Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

TERRASSEMENTS & CARRIÈRES
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Frèche Location : « Maintenir un rythme d’ouverture d’une à deux agences par an »

Partager :
Frèche Location : « Maintenir un rythme d’ouverture d’une à deux agences par an »
Par Tanguy Merrien, le 23 mai 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Terrassements
Longtemps cantonné à un rayonnement régional, et particulièrement en région PACA, Freche Location traverse aujourd’hui une nouvelle période faste de son histoire. Éric Freche, sémillant et proactif dirigeant, se nourrit de nouvelles ambitions pour continuer à faire de la PME, un acteur qui compte dans le secteur de la location.

En région PACA, le nom Freche est indissociable de la location de matériels puisque l’entreprise familiale y exerce depuis plus de 5 décennies. « Nous pouvons même remonter jusque dans les années 50 puisque mon grand-père Alexis, ainsi que mon père, Alain, ont décidé de se lancer dans cette activité lorsqu’ils étaient installés en Algérie », explique Eric Freche, représentant de la 3e génération et aujourd’hui dirigeant de l’entreprise. Un commerce qui survivra à la guerre d’indépendance et à la traversée de la Méditerranée. La première et la deuxième génération Freche rebondissent très vite en se spécialisant dans les échafaudages et la manutention, avant de se lancer ensuite dans les nacelles dans les années 80. « Un concept assez novateur pour l’époque », souligne le dirigeant.
Diplômé de l’ESG Paris et d’un DUT, Eric Freche rejoint l’entreprise familiale en 1994, « Une évidence », selon lui, tout en sachant que cela ne serait pas forcément facile. Sa mission ? Développer le groupe et multiplier les implantations régionales. « À l’époque, poursuit-il, l’entreprise pesait 1,3 million d’euros et ne comptait que 8 salariés et deux agences. Le temps du développement était venu. » Spécialisé dans la location de chariots industriels, télescopiques et nacelles, Freche Location va entreprendre un tournant en 1999 et élargir son champ d’action en s’ouvrant aux matériels de BTP. « C’est à Gérard Gimenez que nous devons cette ouverture et c’est aussi à partir de là que l’entreprise a changé de dimension, en proposant tous types de matériels à nos clients », témoigne Eric Freche.

Un parc de plus de 5 000 engins

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Ce dernier prend peu à peu les choses en main. Laurence, sa sœur, le rejoint et mettra au service de l’entreprise, ses compétences acquises précédemment dans la finance et la gestion, quand Éric se chargera du développement du groupe. Et celui-ci s’accélère. Une dizaine d’agences vont peu à peu fleurir jusqu’à dépasser les frontières historiques de la région PACA, et s’implanter en Occitanie puis en Aquitaine. « Un développement au rythme d’une à deux agences créées par an que je souhaite maintenir », prévient Eric Freche.  Aujourd’hui, l’entreprise dispose de 19 agences dont une première, depuis septembre dernier en Ile-de-France, et une 20e sur le point d’ouvrir. « Notre développement passe par les grandes métropoles et les centres-ville qui deviennent un nouveau terrain idéal pour notre croissance », annonce le dirigeant. En outre, le groupe a changé de dimension, avec désormais un CA de 32 millions d’euros, 200 collaborateurs, un portefeuille de 8 000 clients et un parc d’environ 5 000 machines. 

« 30 à 40 % du CA réinvesti chaque année »

Le dirigeant souhaite profiter de la croissance actuelle du secteur. « La location est en fort développement aujourd’hui, et ce, quel que soit le secteur. Et c’est aussi vrai pour le BTP. L’économie de l’usage règne plus que jamais », analyse-t-il avant de poursuivre. « C’est un choix qui permet aux professionnels et aux utilisateurs de “variabiliser” leurs charges tout en ayant plus de flexibilité. C’est un confort extraordinaire », s’enthousiasme-t-il. À Eric Freche d’adapter son business modèle à ses clients. « Notre credo : livrer la bonne machine au bon endroit, en sécurité », avance-t-il avant de se raviser : « Cela semble simple, pourtant c’est la base de notre métier. Rendre plus simple la vie de nos clients avec humilité et professionnalisme. À nous de rester une PME proche d’eux. »
Malgré les contraintes liées à la rentabilité auxquelles font face aujourd’hui beaucoup de professionnels,  « C’est un fait, l’exploitation est devenue difficile », explique-t-il. Toutefois, Eric Freche ne lésine pas sur les moyens : le groupe travaille avec deux marques pour chaque famille de produits dont l’âge moyen est de 3,5 ans. « Nous investissons entre 30 et 40 % de notre chiffre d’affaires tous les ans dans le renouvellement de notre parc », précise Eric Freche. Le dirigeant souhaite toujours maintenir une longueur d’avance par rapport aux évolutions du secteur : « C’est facile d’être loueur aujourd’hui. Mais c’est en revanche plus difficile de le rester et de bien faire son métier. Aujourd’hui, avec la digitalisation, les machines intelligentes ou la data, nous nous devons d’être en veille sur tous les sujets existants de façon à être le plus réactif possible par rapport à nos clients. Et nous nous préparons à tout cela ».

Une 20e agence à venir

D’ici la fin 2019, le groupe ouvrira à la Teste-de-Buch, sa 3e agence qui viendra compléter le maillage régional après les deux sites de Floirac et de Saint-Jean-d’Illac. C’était déjà en Gironde que le développement territorial du groupe Freche avait commencé en 2015 lorsque Eric Freche avait décidé « d’exporter » son modèle en dehors de son territoire historique. Au total, à la fin de l’exercice donc, Freche Location comptera 20 agences réparties entre la Gironde et les Alpes Maritimes, en plus d’une implantation à Marcoussis, en région parisienne.

 

Eric Freche est arrivé en 1994 au sein de l’entreprise familiale pour développer le groupe et multiplier les agences.
Retrouvez toute l'information "terrassements" dans Terrassements & Carrières.
Terrassements & Carrières, le trait d'union entre les professionnels de l'extraction, de la valorisation des matériaux et les entreprises de la construction.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Nouveau test pour Sébastien

Dans ce nouveau numéro de BTP ça tourne, Sébastien teste le Air+ Smart Mask de Itools. Un test sans concession.
+ de vidéos BTP ça tourne
À lire également
Une future agence Tilmat à Nancy
Une future agence Tilmat à Nancy
Entre le distributeur Tilly et le constructeur Liebherr, c'est une histoire qui dure depuis 20 ans ! Les deux partenaires ont débuté leur collaboration en 1999 et fin 2019, une nouvelle agence Tilmat verra le jour près de Nancy.
Les 3 piliers de la croissance selon Wacker Neuson
Les 3 piliers de la croissance selon Wacker Neuson
Wacker Neuson France a presque doublé son CA en l'espace de 4 ans. La location porte la croissance, le réseau de distribution s'affirme aussi comme un solide pilier. Rencontre avec François Escourrou, son président.
Valérian : “ La donnée sera l’incontournable de la performance machine “
Valérian : “ La donnée sera l’incontournable de la performance machine “
Cédric Merle, en tant que responsable de parc matériels de Valérian aborde le sujet de la digitalisation des machines et la pertinence des données transmises pour optimiser la gestion d'un parc multi-marques et les actions liées à la maintenance.
Tipmat : la multiplication des leviers de croissance
Tipmat : la multiplication des leviers de croissance
Filiale du groupe Dubreuil, Tipmat distribue les marques Doosan, Bobcat et, depuis peu, Evoquip dans l’Ouest et l’Ile-de-France via ses six agences. Si le concessionnaire connait une croissance importante, c’est aussi grâce à la stratégie de son président, Eric Guéguen, qui multiplie les nouvelles activités. « C’est sur l’échec d’un ancien concessionnaire local que nous avons décidé de créer Tipmat en 2010 », résume sobrement Eric Guéguen, président de l’entreprise. Filiale du groupe Dubreuil, Tipmat a en effet été créé pour représenter les cartes Doosan et Bobcat. Un choix stratégique au sein du groupe : en 2011, la carte Bobcat permet à Tipmat de couvrir les gammes moyennes et compactes (< 10 tonnes), quand Doosan, un an plus tard, va couvrir la gamme lourde. Si le siège de Tipmat est situé au nord de Nantes (44), à Grandchamp des Fontaines, le périmètre d’influence du concessionnaire va rapidement s’étendre. Aujourd’hui, Tipmat peut s’appuyer sur six agences situées à Nantes, Chantonnay (85), Vitré (35), Carhaix (29) et depuis 2016, en région parisienne, avec les sites de Coignières (78) et de Chauconnin Neufmontiers près de Meaux (77). «Un élargissement de notre secteur qui a permis, il faut bien le reconnaître, de doper la croissance du chiffre d’affaires du groupe », reconnaît Eric Guéguen. En 2018, Tipmat a en effet généré 31 millions d’euros de recettes, en progression de 25 % par rapport à l’exercice précédent. Avec 70 pelles Doosan et 300 Bobcat écoulées l’an passé sur son territoire, Eric Guéguen reconnait atteindre une pénétration « similaire à celles réalisées au niveau national par les deux marques ». Au-delà de ces considérations volumétriques, Eric Guéguen et ses équipes ont aussi mis en place une stratégie basée sur la multiplication des leviers de croissance.
Liebherr, à toute allure
Liebherr, à toute allure
Après un CA record de 10,5 milliards d’euros en 2018, Liebherr ne se ménage toujours pas. Le groupe affiche un beau premier semestre 2019, dont le CA avoisine plus de 5,7 milliards d’euros, en augmentation de 12,4% par rapport au premier semestre 2018.
Italie et matériels : quelles technologies suscitent l'intérêt ?
Italie et matériels : quelles technologies suscitent l'intérêt ?
Les machines intelligentes jouent un rôle de plus en plus clé dans le secteur italien de la construction : 16% des utilisateurs et 31% des entreprises de location considèrent qu'il s'agit d'un critère important dans la prise de décision d'achat.
Sofranel investit dans deux chargeuses Liebherr L 506 Compact
Sofranel investit dans deux chargeuses Liebherr L 506 Compact
La société Sofranel, basée à Wambrechies, a fait l'acquisition de deux chargeuses sur pneus Liebherr L 506 Compact destinées à la mise en location.
Tous les articles TERRASSEMENTS
Applications
Accès au kiosque
Événements
Energaia 2019
11 Décembre 2019
Energaia 2019
RDET 2020
7 Janvier 2020
RDET 2020
Colloque : Etat des lieux de la reconversion des sites pollués et perspectives
23 Janvier 2020
Colloque : Etat des lieux de la reconversion des sites pollués et perspectives
+ d'événements
Emploi
- Chargé / Chargée d'affaires BTP
- Projeteur / Projeteuse béton armé
- Chef de chantier
- Manoeuvre bâtiment
+ d’offres
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.