Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Carrières > Louis Natter réélu Président de l’association Unicem entreprises engagées
CARRIÈRES

Louis Natter réélu Président de l’association Unicem entreprises engagées

PUBLIÉ LE 26 OCTOBRE 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Louis Natter réélu Président de l’association Unicem entreprises engagées
Louis Natter, Président d'Unicem entreprises engagées
Réélu à l’unanimité à l’occasion de l’Assemblée générale du 25 octobre, Louis Natter occupera durant trois nouvelles années la présidence de l’association Unicem entreprises engagées, qui a pour mission de porter les démarches de progrès et les enjeux RSE de l’Union nationale des Industries de Carrières et Matériaux de construction (Unicem).
 
Fort de ce nouvel engagement, Louis Natter (25/05/1976 - 47 ans) aura à coeur de renforcer les actions initiées lors de son premier mandat débuté en septembre 2020 pour favoriser l’intégration de la RSE dans la stratégie et les pratiques des acteurs de ces filières.
 
La Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) comme fil conducteur
 
Géographe de formation, Louis Natter a débuté sa carrière au sein de la fédération Unicem en 2003, exerçant plusieurs missions dans les domaines de l’environnement et du développement durable. Il a par la suite rejoint le Groupe Cemex en 2013 pour participer à différents projets en matière de développement, d’innovation, de marketing, de RSE et d’affaires publiques, avant d’être nommé début 2020 Directeur du Développement durable et des Affaires publiques pour les activités de Cemex France.
 
2020 - 2023 : un premier mandat porteur de sens
 
Les trois premières années de Louis Natter à la tête d’Unicem entreprises engagées ont été marquées par l’attention particulière portée à l’accompagnement des entreprises de toutes tailles, en particulier des PME, afin de les aider à anticiper les changements réglementaires et normatifs. Plusieurs outils ont été développés à cette fin : une initiation et sensibilisation à la RSE, un guide méthodologique à destination des PME, un recueil de bonnes pratiques et un quiz RSE. Aussi, les démarches de progrès Label RSE (42 entreprises et 1 355 sites industriels) et Cap environnement (109 entreprises et 487 sites) ont incité les entreprises des filières de l’Unicem (granulats, béton prêt à l’emploi, pierres naturelles, etc.) à la mise en oeuvre de pratiques vertueuses en faveur du développement durable, de l’économie circulaire, de la santé et de la sécurité au travail, de la maîtrise des impacts industriels et de la biodiversité, entre autres. A ce jour, en volumes de production annuels, l’association représente près de 40 % des matériaux de carrières et 50 % du béton prêt à l’emploi. Unicem entreprises engagées s’est, en parallèle, fortement mobilisée en faveur de la reconnaissance de son Label RSE grâce à de nombreux rendez-vous institutionnels mais aussi plusieurs alliances pour la reconnaissance des labels RSE sectoriels en général. Ce mandat aura également été l’occasion pour l’association de se doter d’une charte d’engagement pour formaliser la vision et les valeurs communes de l’ensemble de ses adhérents ainsi que les objectifs qu’ils poursuivent.
 
Les ambitions d’Unicem entreprises engagées et de son président
 
Cette nouvelle élection sera l’occasion pour Louis Natter de poursuivre les efforts déployés pour élargir le cercle de ses adhérents et fédérer davantage de PME et d’entreprises familiales dans ses actions. Déjà obtenue de la part de SNCF Réseau, la reconnaissance du Label RSE de l’association par les pouvoirs publics et les donneurs d’ordre privés aux niveaux national et territorial constituera également l’un des axes majeurs du mandat 2023-2026. Il s’agira, en outre, d’établir la meilleure articulation possible entre ce label et les autres systèmes d’évaluations et de notations. L’enjeu sera alors de répondre aux évolutions imposées par les défis climatiques et environnementaux, qui exigent un accompagnement spécifique pour l’amélioration des pratiques et la nécessaire transparence vis-à-vis des pouvoirs publics et de la société civile.
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Matériaux : un rude mois de novembre
Matériaux : un rude mois de novembre
En 2024, la crise du logement pèsera sur la demande de matériaux de construction
En 2024, la crise du logement pèsera sur la demande de matériaux de construction
Fabrice d’Ascoli, président de l’Unicem La Réunion
Ivry-sur-Seine : tout l’art du béton sur la centrale de la Société Francilienne de Béton !
Ivry-sur-Seine : tout l’art du béton sur la centrale de la Société Francilienne de Béton !
Tous les articles Carrières
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS