Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
FR
|
EN
Menu

BÂTIMENT - GROS OEUVRE
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Les échafaudages Layher font leur Cour à Versailles

Partager :
Les échafaudages Layher font leur Cour à Versailles
Par la Rédaction, le 22 décembre 2017
Nos newsletters gratuites ›
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Plus de quarante ans après sa dernière grande restauration, la Chapelle royale du Château de Versailles (78) nécessite aujourd’hui une intervention sur la couverture, les parements, la statuaire et les vitraux. Avant d’entamer les travaux, un échafaudage Layher de 4 700 m² finit actuellement d’être installé pour atteindre une hauteur de 45 mètres et accueillir une toiture parapluie de 25 mètres de portée.  
 
La restauration sera réalisée dans le respect des techniques traditionnelles par des artisans aux savoir-faire ancestraux : maîtres charpentiers, couvreurs, verriers, serruriers, vitriers, tailleurs de pierre, doreurs, sculpteurs, métalliers... Pour accueillir ces métiers dans les meilleures conditions, le constructeur Layher a dû répondre à trois défis majeurs.
D’abord, il fallait concevoir une structure d’échafaudage enveloppant l’ensemble de l’ouvrage en prenant en compte son architecture particulière, puisque celle-ci s’élève depuis plusieurs niveaux (celui de la cour d’honneur, celui de la cour intérieure de l’aile du Midi, et celui des jardins, à l’arrière). L’implantation des échafaudages a donc nécessité des réglages de niveaux très minutieux afin d’obtenir un parfait raccordement de l’ensemble au niveau haut. Débutée en octobre dernier, cette installation s’achèvera en janvier 2018, pour atteindre un poids total de structure de 400 tonnes.
Ensuite, les artisans doivent pouvoir travailler sans entrave sans s’appuyer sur les rampants de toiture afin de protéger l’édifice classé et de faciliter l’intervention des compagnons. En effet, la restauration du monument implique de mettre complètement à nu sa charpente en déposant toutes ses ardoises et ses ornements en plomb. Or, sa voûte intérieure compte des peintures signées de peintres prestigieux qui ne doivent courir aucun risque durant la réfection de la toiture. Le choix de Layher s’est porté sur une conception singulière : une structure s’appuyant sur la coursive haute de la Chapelle de part et d’autre de la toiture, puis créant une poutre reconstituée au-dessus de la toiture. Sur cette poutre reconstituée, l’échafaudage a été suspendu pour permettre l’approche sur les rampants de toiture sans aucun appui. De plus, l’articulation au niveau du bas de la toiture a été particulièrement travaillée, l’échafaudage devant être réduit aux façades une fois la partie haute terminée. Sur toute la longueur de l’édifice, une plateforme centrale et un système de pont roulant avec un palan d’une tonne ont été aménagés pour déplacer, puis gruter les groupes sculptés en plomb qui devront être restaurés en atelier.
Enfin, le dernier défi concernait le grutage de la toiture parapluie géante de 1 400 m² et d’une portée de 25 mètres qui coiffe l’ouvrage. Son emprise au sol et son installation devaient éviter de surcharger le réseau souterrain des canalisations irrigant les fontaines du parc. Layher a privilégié la préfabrication au pied de la Chapelle royale. 14 fermes en aluminium ont ainsi été préparées sur place, puis hissées, trois par trois, à l’aide d’une grue à tour mobile se caractérisant par une flèche de plus de 60 mètres de long, particulièrement adaptée à la situation de Chapelle royale, enclavée sur toute sa longueur entre deux bâtiments.
La première tranche de travaux concerne, pour une durée d’environ trois ans, la couverture, les parements, la statuaire et les vitraux de la partie supérieure de la Chapelle, au-dessus du grand entablement qui couronne ses deux premiers niveaux. Des travaux complémentaires sont ensuite programmés pour les parties basses.
 
Quelques chiffres :
400 tonnes d’échafaudages – référence Universel
Hauteur : 45 mètres
Longueur : 50 mètres
Portée du parapluie : 25 mètres - 14 fermes couvrantes
Aucun appui sur toiture (approches couvertures en suspendu)
Palan roulant d’1 tonne au-dessus du faitage pour permettre le démontage des éléments décoratifs en plomb
 
 
Retrouvez sur LinkedIn Christine Raynaud, rédactrice en chef de Prescription Béton.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine Matériels avec son cahier Construction
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs. (+ son cahier Construction)
Découvrir
Acheter un numéro
  BTP ça tourne traverse les siècles
+ de vidéos BTP ça tourne
Dernier numéro
N° 54
Sommaire
Découvrir
J'achète un numéro (25 €)
À lire également
Un café avec...  Georg Layher, Président directeur général du Groupe Layher
Un café avec... Georg Layher, Président directeur général du Groupe Layher
Avec quelques 200 000 tonnes de production annuelle, 1900 salariés, 50 filiales, et une présence dans plus de 40 pays, le groupe Layher est le premier fabricant mondial d'échafaudages. A la tête de cette société familiale, Georg Layher  (3ème génération de dirigeant) s'est prêté avec simplicité et chaleur au jeu de notre rubrique la plus décalée.
Layher propose la formation à distance pendant le confinement
Layher propose la formation à distance pendant le confinement
Durant la période de confinement liée à la crise sanitaire du Covid-19, Layher France met en place des sessions de formations en vidéos conférences et de e-learning gratuits.
Lycée Henri IV Paris : Layher à bonne école !
Lycée Henri IV Paris : Layher à bonne école !
Layher a été sélectionné pour la restauration du lycée Henri IV dans le 5ème arrondissement de Paris.
Layher France lance un service de relevés des chantiers par drone
Layher France lance un service de relevés des chantiers par drone
Layher France lance un nouveau service de relevés des chantiers par drone unique sur le marché de l'échafaudage.
Ile-de-France : des échafaudages Layher pour la restauration de trois grands édifices
Ile-de-France : des échafaudages Layher pour la restauration de trois grands édifices
Layher participe actuellement à la restauration de trois édifices emblématiques : le Tribunal de Commerce, l’Église Saint-Pierre de Montrouge et la Maison d’éducation de la Légion d’Honneur.
Eric Limasset, président Layher France :  Je suis confiant pour 2021
Eric Limasset, président Layher France : "Je suis confiant pour 2021"
Une présence dans 40 pays, 2 000 collaborateurs, et plus de 200 000 tonnes de matériel expédiées dans le monde... le Groupe Layher fête ses 75 ans d'existence. Aujourd'hui, Eric Limasset, président de Layher France dresse un bilan positif 2019-2020 et présente les innovations prévues par l'entreprise pour 2021.
Eric Limasset (Layher France)
Eric Limasset (Layher France)
Crise du Covid-19 oblige, ConstructionCayola.com a souhaité en savoir un peu plus sur ce que font les professionnels du secteur pendant cette période de confinement. Journée type ? Quelles nouvelles habitudes ? Quelles méthodes ? Etc. Ou comment s’organise la profession en cette période étrange... Eric Limasset, Président de Layher France, nous décrit son quotidien.
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Événements
Bio360
24 Mars 2021
EuroRail Hub DIGITAL
24 Mars 2021
Rencontres Produrable - 100 % Digital
29 Mars 2021
+ d'événements
Emploi
- Chef de chantier
- Projeteur / Projeteuse béton armé
- Manoeuvre routier / routière
- Maçon / Maçonne Voiries et Réseaux Divers -VRD-
+ d’offres
Vous cherchez un métier, un emploi, découvrez sur notre site emploi nos reportages sur des profils métiers.
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.