x
Menu
Abonnements
Toutes nos offres

Terrassements & Carrières
En direct d'Intermat

Le prolongement de l’A16 sur la bonne voie

Partager :
     
Le prolongement de l’A16 sur la bonne voie
Par Steve Carpentier, le 29 janvier 2018
En Ile-de-France, les travaux de l’autoroute A 16 entre l’Isle-Adam et la Francilienne qui ont débuté durant l’été 2016 avancent à grand pas. Le projet conduit par la Sanef et qui vise à fluidifier le trafic entre le nord et la région parisienne a débuté par la mise aux normes autoroutières et environnementales de la RN1 sur 3 kms. La phase terrassement dans le sens Paris/Beauvais vient de s’achever. Une requalification qui s’inscrit dans un programme complet de prolongement de l’autoroute.

C’est un chantier à 210 millions d’euros dont seul le réseau autoroutier francilien est capable de lancer : le prolongement de l’A16 jusqu’à la francilienne est actuellement l’un des projets phare de la région. Et qui est mené sur trois fronts bien distincts : l’élargissement de la RN1 et sa mise aux normes de sécurité, la création d’une nouvelle section d’autoroute afin de permettre le contournement des communes de Maffliers et Montsoult, et last but not least, le réaménagement de l’actuel carrefour de la Croix Verte afin d’assurer la connexion de l’A16 et de la Francilienne en direction de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle. Ce réseau au nord de Paris valait bien ces aménagements de grande ampleur. En effet, l’arrivée sur la capitale via cet axe est vécue comme un calvaire par les quelque 45.000 véhicules qui transitent chaque jour par les communes de Montsoult et Maffliers dans le Val d’Oise.
L’État a donc pris le dossier à bras le corps et a décidé d’ouvrir un chantier pour fluidifier le trafic sur cet axe en le confiant à la Sanef. Les travaux seront livrés en 2019 et devraient améliorer la situation. Une opération à 210 millions d’euros TTC qui est l’aboutissement d’une longue maturation. En effet, les premiers schémas directeurs de la région Ile-de-France visaient à relier l’A16 à la porte d’Aubervilliers ou à l’A86. C’est au final la connexion à la Francilienne, la fameuse RN104, qui s’est progressivement imposée. Car entretemps, l’autoroute A16 s’est transformée en un axe majeur de liaison entre Paris, Amiens et le tunnel sous la Manche. L’A16 s’arête ainsi à la bifurcation avec la nationale 184 qui mène vers Cergy-Pontoise. Un dispositif qui a vécu. Dès 2004, quatre tracés sont alors pensés par l’Etat. Le choix de faire passer l’A16 au nord de Maffliers est officialisée en 2008.

Focus sur la RN1
Un des points forts du projet, c’est la requalification et la mise aux normes de sécurité de la RN1, aujourd’hui utilisée comme une voie rapide. A sa mise en service, la circulation y sera divisée par 7 à hauteur de Montsoult et Maffliers. L’objectif est de rendre à la nationale son usage local pour lequel elle a été originellement conçue. Car actuellement, l’A16 stoppe sa course à l’Isle-Adam. Résultat : la nationale 1 qui la prolonge est la seule voie d’accès à la Francilienne. Cet axe sous-dimensionné supporte aujourd’hui une circulation dégradée jusqu’à l’actuel carrefour de la Croix Verte, sorte d’entonnoir à véhicules. Le prolongement de l’A16 jusqu’à la Francilienne devrait sonner le glas des gargantuesques bouchons. Mais la nationale 1 ne sera pas délaissée pour autant. Bien au contraire. Elle est actuellement en cours de mise aux normes autoroutières jusqu’au nord de Maffliers, sur une distance de 3,2 kms. Le renforcement de la sécurité, le traitement urbain et paysager, l’amélioration des accès riverains et la promotion des circulations douces sont les points principaux de cette requalification. Un programme complet qui vise aussi à garantir une desserte satisfaisante aux activités industrielles et commerciales locales, notamment à Montsoult. Et un chantier qui n’est pas déconnecté du projet global. De fait, cette requalification fait partie intégrante du projet de prolongement de l’autoroute : elle incitera au report du trafic de transit sur l’A16 prolongée, plus adaptée à ce type de trafic.

Du terrassement jalonné d’ouvrages d’art
Les opérations de terrassement dans le sens Paris/ Beauvais qui ont été lancés en juin dernier viennent récemment de s’achever. Le chantier a consisté en un élargissement pour créer une bande d’arrêt d’urgence sur un tronçon routier qui jusqu’alors en été dépourvu. Dans un souci de simplicité en matière de terrassement, l’option de n’élargir que le sens Paris Province a été prise, ce qui a conduit à décaler l’axe de la nationale. Les phases de chaussée débuteront en mars, avec un système de basculement en raison de la reprise de l’assise des chaussées. Mais cet élargissement avec une BAU portée à 3 m ne vient pas seul. Deux ouvrages existants sont réadaptés de manière mineure, un ouvrage de rétablissement d’une voirie agricole est construit, ainsi qu’un passage grande faune. Point emblématique de la prise en compte environnementale de tout projet routier, cet ouvrage d’art va permettre de reconnecter la forêt du Bois Carreau, laquelle avait été coupée par la RN1 actuelle et qui va être reconnectée afin de réassurer à nouveau la transparence de la faune. Cet ouvrage symbolique fera 25 m de large et sera engazonné afin que les animaux puissent l’emprunter.  Deux bassins de rétention d’eau ont par ailleurs été réalisés dans le secteur. Un réseau d’assainissement avec ses bassins de traitement, des ouvrages d’art, mais aussi la suppression des accès riverains qui se faisaient de manière un peu sauvage.

Phasage au cordeau
La RN1 étant relativement vallonnée sur cette section, les volumes de terrassement ont été assez importants, avec des remblais pouvant à certains endroits dépasser les 10 m. “Cette première partie du projet avec la requalification de la RN1est relativement équilibrée en matière de mouvement de terres, détaille Alexandre Bédin, responsable d’opérations du groupe Sanef. Les emprunts extérieurs ont été très limités, avec une remise en place des remblais existants. Il s’agit au final d’un chantier de terrassement et d’élargissement techniquement relativement simple, mais qui demande un phasage au cordeau en raison de l’absence de BAU. Nous sommes contraints de travailler derrière des blocs béton mis en œuvre sur la chaussée existante qui assure la réduction des largeurs de voies. L’objectif consiste à  s’appuyer sur la nationale 1 pour recréer une voie à deux fois deux voies classique, avec tous ses éléments, notamment de sécurité pour les automobilistes”. La remise en service de la RN1 dans le sens Paris/Beauvais aura lieu à l’été 2018. En mars débutera un autre gros marceau du projet de prolongement de l’A16 : la construction d’une infrastructure neuve avec la création de la section d’autoroute qui garantira le contournement de Maffliers et Montsoult. Un point d’étape avant de s’attaquer à la Croix Verte, dont le détail des travaux laisse apparaitre des opérations de VRD conséquentes, notamment avec la création de huit giratoires qui s’additionneront pour enfin fluidifier ce point noir du trafic francilien.

Encadré
Fiche technique
Maîtrise d’œuvre : Setec International, Setec TPI, Seria
Maîtrise d’ouvrage : Sanef
Neuf marchés distincts attribués :
Siorat/Guintoli/EHTP (travaux du ring de la Croix Verte)
Agilis (équipements et signalisation)
Razel-Bec / Wiame VRD / Baudin Chateauneuf (ouvrages d’art de la section neuve)
NGE GC / Guintoli (ouvrages d’art de la Croix Verte)
Vinci Construction Terrassement / Cochery / Chantiers Modernes Construction (ouvrages d’art de la RD301)
 
 
 
Elargissement et terrassement de la RN1 - Mise aux normes autoroutières. Sanef – Crédit : Drone Press
Ce numéro ne fait pas partie de votre abonnement.
Article issu de Terrassements & Carrières n° 162.
Prolongez votre lecture !
JE M'ABONNE
TOUTES NOS OFFRES
ACHETER LE NUMÉRO 162
Abonné(e) ? Vous identifier

Le 15' du BTP - Spécial Intermat - Version intégrale du 25 avril
Dans cette édition quotidienne spéciale Intermat 2018, Steve Carpentier et Julia Tortorici vous font vivre l'actualité du deuxième jour du salon. Dans la case actu, Julia part à la rencontre de Liebherr, Mecalac, Komatsu et MB Crusher. Dans la rubrique "Bonjour Isabelle", Isabelle Alfano vous présente le programme du mercredi et vous livre ses meilleurs conseils pour profiter pleinement de votre visite. Découvrez l'actualité de Brokk et Witeck dans la rubrique "Quels Chantiers". Enfin, Steve reçoit en plateau Michel Denis, Président & CEO de Manitou Group pour conduire l'interview sans filet.

Le 15' du BTP - Spécial Intermat - Version intégrale du 24 avril
Dans cette édition quotidienne spéciale Intermat 2018, Steve Carpentier et Julia Tortorici vous font vivre l'actualité du premier jour du salon. Dans la chronique "On n'a pas loupé !" Julia part à la rencontre de Takeuchi, LEM Equipment, Komatsu Franceet Manitou. Puis vient la rubrique "Bonjour Isabelle", avec notre guest star Isabelle Alfano, qui nous présente le programme de la journée et vous avise de ses précieux conseils pour vous faire profiter de l'évènement dans les meilleures conditions.
Avec Michelin, Leica Geostystems et Steelwrist dans la rubrique "Quels Chantiers", nous vous ouvrons les portes de quelques-uns acteurs les plus influents du marché.

Intermat 2018 : Bonjour Isabelle
Dans cette édition, Le 15' du BTP spécial INTERMAT 2018, Steve Carpentier et Isabelle Alfano, Directeur du Pôle Construction chez Comexposium, société organisatrice de l'évènement, nous font découvrir les coulisses du salon en pleine préparation.
À lire également
Exclusif : retrouvez les toutes nouvelles puissances des moteurs Volvo Penta à Intermat sur le stand 6A 046 !
Contenu de marque
Exclusif : retrouvez les toutes nouvelles puissances des moteurs Volvo Penta à Intermat sur le stand 6A 046 !
A l'occasion d'Intermat, Volvo Penta présente une gamme de puissance élargie pour ses moteurs D5, D8, D11 et D16, spécialement adaptées aux applications les plus exigeantes et en parfaite conformité avec la nouvelle législation européenne Stage V.
Full liners : choyer sa distribution
Full liners : choyer sa distribution
Simplifier, alléger, et à la fois plus de centralisation pour pouvoir piloter au plus fin, sans déperdition de temps, d’énergie ou d’information… les constructeurs ont revue leur organisation interne mais aussi, sur le terrain, en se rapprochant de leur réseau de distribution et les maintenir à flot le plus longtemps possible.
Franchise et GIE : l’étau se resserre sur les loueurs indépendants
Franchise et GIE : l’étau se resserre sur les loueurs indépendants
Entre concentration sectorielle et mutation des usages, la location de matériels fait face à de nouveaux enjeux.
Ces Français qui rayonnent à l’export
Ces Français qui rayonnent à l’export
Les crisent passent, et nos marques françaises résistent et même, continuent de se déployer, tant sur leur marché domestique, qu’à l’export.
Comment visualiser le profil de son chantier de terrassement ?
Comment visualiser le profil de son chantier de terrassement ?
Le système Volvo Co-Pilot, qui sera lancé officiellement lors du prochain salon Intermat, intègre la gamme complète des services d’assistance Volvo, dont Dig Assist, une application spécifiquement dédiée au terrassement.
Le contournement de la Croix Verte va dans le bon sens
Le contournement de la Croix Verte va dans le bon sens
Le chantier de prolongement de l’autoroute A16, dans le Val-d’Oise, s’apprête à passer un cap majeur avec le réaménagement du carrefour de la Croix Verte.
La pelle sur pneus gonflée à bloc
La pelle sur pneus gonflée à bloc
En 2017, les matériels de production en terrassement, mines et carrières, connaissent une hausse de 16 % des ventes à 4 700 unités.
Des outils tout schuss
Des outils tout schuss
Le salon Intermat sera l’occasion rêvée pour les exposants d’outils pour matériels de chantier de présenter leurs nouveautés.
Matériels : vers la fin de la panne ?
Matériels : vers la fin de la panne ?
La maintenance prévisionnelle, ou plus communément nommée « maintenance prédictive » pour les adeptes de l’anglicisme, est une maintenance conditionnelle, basée sur le franchissement d’un seuil prédéfini qui va permettre de donner l'état de dégradation de la machine avant sa détérioration complète.
Matériels d'occasion : internet perturbateur ou apporteur d'affaires ?
Matériels d'occasion : internet perturbateur ou apporteur d'affaires ?
Sur la toile, la réalité des prix des matériels d’occasions semble, là aussi, assez éloignée.
La chargeuse sur pneus, cash machine ?
La chargeuse sur pneus, cash machine ?
Côté constructeurs, la chargeuse sur pneus reste un produit à haute valeur ajoutée.

Le 15' du BTP - 02 - Avril 2018
La 3ème édition du 15' du BTP, présentée par Steve Carpentier et Julia Tortorici, met le cap sur les dernières innovations du secteur de la construction.

Tous les numéros en replay
Les plus lus
Intermat : la grue Liebherr High Top restera à Paris
Intermat : la grue Liebherr High Top restera à Paris
Exposée actuellement sur le stand du constructeur Liebherr, la grue High-Top EC-H passera directement du salon Intermat à un chantier du Grand Paris.
Sennebogen 670E:  sa première sortie à Intermat
Sennebogen 670E: sa première sortie à Intermat
Dans le contexte particulier des travaux du Grand Paris Express, Sennebogen frappe fort en présentant pour la première fois à Intermat sa nouvelle pelle à câbles 670 E.
Exclusivité Intermat 2018 : un porteur Liebherr HS8130 chez le loueur Force-Loc
Intermat 2018 1er jour
Des GMA, des GME, un treuil et un ascenseur chez Manitowoc
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Intermat 2018
23 Avril 2018
Intermat 2018
Carrefour International du Bois
30 Mai 2018
Carrefour International du Bois
Smarter Energies
5 Juin 2018
Smarter Energies
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Bâtiment
Environnement
Infrastructures TP
Rail
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
CGV (pub)
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.