Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Page spéciale
SIM 2019
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Entre grues à tour et grues mobiles, Liebherr a la maîtrise

Partager :
Entre grues à tour et grues mobiles, Liebherr a la maîtrise
Par Julia Tortorici, le 8 octobre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Bâtiment - Gros oeuvre
Sur le salon JDL Expo (25-27 septembre à Beaune), Liebherr présentait – comme à chaque fois – ce qui se fait de mieux en matière de grues. Aussi bien du côté des grues à tour que des grues mobiles, ses dirigeants généraux en France, Christophe Zimmermann et Francis Ebert, l’assurent : on garde le cap !

En dépit d’un marché du bâtiment faiblard, que compense un non-résidentiel encore solide, la demande pour la vente de grues à tour reste soutenue. La location, surtout, affiche la plus belle dynamique. Liebherr Grues à tour France, avec son parc de plus de 308 grues, y fait son “beurre”, sollicité allègrement pour des machines de 150 et 300 mt. Sur le Grand Paris, grand chantier consommateur de GME, la demande continue de grimper en grues de forte capacité pour les travaux d’infrastructure. “Nous y avons déjà placé une dizaine d’unités à la mâture de 2,40 m qui travaillent 24h24 7j/7, rappelle Christophe Zimmermann, directeur général de Liebherr Grues à tour France. Et fin 2019, début 2020, nous livrerons deux 1000 EC-H 40 Litronic sur le lot T2D de Noisy-Champs où l’on prépare l’intersection de la ligne 15 avec la ligne 16. L’ampleur de cet ouvrage requiert en effet d’importantes capacités de levage, de l’ordre de 1 000 mt.” Les grues mobiles de construction MK, pour leur part, continuent leur bonhomme de chemin. Très prisées des levageurs, elles représentent à ce jour jusqu’à 10 % des parcs. Elles passeront le seuil des 100 machines en France en 2020. “Ces engins d’intervention compacts sont déployés en 17 min et distribuent de petites charges à de longues portées. C’est par leur intermédiaire que la société Foselev a sorti les statues de Notre-Dame de Paris la veille de l’incendie”, souligne Christophe Zimmermann. D’une taille moindre, mais d’une certaine façon plus stratégiques, les GMA Liebherr ne cessent de grignoter des parts de marché. Un réseau de distribution se met en place et la gamme est en cours d’étoffement pour davantage de marge de manoeuvre. En phase de conquête, la division Grues à tour de Liebherr France en fera l’éclatante démonstration sur Batimat, sur lequel elle fait son retour pour la première fois depuis 2005.

Un changement de comportement

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Au sein de la division grues mobiles de Liebherr, le sourire est aussi sur toutes les lèvres. Le marché en forte progression (+35 %) est en adéquation avec les résultats record du constructeur cette année (+35 %). Il aura écoulé pas moins de 160 grues neuves en France. “Le phénomène marquant est le développement des grosses grues supérieures à 400 t. C’est un cap franchi par nos clients depuis trois ans, observe son directeur général, Francis Ebert. L’élément déclencheur ? Très probablement l’éolien, tiré par les acteurs étrangers. Nos clients
régionaux suivent le mouvement avec l’acquisition de machines de 750 t
.” Essentiellement des LTM 1750 (on en dénombre à ce jour cinq en France), LG 1750 et LR 1600. Moins imposantes, mais non moins convoitées, les grues Liebherr de 450 t poursuivent leur opération séduction. Une nouvelle unité a été acquise à Niort, c’est la centième grue produite par l’usine. “Ce levageur compte désormais une quinzaine de grues de différents calibre dans son parc. Cette dernière lui a ouvert des marchés dans le domaine de l’entretien d’éoliennes et la
manutention. Les méthodes de travail changent !
”, affirme Francis Ebert. Dans la catégorie des grues sur chenilles, on bat tous les records. Une 1 000 t à flèche treillis a été vendue à une société spécialisée dans le transport exceptionnel et la manutention de turbines à gaz destinées au secteur de l’énergie.

