
 
Le programme d’étude du comportement au feu des parois de béton de chanvre, mené en collaboration entre le Centre d’Essais au Feu du Cerib et Construire en Chanvre pendant trois ans se solde donc avec la parution imminente de l’AL (Appréciation de Laboratoire) n°026090 qui sera disponible sur la partie publique du site Internet de Construire en Chanvre (au même titre que l’AL et le PV de classement EI 240). Ces documents de références se distinguent notamment par l’étendue des domaines d’application favorable à leur exploitation pour le développement de divers types de projets de construction. Le travail mené marque un pas important dans la validation réglementaire et la compréhension des phénomènes mis en jeu au niveau du comportement au feu des systèmes constructifs à base de bétons de chanvre, et des poursuites sont déjà engagées ou envisagées.
 
Retrouvez sur LinkedIn Christine Raynaud, rédactrice en chef de Prescription Béton.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
[Tribune] RE 2020, de nouveaux risques pour la construction ?
[Tribune] RE 2020, de nouveaux risques pour la construction ?
Est-ce une nouvelle étape dans la transition énergétique tant attendue par la société ? Dans un contexte d’urgence climatique, et malgré quelques reports, vient de paraitre en consultation publique le projet de loi RE 2020, la future règlementation environnementale pour la construction des bâtiments neufs.
Spie batignolles s'essaie à l'impression 3D
Spie batignolles s'essaie à l'impression 3D
Spie batignolles expérimente la technique de l’impression 3D d'éléments préfabriqués en béton à forte réplicabilité. Le groupe s'allie, pour cela, les compétences d'XtreeE, startup désormais bien connue dans le domaine de l'impression 3D au service de la construction. 
Cemex valide une solution de transport fluvial urbain
Cemex valide une solution de transport fluvial urbain
Cemex, en partenariat avec Green Switch Meridian (GSM) et l'éco-organisme Valdelia, a testé il y a quelques semaines une solution de transport fluvial urbain sur son port de Tolbiac à Paris.
Repenser le poste de ferraillage pour gagner en efficacité
Repenser le poste de ferraillage pour gagner en efficacité
Optimiz Construction lance la 1ère application d'optimisation des découpes de treillis soudés standards. Grâce à son algorithme d'optimisation, elle permet à ses utilisateurs d'économiser jusqu'à 15% sur les achats de treillis soudés et ronds à béton.
REI Habitat décroche un lot sur le plateau de Saclay
REI Habitat décroche un lot sur le plateau de Saclay
Au sein de la ZAC du quartier de l’Ecole polytechnique à Palaiseau, REI Habitat, en groupement avec 813 Capital Investment (investisseur) et Urban Campus (gestionnaire), réalisera sur le lot C1.3b, un programme mixte composé d’une résidence nouveaux entrepreneurs en coliving sur 3 400 m² et de bureaux sur 1 400 m² environ, ainsi que des espaces communs et partagés.
Orsay : une consultation pour une résidence étudiante et un parking silo réversible
Orsay : une consultation pour une résidence étudiante et un parking silo réversible
L'EPA Paris-Saclay lance une consultation, en vue de cessions de charges foncières, pour sélectionner les bailleurs sociaux qui assureront la maitrise d’ouvrage directe d’un programme mixte situé sur le lot ED3 de la ZAC de Moulon à Orsay.
Deux bâtiments de logements bois à Sartrouville
Deux bâtiments de logements bois à Sartrouville
Lancé en mars 2021, le chantier de rénovation du foyer Saint-Exupéry à Sartrouville pour le bailleur social Adoma est réalisé en site qui reste occupé. Il est donc phasé et comprend la mise en place de modules en bois réalisés par la société Ossabois, partenaire de GCC sur ce projet. 
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.