Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

BÂTIMENT - GROS OEUVRE
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

En Australie, Liebherr Grues à tour absorbe Morrow Equipment

Partager :
En Australie, Liebherr Grues à tour absorbe Morrow Equipment
Par la rédaction, le 24 octobre 2018
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Bâtiment - Gros oeuvre
La filiale australienne de Liebherr Grues à tour acquiert officiellement le 1er janvier 2019 les activités commerciales, le staff et les différentes implantations, de Morrow Equipment à Sydney, Brisbane et Wellington.

Ce rachat de Morrow Equipment s’appuie sur deux constats : l’ensemble des personnels de Morrow est parfaitement formé à la vente, la location et le service autour des grues à tour Liebherr; et la clientèle de Morrow sera parfaitement servie par Liebherr Grues à tour en direct.

Liebherr Grues à tour Australia entend ainsi consolider ses actifs en Australie et en Nouvelle-Zélande tout en accueillant un personnel expert, une flotte de location d’environ 100 grues à tour et de 40 monte-grutiers.
 

Crédit photo : Morrow Equipment
Retrouvez toute l'information "bâtiment - Gros oeuvre" dans BTP Magazine.
BTP Magazine, découvrez la nouvelle formule de BTP matériels avec + de professionnels et + de terrains
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
  Quel Chantier sur la ligne 17 du Grand Paris

Dans ce nouveau numéro, Charlotte Divet s'est arrêté à la station du Bourget pour découvrir les travaux de fondations menés par ProFond.
+ de vidéos BTP ça tourne
À lire également
Une future agence Tilmat à Nancy
Une future agence Tilmat à Nancy
Entre le distributeur Tilly et le constructeur Liebherr, c'est une histoire qui dure depuis 20 ans ! Les deux partenaires ont débuté leur collaboration en 1999 et fin 2019, une nouvelle agence Tilmat verra le jour près de Nancy.
Les matériels souterrains du Grand Paris
Les matériels souterrains du Grand Paris
Pour les constructeurs, prendre part au chantier pharaonique du Grand Paris via leurs matériels est une opportunité qui ne se refuse pas. Outre le fait de contribuer à l’élaboration d’un projet à la caisse de résonance nationale, voire internationale, c’est surtout l’occasion de mettre en avant la qualité de leurs machines. A condition, vu le contexte particulier de l’exploitation souterraine, de ne pas négliger la notion de services. « C’est le premier chantier d’infrastructures en Europe et le quatrième au niveau mondial derrière les projets chinois et indien. Un programme titanesque qui devrait redéfinir complètement la mobilité francilienne et désenclaver de nombreux territoires aujourd’hui isolés », résumait il y a peu la Société du Grand Paris (SGP) pour expliquer à quoi correspondaient les travaux engagés dans ce cadre. Rien que pour les lignes de métro et les gares, quelque 25 milliards d’euros vont être dépensés sur une dizaine d’années. Au total, la facture atteindra 108 milliards sur une période de 10 ans, si l’on prend en compte les développements de nouveaux programmes de logements et d’aménagement des quartiers autour des gares. Pour les TP, c’est évidemment une aubaine. « Aujourd’hui, on estime que les travaux du Grand Paris représentent plus de 15 % de l’activité TP en France. C’est dire s’il est important d’y être, d’une manière ou d’une autre », explique ainsi un professionnel. Les constructeurs l’ont d’ailleurs bien compris et c’est la raison pour laquelle beaucoup s’affairent et se réjouissent d’y être représentés. Mais difficile pour autant de s’improviser spécialiste souterrain du jour au lendemain.
Des systèmes d'assistance sur les chargeuses XPower
Des systèmes d'assistance sur les chargeuses XPower
Sur Bauma, Liebherr présentera pour la première fois un pack complet comprenant plusieurs systèmes intelligents d'assistance pour les chargeuses sur pneus XPower. Il comprend notamment la nouvelle détection active des personnes à l’arrière ainsi que d’un système de surveillance intégré de la pression des pneus par capteurs.
Chargeuse en carrière : la course à l’efficacité
Chargeuse en carrière : la course à l’efficacité
Le choix d’une chargeuse sur pneu en carrière est déterminant pour l’efficacité de l’exploitation. Quelles sont ses missions ? Quelle est l’offre des constructeurs ? La chargeuse sur pneus est un matériel essentiel dans les carrières. On lui assigne deux missions. Au front de taille, elle reprend le matériau abattu, en général à l’explosif, et les charge, soit dans des tombereaux, soit dans la trémie d’un concasseur primaire. Pour le chargement au front de taille, la chargeuse sur pneus est la concurrente directe de la pelle hydraulique (voir encadré). Dans la zone commerciale, elle charge les camions des clients et/ou de l’entreprise qui possède la carrière.
Moteur et machine, des destins étroitement liés
Moteur et machine, des destins étroitement liés
Le réchauffement climatique, les politiques antipollution, l’urbanisation croissante des chantiers… Tous ces facteurs influent sur l’évolution fulgurante des machines de construction. À commencer par les moteurs que les fabricants sont pressés de faire évoluer sur le même rythme effréné. Quelles sont leurs priorités ? Quelles sont leurs motivations ? Éléments de réponse avec les acteurs phares du marché. « Une toute nouvelle technologie a fait son apparition depuis 2014 avec la gamme moteur H50, note Dominique Devarenne, directeur de Hatz France. Aujourd’hui, les systèmes électroniques remplacent les systèmes mécaniques sur la régulation du moteur. Ce qui a pour objectif d’améliorer les performances et les consommations en carburant, tout en bénéficiant désormais du refroidissement liquide, qui a pour effet de réduire le poids et le bruit de nos moteurs ». Pour le dirigeant, les moteurs ont évolué, en termes de poids et d’encombrement, avec la même puissance, voire légèrement supérieure. « Les nouvelles règlementations, à compter du Stage IIIB, ont clairement dopé ce changement. L’EGR et les catalyseurs ont d’abord surgi, puis les filtres à particules à partir de 19 kW sont désormais conformes à la norme avec le Stage V en vigueur depuis le 1er janvier 2019 », indique-t-il. Pour preuve, en 2014, un moteur Hatz sur base H50 en 4 cylindres affichant une puissance de 55 kW a été calqué sur 3 cylindres avec filtre à particules et EGR en 2019. Le motoriste a en fait agi sur trois niveaux : ses moteurs 3 cylindres en 19 kW sont sans DPF, ses moteurs de 42 kW sont passés en 3 cylindres, mais avec DPF et EGR, et ses moteurs 4 cylindres TICD ont été conservés avec l’ajout d’un DPF. « Il s’agit de la même technologie, complétée d’un calculateur électronique pour la gestion du moteur, d’une rampe commune et de la partie injection », résume le responsable. « L’objectif de la réglementation 16/28 définissant les normes d’émissions reste la protection de notre environnement, rappelle Benjamin Deysieux, ingénieur commercial Industrie chez Volvo Penta. Aussi, au sein du groupe AB Volvo, nous souhaitons être précurseur voire, anticiper les futures réglementations en la matière. » Le groupe joint le geste à la parole : d’importantes ressources sont allouées pour optimiser les systèmes diesel actuels et développer de nouvelles chaines de traction 100 % électrique ou au GNL. « À chaque nouvelle norme d’émissions, John Deere a fourni des solutions répondant aux besoins clés de ses clients, notamment en terme de disponibilité optimale, de faibles coûts d’utilisation et de la souplesse d’intégration. C’est de nouveau le cas avec la norme Stage V », tient à rappeler Sandrine Couasnon, responsable du marketing pour l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient chez JDPS. « Respecter la législation en matière d'émissions d'une manière qui offre une valeur ajoutée à nos clients nécessite le déploiement de nouvelles technologies, comme des commandes, une transmission et des systèmes hydrauliques intégrés au moteur, affirme Allan Tolley, directeur Moteurs Groupe JCB. Celles-ci permettent souvent d’améliorer les fonctionnalités de la machine. Le diagnostic a également toute son importance ».
Une pelle Liebherr R950 Tunnel à l’œuvre sur le Grand Paris Express
Une pelle Liebherr R950 Tunnel à l’œuvre sur le Grand Paris Express
Pour assurer l’extraction à la fraise, la pose des cintres et d’autres travaux de reprise, au niveau du puit 807 de la ligne 15, le Groupe Alliance, en charge du chantier a opté pour une pelle sur chenilles Liebherr R950 Tunnel.
Une centrale à béton à 2 340 m d'altitude en Suisse
Une centrale à béton à 2 340 m d'altitude en Suisse
Une centrale Liebherr Compactmix 1.0 alimente en béton le chantier d’un projet de téléphérique d'un montant de 270 millions de francs en cours de réalisation dans les montagnes suisses. La mise en service est prévue à l'hiver 2020/2021.
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Applications
Accès au kiosque
Événements
Solutrans
19 Novembre 2019
Solutrans
Transrail
26 Novembre 2019
Transrail
Paysalia
3 Décembre 2019
Paysalia
+ d'événements
Emploi
- Métreur / Métreuse du BTP
- Dessinateur-projeteur / Dessinatrice-projeteuse en génie climatique
- Manoeuvre travaux publics
- Manoeuvre bâtiment
+ d’offres
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.