Entre public et privé

Concernées par les tensions sur le marché de l’emploi, notamment en ce qui concerne les techniciens, les divisions Grues à tour et Grues mobiles de Liebherr ont chacune leur politique. Si la première loue volontiers les initiatives comme les Trophées Grues à tour, qui récompensent les meilleurs professionnels et opérations de montage, pour attirer les talents, la seconde mise davantage sur une longue formation en interne. “En phase de recrutement depuis des années, nous recherchons des caractères et des profils spécialisés ne rechignant pas à la formation de longue durée, suivie d’année en année, s’explique Francis Ebert. Les
grues mobiles étant très complexes, de par leurs moteurs diesel et leur massivité qui les font parfois paraître ‘hostiles’, il est fondamental de bien réfléchir à la façon d’appréhender le dépannage
”.

Il l’a dit ! – “La concentration des levageurs s’opère et va continuer”

Il est rare qu’un numéro 3 tel qu’Altéad soit absorbé par le numero 1 qu’est Mediaco. Cela témoigne d’un phénomène de concentration qui va continuer. Les levageurs sont pour la plupart des entreprises familiales. Les hommes en sont propriétaires et se les transmettent. En l’absence de repreneurs, il y a cessation de l’activité. C’est ainsi que le marché se régule et c’est à nous de nous adapter. Bien faire ce que l’on sait faire, et dans la continuité”. (Francis Ebert)
 

Christophe Zimmermann et Francis Ebert sur le stand Liebherr au salon JDL Expo de Beaune. Crédit photo : BTP Mag
Retrouvez toute l'information "bâtiment - Gros oeuvre" dans BTP Magazine.
BTP Magazine, découvrez la nouvelle formule de BTP matériels avec + de professionnels et + de terrains
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
Rechercher dans nos articles
  Rencontre avec les présidents de la FNTP et de la FFB

