x
  
Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

TERRASSEMENTS & CARRIÈRES
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES
VIDÉOS

Nooteboom présente son dernier NoVAB

Partager :
Nooteboom présente son dernier NoVAB
Par C.R, le 4 février 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Terrassements
Le groupe a récemment lancé son nouveau programme de calculateur de charge d’essieu : le NoVAB 3.0 version Cloud.

Le programme de calcul de charge d’essieu de véhicule NOVAB a été développé par Nooteboom il y a plus de 20 ans. Il calcule avec précision le positionnement idéal des charges sur les combinaisons de véhicules chargés.

Les utilisateurs du programme peuvent choisir depuis une grande sélection de véhicules prédéfinis, comme des camions fourgons, des tracteurs, des remorques à timon ainsi que des semi-remorques. Si nécessaire, les détails sur ces véhicules peuvent être adaptés simplement et il est également possible de créer différentes configurations. Tout cela est également possible lors de la sélection de la charge.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Par ailleurs, les utilisateurs peuvent aussi choisir d’utiliser une charge prédéfinie, ou de saisir les détails de la charge par eux-mêmes. En prenant en compte tous ces détails, NoVAB se charge ensuite de calculer la charge sur les essieux et la meilleure répartition possible. 

Depuis, Nooteboom a développé le NOVAB dernière génération : Nooteboom 3.0 version Cloud. Il permet de sélectionner la bonne combinaison de tracteur-remorque et de calculer comment le poids de la charge est distribué sur les différents essieux de manière plus simple et plus rapide.

Le nouveau programme est complètement en ligne et les mises à jour s’effectuent donc automatiquement. NoVAB 3.0 met également à disposition de ses clients une large librairie de camions, tracteurs, remorques et charges. Ces derniers peuvent être copiés dans leur propre flotte. Enfin dernier détail, son prix : 199 euros par an s’il est destiné à un utilisateur.  
 

Retrouvez toute l'information "terrassements" dans Terrassements & Carrières.
Terrassements & Carrières, le trait d'union entre les professionnels de l'extraction, de la valorisation des matériaux et les entreprises de la construction.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Le Sedif nous dévoile ses nouveautés

