CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Carrières > Le Cerema et Néolithe esquissent une nouvelle filière de granulats 
CARRIÈRES

Le Cerema et Néolithe esquissent une nouvelle filière de granulats 

PUBLIÉ LE 9 OCTOBRE 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Le Cerema et Néolithe esquissent une nouvelle filière de granulats 
Nicolas Cruaud et Pascal Berteaud. Crédit : Néolithe
A l’occasion du congrès de la SIM qui se tenait à Bordeaux, le Cerema et Néolithe ont signé une convention visant à établir les fondements d’une nouvelle filière de production de granulats issus de la fossilisation accélérée des déchets non recyclables. 

L’accord a été signé entre Pascal Berteaud, directeur général du Cerema et Nicolas Cruaud, président et co-fondateur de Néolithe. Cette convention vise à établir les bases d’une nouvelle filière de production de granulats obtenus grâce à la fossilisation accélérée des déchets. « Depuis 4 ans, nous menons un travail de fond pour améliorer notre procédé de Fossilisation Accélérée et la qualité de nos granulats d’Anthropocite. Nous sommes ravis de cette nouvelle étape, de ce travail conjoint avec le Cerema, dont l’expertise fait foi, avec qui nous travaillerons sur les performances et caractéristiques de nos granulats », commente Nicolas Cruaud.

Ces travaux de préfiguration d’une nouvelle filière qui s’engagent ont vocation à impliquer l’ensemble des parties prenantes pour le développement rapide d’une économie circulaire et la naissance de nouveaux acteurs économiques dans nos territoires. Il s’agira d’établir :

1. les exigences sur le process de fabrication (matériaux entrants, tri, contrôle qualité,...) ;
2. les exigences de performance (mécanique, chimique) et de qualité sur le granulat issu du process industriel ;
3. les modalités d’emploi des granulats d’ Anthropocite ;
4. un parcours de formation de l’ensemble des intervenants dans le processus d’élaboration et d’emploi du granulat.

L’Anthropocite, c’est quoi ?

Alternative viable aux granulats naturels extraits de carrières dans la fabrication de bétons non structurels, ces granulats sont sans risques techniques ou environnementaux. Ils jouent un rôle crucial en tant que puits de carbone, en prévenant la dégradation des matières biogéniques contenues les déchets, permettant ainsi de réduire l’empreinte carbone du béton. En octobre 2021, le CSTB a délivré une Évaluation Technique des Produits et Matériaux (ETPM) afin de certifier la qualité des bétons non structurels contenant jusqu’à 10 % d’Anthropocite. Neolithe a ainsi pu concrétiser plusieurs chantiers « test » avec succès.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Innovations et décarbonation chez Ammann
Innovations et décarbonation chez Ammann
Bétons biosourcés : une prénorme pour les granulats végétaux
Bétons biosourcés : une prénorme pour les granulats végétaux
Appel à projets d’innovation « Routes et Rues » : Eiffage distingué par l'Etat
Appel à projets d’innovation « Routes et Rues » : Eiffage distingué par l'Etat
De l’intérêt de mieux gérer la pluie
Tous les articles Carrières
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS