Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

BÂTIMENT - GROS OEUVRE
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

À Nanterre, un “Archipel” au milieu des Groues

Partager :
À Nanterre, un “Archipel” au milieu des Groues
Par J.T., le 16 janvier 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Bâtiment - Gros oeuvre
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
C’est ce matin que le groupe Vinci a fait visiter à un parterre de journalistes triés sur le volet le chantier quasi achevé de son nouveau siège, implanté dans le quartier en pleine mutation des Groues, à Nanterre. Les fondations du bâtiment sont étroitement imbriquées dans la future gare de Nanterre La Folie, morceau majeur du projet Eole. Une particularité qui constitue certainement son plus grand attrait.

Ce siège conçu par Viguier Architecture, en association avec Marc Mimram Architecture & Associés, s’articule autour de cinq bâtiments abritant 74 000 m2 de bureaux voués à accueillir, en 2021, 4 000 collaborateurs du groupe Vinci. À l’image de son promoteur et investisseur, dont l’équilibre repose sur la diversité et la complémentarité de ses métiers, “L’Archipel” se décompose selon le principe du "un-multiple" : un ensemble dans lequel toutes les entités du groupe pourront exprimer leurs particularités, en formant un tout cohérent. Nul hasard s’il a été pensé comme une série d’îles interconnectées et interdépendantes, reliées les unes aux autres par des passerelles. Cette “porosité” favorsant les flux et les connexions en interne se retrouve aussi à l’extérieur. Les fondations du siège se fondent ainsi dans celles de la future gare Eole de Nanterre La Folie, projet phare de SNCF Réseau participant à la renaissance et au désenclavement du quartier des Groues.

Un “Jenga” dans le monde réel

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Fidèle à sa réputation de technicien de la construction, Vinci n’aura pas choisi le site le plus aisé – une bande de 300 m longeant le boulevard de la Défense et connexe au faisceau ferroviaire – pour construire son nouveau siège. L’emprise étroite oblige l’imbrication de L’Archipel avec la gare de Nanterre La Folie avec tous les défis techniques que cela implique. Cette configuration inédite a imposé un phasage de travaux “à l’envers” : au lieu de construire successivement les infrastructures puis les superstructures des bâtiments, les équipes ont dû réaliser le génie civil du surplomb côté
voies en même temps que les terrassements. Comme un gigantesque jeu de “Jenga” à taille réelle. S’est ajouté à cette coactivité, peu courante à ce stade du chantier, le surplomb des bâtiments B1 et B2 qui reprend une charge très importante, et ne repose que sur 13 poteaux bipodes en "V" inversés. Ces structures fines en béton armé coulé en place ont dû être fondées sur des pieux ancrés profondément dans le sous-sol.

Ouvert aux voyageurs

Dans une volonté de s’ouvrir au monde, à la vie de tous les jours, et au bruissement quotidien des actifs qui feront vivre le quartier des Groues, l’Archipel se veut un passage obligatoire pour les voyageurs usagers du RER E. Outre le bâtiment A qui hébergera l’entrée de la gare, le siège s’avance au-dessus des voies sur 160 m de long et 18,5 m de large, offrant une protection aux quais 3 et 4. Les appuis de cette partie du projet en surplomb des voies prennent une dimension particulière qui illustre l’imbrication de la gare et des bâtiments tertiaires. Ces appuis, constitués en deux "V" inversés articulés en plancher bas du rez-de-chaussée, participent à la fois à créer un lien avec l’espace public et communiquent une identité à la gare. Partie intégrante de la façade des bâtiments depuis la gare, les poteaux en "V" permettent également de concentrer les descentes de charge et de limiter les points d’appuis pour libérer au maximum les quais. Enfin, les appuis chevauchent les futurs accès au passage souterrain qui reliera la gare du RER E à celle du Grand Paris Express, en vue de l’arrivée de la ligne 15 Ouest, tout en offrant un espace important qui accueillera les équipements de quai : assises, distributeurs, abris.

Un “éco-siège”

Vinci a pris toutes ses précautions pour faire de ce siège un bâtiment quasi irréprochable sur le plan environnemental (dalles actives de régulation thermique, intégration de technologies photovoltaïques au bâti, une doublure bois témoignant de l’usage de matériaux biosourcés….). A l’échelle du gros oeuvre même, les équipes de travaux de Vinci et d’Eurovia ont fait usage de bétons recyclés (50 % de granulats issus de la démolition d’ouvrages en béton) et ultra bas carbone (le ciment a été intégralement remplacé par du laitier de haut fourneau Ecocem ndlr) dans les éléments structurels. L’ensemble du projet a par ailleurs été réalisé en full BIM pour (entre autres choses) des délais bien respectés et la juste utilisation nécessaire des matériaux. 

Pourquoi deux architectes ?

Pour ceux qui s’interrogeraient sur la valeur ajoutée à désigner deux architectes, sachez que Jean-Paul Viguier a appréhendé la conception de L’Archipel au travers d’une approche d’urbaniste. Intégrer le bâti à son environnement, conserver le marquage historique et l’empreinte du site d’origine, laisser la ville transparaître à l’intérieur… telles étaient ses missions. La double compétence de Marc Mimram – architecte et ingénieur des ponts et chaussées – a permis de gérer intelligeamment la complexité technique de l’infrastructure de transport située sous le bâtiment.
 

Crédit photo : Viguier Architecture/Renaud Araud
  Aucun risque de collision pour Issy Coeur de Ville
À Issy-les-Moulineaux (92), Bouygues Bâtiment Ile-de-France s’attèle à la création d’un futur éco-quartier dont les travaux ont requis l’installation de dix grues à tour. Ces dernières sont toutes installées de dispositifs anti-collision AMCS technologies. 
+ de vidéos BTP ça tourne
Le flash info du BTP
Nos magazines
Accéder au kiosque
À lire également
[Exclu] Nexity :  Le BIM permet d’optimiser le choix des matériaux et du procédé constructif
[Exclu] Nexity : "Le BIM permet d’optimiser le choix des matériaux et du procédé constructif"
Nexity est une plateforme de services immobiliers dédiés à ses clients qui développe des produits tels que la gestion locative de logements et de bureaux, les syndics, l’exploitation de résidences gérées étudiants et seniors, l’aménagement urbain, la promotion immobilière de bureaux et de logements sur l’ensemble du territoire français et marginalement à l’international. Rencontre avec Frédéric Augier, Responsable de l'industrialisation de la construction chez Nexity dans un contexte de crise sanitaire et économique.
Bâtiment : 72 % des chantiers ont repris
Bâtiment : 72 % des chantiers ont repris
Le réseau des CERC (observatoires régionnaux de la filière construction) vient de livrer les résultats du suivi qu’il réalise chaque semaine à la demande de la CAPEB et de la FFB afin de mesurer la reprise des chantiers et de l’activité des salariés. Premier indicateur : 72 % des chantiers de bâtiments ont repris au 15 mai.
Weber lance un mortier-colle à faible impact environnemental
Weber lance un mortier-colle à faible impact environnemental
La formulation brevetée de webercol flex éco de Weber fait appel à de nouvelles matières premières issues de la valorisation de coproduits industriels (notamment du laitier à la place de ciment), afin de diminuer le recours aux ressources naturelles et les émissions de CO2.
La visière de Protecthoms et RBL Plastiques en cours de certification
La visière de Protecthoms et RBL Plastiques en cours de certification
Début avril, deux PME ligériennes ont associé leur savoir-faire pour concevoir une visière universelle de protection. Plus d’un mois après, elles en ont déjà livré 850 000 unités et s’apprêtent à obtenir la certification, toute juste mise en place par l’Etat.
Ginger inaugure son banc d’essais des planchers collaborants acier-béton
Ginger inaugure son banc d’essais des planchers collaborants acier-béton
C’est dans le cadre de l’établissement de Recommandations Professionnelles pour la conception et la réalisation des planchers collaborants acier-béton que Ginger CEBTP a développé le banc d’essais « Magnitude », en partenariat avec l’Enveloppe Métallique du Bâtiment (EMB).
Des surcoûts additionnels pourraient être à prévoir dans l’ingénierie
Des surcoûts additionnels pourraient être à prévoir dans l’ingénierie
Pour la fédération professionnelle Syntec-Ingénierie, la circulaire du gouvernement sur la prise en charge des surcoûts sanitaires ne pose aucune obligation absolue et manque en cela d’ambition. Elle craint donc des surcoûts additionnels à venir.
La première Grove GMK5250XL-1 foule le sol britannique
La première Grove GMK5250XL-1 foule le sol britannique
Présentée à Bauma en avril 2019 par Manitowoc, la nouvelle Grove GMK5250XL-1 grue tout-terrain à cinq essieux vient d’être lancée sur le marché britannique où un premier modèle a été acquis par Southern Cranes & Access.
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Événements
e-EUBCE
6 Juillet 2020
e-EUBCE
Salon de l’Association des Maires d’Ile-de-France
8 Juillet 2020
Salon de l’Association des Maires d’Ile-de-France
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
Solar PV World Expo 2020
+ d'événements
Emploi
- Conducteur / Conductrice de travaux Voirie, Réseaux Divers -VRD-
- Manoeuvre bâtiment
- Chef de chantier bâtiment
- Conducteur / Conductrice de poids lourd
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.