C'est ce matin que le Syndicat des Eaux d'Ile de France (SEDIF) a présenté ses travaux sur l'année écoulée en invitant la presse et les élus à l'usine de Neuilly sur Marne.
Toutes nos vidéos
Tribune
route solaire
Veut-on vraiment accélérer la digitalisation des entreprises ?
Le sujet du marché télécoms pour les entreprises est sous les feux de l’actualité avec les remous provoqués par la situation financière très compliqué de l’opérateur Kosc.
À lire également
Orly s'offre le chantier de l'été
Orly s'offre le chantier de l'été
Construite en 1947, la piste n° 3 de l'aéroport de Paris-Orly ne pouvait plus se contenter d'une simple rénovation, mais plutôt, être démolie pour être reconstruite en respectant les nouvelles normes aéronautiques européennes en vigueur. Préparée minutieusement et réglée comme du papier à musique, cette opération hors norme s'accompagne de plusieurs autres travaux annexes, incluant le renforcement et la réfection d'étanchéité du pont au-dessus de la RN7, ainsi que la fermeture de la piste n° 2 qu'elle croise. Au total, 4 600 vols ont donc été annulés pour l'occasion, et le chantier de l'été doit impérativement respecter les délais fixés par le Groupe ADP, pour une réouverture programmée le 2 décembre. Depuis le 29 juillet, l'aéroport de Paris-Orly accueille l'un des plus importants chantiers de France ! Orchestré par le Groupe ADP et réalisé par un groupement emmené par Colas Ile-de-France Normandie pour le lot principal qui consiste à reconstruire entièrement - sur les 2/3 de sa surface - la piste n° 3, qui avait été construite sur des dalles en béton en 1947 puis rallongée en 1959, « lesquelles n'étaient plus stabilisées », selon Régis Lacote, directeur de l'aéroport. Réaliser des travaux de rénovation, comme entre 1989 et 1993, n'était plus possible sachant qu'une remise à niveau répondant aux nouvelles normes aéronautiques était nécessaire. « Depuis 2016, poursuit-il, nous savions qu'il fallait réaliser de gros travaux et il nous a fallu 2 ans de préparation pour ce chantier. »
Le CA d'Engcon progresse pour la neuvième année consécutive
Le CA d'Engcon progresse pour la neuvième année consécutive
2018 fut une année encore très satisfaisante pour Engcon. Le fabricant d'attaches rapides et de tiltrotateurs voit son chiffre d'affaires progresser de plus de 12 M€ pour atteindre plus de 120 M€. Le résultat s'établit à 15 M€.
Le groupe SAGA reprend les affaires Massoni
Le groupe SAGA reprend les affaires Massoni
Le groupe Massoni, distributeur de Mercedes Trucks et VUL cède ses quatre sites au groupe SAGA, filiale du groupe RCM dirigé par Ronan Chabot.
Comment Case prépare son avenir
Comment Case prépare son avenir
C’est à Bauma à Munich, en avril dernier, que le constructeur, filiale du groupe CNH Industrial, avait surpris tout le monde en présentant, en avant-première, un prototype de chargeuse à pneus fonctionnant au biométhane développé dans le cadre de son projet intitulé Tetra. Du concept à la réalité, il n’y a qu’un pas que le constructeur souhaite désormais franchir, en commençant par ouvrir les portes de son siège à Turin, en Italie. « Nous demandons aux constructeurs de faire en sorte de répondre aux besoins des clients, mais aussi, et surtout, aux besoins de demain en terme d’environnement, de mobilité et de développement », avait expliqué en substance, Riccardo Viaggi, secrétaire général du CECE, venu à Turin en juin dernier, sur invitation de CNH Industrial, découvrir avec quelques autres privilégiés, le contenu de son projet TETRA. « C’est un message que nous avons non seulement entendu, mais aussi anticipé », lui avait répondu, complice, Carl Gustaf Göransson, président de Case CE.
Un café avec… Claire Miquel, présidente du groupe Payen
Un café avec… Claire Miquel, présidente du groupe Payen
Alors que le groupe de distribution qu’elle dirige vient d’inaugurer, près de Lens, une nouvelle agence, tout en ajoutant l’offre NC Engineering à son portefeuille, Claire Miquel a bien voulu jouer le jeu de notre rubrique la plus décalée. BTP matériels : Au début de votre parcours professionnel, quelle personne vous a le plus influencée ? Jean Claude Mercadal. BTP M. : Qu’est-ce qui vous a le plus marquée à votre arrivée dans le secteur du BTP ? L'intensité du relationnel. BTP M. : Quel matériel/engin/machine garderiez-vous près de vous ? La première chargeuse Atlas Weycor importée en 1978, une belle aventure ! BTP M. : Quel autre métier auriez-vous souhaité exercer ? Avocate. BTP M. : Votre personnage historique préféré ? Nelson Mandela. BTP M. : Votre livre de chevet ? L'allée du Roi, de Françoise Chandernagor. BTP M. : Un vin ? Tous, pourvu qu'ils soient partagés entre amis. BTP M. : Une ville ? Paris, toujours ! BTP M. : Un film que vous aimez revoir ? Out of Africa. BTP M. : Une application indispensable ? Deux. Waze et Pay by Phone pour stationner ! BTP M. : Votre playlist du moment ? Les années 80, un rituel d'été ! BTP M. : Un pays dans lequel vous investiriez vos dernières économies ? La France, toujours... ou la Corse ? BTP M. : La première chose que vous faites en arrivant au bureau ? M'assurer que tout le monde va bien. BTP M. : Un événement sportif, un club ? Roland Garros. BTP M. : À quel type d’art êtes-vous sensible ? Le mouvement artistique du cubisme. BTP M. : Vos matières préférées à l’école ? L'histoire – géographie. BTP M. : La qualité que vous appréciez ? L'honnêteté. BTP M. : Le défaut qui vous agace ? Ne pas assumer. BTP M. : Un qualificatif pour définir votre secteur ? La passion.
Marché français du camion au 1er semestre 2019 : tous les voyants sont au vert !
Marché français du camion au 1er semestre 2019 : tous les voyants sont au vert !
Tous les voyants sont au vert pour les immatriculations de véhicules industriels, qui ont bondi de 18 % sur le 1er semestre 2019 avec 32 493 unités écoulées. Quasiment tous les constructeurs tirent leur épingle du jeu.
La RD36 trouve son guide
La RD36 trouve son guide
Au niveau du Christ-de-Saclay, dans l’Essonne, le groupement constitué d’Eurovia, STRF, Flan Terrassement et Chantiers Modernes, s’affaire à l’élargissement à 2x2 voies de la RD36. Le projet, évalué à 13,5 M€ HT, porte également sur le réaménagement du carrefour où convergent la RD36 et la N118, avec la création d’un passage inférieur pour la RD36 et la réalisation de bretelles d’entrée et de sortie pour la N118. La mise à 2x2 voies de la départementale, combinée à la création de cinq bassins de régulation hydraulique, contraint le groupement à procéder aux terrassements « en pointillé ». « Nous avons débuté les travaux fin mai 2018, en veillant bien à maintenir l’ouvrage existant sous exploitation, indique Jean-Marie de Padirac, chef de secteur à l’agence Flan Terrassement basée à Plaisir. Nous nous sommes attaqués aux terrassements de la trémie Ouest avant de laisser place aux opérations de génie civil de cette partie fin octobre 2018. » Le mois d’avril 2019 a ensuite vu la remise en service de la partie supérieure de l’ouvrage. Les terrassements de la trémie Est ont alors été amorcés en mai et se poursuivent cet été sur les voies latérales. Il faudra attendre début novembre prochain pour voir la mise en service de l’ouvrage global. À ce jour, les équipes du groupement réalisent les bretelles d’entrée et de sortie de la N118. « Après réglage de l’arase, nous posons un géotextile, puis passons à la couche de forme, réalisée en deux couches, décrit William Blanc, chef de chantier de Flan Terrassement. Sur les bretelles, nous prévoyons la pose de 31 cm d’enrobés à module élevé sur 4 couches, à la résistance élevée. » Sous le passage inférieur, quasiment finalisé, pas de dalle de transition. Rien qu’une zone de transition en remblai renforcé, constituée d’un sandwich alternant géogrille et remblais en 4 couches. Prochaine étape : la requalification du carrefour de l’accès au CEA, afin de préparer l’arrivée du BHNS* en septembre 2019.
Tous les articles TERRASSEMENTS
Applications
Accès au kiosque
Événements
Rencontres Internationales de la Mobilite Durable
20 Septembre 2019
Rencontres Internationales de la Mobilite Durable
JDL 2019
25 Septembre 2019
JDL 2019
Cycl'eau Vichy
25 Septembre 2019
Cycl'eau Vichy
+ d'événements
Emploi
- Manoeuvre bâtiment
- Dessinateur-projeteur / Dessinatrice-projeteuse en génie climatique
- Chef de chantier électricité
- Manoeuvre travaux publics
+ d’offres
Rubriques
Bâtiment
Environnement
Infrastructures TP
Matériels
Rail
Réseaux
Terrassements & Carrières
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Applications
iOS
Android
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.