Bruno Cavagné et Jacques Chanut commentent l'actualité du BTP.
+ de vidéos BTP ça tourne
Exclu
Claire Duhamel (Shell): "La planète, c’est la responsabilité de tous"
Claire Duhamel vient d’être nommée au poste de directrice Bitumes France & Benelux chez Shell. Ayant auparavant occupé plusieurs fonctions aux départements Lubrifiants, Aviation et Marines, elle travaille au sein du groupe depuis une vingtaine d’années.
À lire également
Liebherr met des moyens en béton pour 2019 !
Liebherr met des moyens en béton pour 2019 !
Le 21 septembre dernier, Liebherr a inauguré son tout nouveau site de production pour la fabrication de pompes à béton à Bad Schussenried en Allemagne. Associé à un nouveau centre logistique, tout a été mis en place pour que dès ce début d’année les pompes à béton, centrales à béton et bétonnières portées soient installés sur un même lieu de production.
Eole à Neuilly : un parcours à cinq trous
Eole à Neuilly : un parcours à cinq trous
Le groupement GC Puits – constitué de la Sade, Léon Grosse et Soletanche Bachy - est en charge du forage de cinq puits (deux de ventilation et trois de secours) sur le tracé du RER Éole, entre Courbevoie et Haussmann-Saint-Lazare. Les parois moulées sont réalisées par Soletanche Bachy, à l’œuvre actuellement sur le puits Hôtel de Ville à Neuilly qui cumule une emprise d’à peine une dizaine de mètres de large, et l’obligation d’adopter une approche monotâche. « Le forage du puits Hôtel de Ville, qui nous occupe à Neuilly, doit s’achever à la mi-juin », expose Tony Pereira, ingénieur travaux chez Soletanche Bachy. Les équipes sur place s’affairent sur une emprise de 12 m de large, accueillant des installations de chantier conséquentes comme une centrale à boue, et laissant peu de marge de manœuvre aux mouvements des engins de forage. Si la grue télescopique sur chenilles de 220 t fournie par Sarens permet le croisement de la machine avec le porteur Liebherr muni d’une benne hydraulique KS grâce à son train de chenilles rétractable de 6,90 à 4,50 m, le chantier est essentiellement monotâche. Creusement, introduction des cages d’armatures et bétonnage sont effectués successivement, selon un calendrier strict. « C’est en fin d’année que nous ferons la preuve de toute notre flexibilité en nous attaquant simultanément à la réalisation des puits Place du Marché à Neuilly, et de Friedland, à Paris », promet Tony Pereira.
Bauma Innovation Award 2019 : 5 entreprises récompensées
Bauma Innovation Award 2019 : 5 entreprises récompensées
Lors de la cérémonie des Bauma Innovation Awards, cinq entreprises et une université se sont vu remettre un prix pour la meilleure innovation technique dans leur catégorie.
Liebherr dépasse les 10 milliards d’euros
Liebherr dépasse les 10 milliards d’euros
Après une année 2017 record, le groupe Liebherr n’a pas relâché la pression. Le constructeur table pour 2018 sur un chiffre d’affaires supérieur – pour la première fois de son histoire – à 10 milliards d’euros. L’Extrême-Orient/Australie et les Amériques boostent considérablement les chiffres tandis que les segments Mining, Grues mobiles et Terrassement ont le vent en poupe.
Le Sénat maintiendra-t-il la suppression de taxe réduite sur le GNR ?
Le Sénat maintiendra-t-il la suppression de taxe réduite sur le GNR ?
Si le 18 octobre dernier, l’Assemblée nationale a adopté en majorité l’article 19 prévoyant la suppression de la taxation réduite du gazole non routier (GNR), le Sénat a encore son mot à dire. Et, les acteurs des secteurs des TP et des industries de carrières comptent bien faire entendre leurs voix.
La 125 K de Liebherr : une GMR qui voit grand
La 125 K de Liebherr : une GMR qui voit grand
Sur le salon Bauma, Liebherr présentera une nouvelle grue à montage rapide : la 125 K. Cette dernière est actuellement la plus grande grue à montage rapide disponible sur le marché avec sa portée de 55 mètres et sa hauteur sous crochet maximale de 65,5 mètres.
Razel-Bec : « Il nous faut des machines polyvalentes, qui interdisent les collisions et avec un impact environnemental réduit »
Razel-Bec : « Il nous faut des machines polyvalentes, qui interdisent les collisions et avec un impact environnemental réduit »
BTP Mag. : A quel genre de travaux affectez-vous vos pelles sur chenilles ? Aurélien Serres (*) : Des travaux d’agence, urbains, mais pas seulement. Elles interviennent également dans le terrassement, dans de l’enrobé, de la maçonnerie, de la canalisation, des ouvrages d’art. Il nous faut donc des machines polyvalentes avec les équipements en conséquence, godets inclinables, brise-roche, pinces de tri, cisailles, bennes preneuses. Désormais, toutes les machines que nous commandons sont dotées d’attaches rapides et d’une ligne hydraulique supplémentaire. Nous choisissions des balanciers standard et non des balanciers courts de type terrassement. Nous commandons aussi nos pelles pré-équipées pour faire du levage.
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Applications
Accès au kiosque
Événements
Batimat
4 Novembre 2019
Batimat
Le Salon des Professionnels de l’Amiante 2019
13 Novembre 2019
Le Salon des Professionnels de l’Amiante 2019
Solutrans
19 Novembre 2019
Solutrans
+ d'événements
Emploi
- Dessinateur-projeteur / Dessinatrice-projeteuse en génie climatique
- Chef de chantier
- Mécanicien / Mécanicienne d'engins de chantier et de travaux publics
- Ingénieur / Ingénieure d'études BTP
+ d’offres
Rubriques
Bâtiment
Environnement
Infrastructures TP
Matériels
Rail
Réseaux
Terrassements & Carrières
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Applications
iOS
Android
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.