BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES
VIDÉOS
À la uneRÉSEAUX VRD

Citroën relance la 2CV Fourgonnette sur une base de Berlingo

Par S. B.. Publié le 3 octobre 2022.
Citroën relance la 2CV Fourgonnette sur une base de Berlingo
Citroën et Caselani redonnent vie à la 2CV Fourgonnette sur une base de Berlingo (tous crédits @Citroën)
Newsletters gratuites
Archiver cet article
La nostalgie a le vent en poupe et Citroën surfe sur cette vague en proposant, avec l’aide du carrossier italien Caselani, une version visuellement vintage de la 2CV Fourgonnette basée sur les dessous très moderne de l’utilitaire Berlingo. Un exercice de design qui va être commercialisé !
 
Les carrossiers automobiles indépendants ont fait les lettres de noblesses d’automobiles de légende. Mais ils sont aussi capables de nous faire briller les yeux avec… un véhicule utilitaire ! C’est le tour de force accompli par le carrossier italien Caselani qui a fait équipe avec les designers Citroën pour métamorphoser un Citroën Berlingo en 2CV Fourgonnette.
 
Rhabillée pour l’hiver.

Le travail des designer a consisté à créer un kit de carrosserie au style vintage fixé sur l’extérieur du modèle rappelle la face avant généreuse tout en arrondis, sa calandre imposante en forme de M évasé arborant fièrement des chevrons Citroën massifs, de gros phares ronds, ou encore la tôle ondulée sur les flancs, la partie arrière et le toit. Et il ne s’agit pas d’un simple amusement pour designer en manque de piment puisque ce Berlingo 2CV Fourgonnette est commercialisé par Caselani sous licence officielle de Citroën. Il est disponible en version utilitaire pour les professionnels et en version loisirs pour le transport de passagers, en taille M (4,40 m), toutes motorisations confondues y compris l’électrique.
 Il sera disponible à la commande à compter du 1er octobre et sa production débutera à partir de janvier 2023.
 

 
Complément de gamme.

Ce véhicule prend sa place aux côté du Type HG sur base de Jumpy, et le Type H sur base de Jumper. En parant ainsi son Berlingo d’éléments de style extérieurs, Citroën vient rendre hommage à la mythique 2CV Fourgonnette AU (U pour utilitaire) lancée en 1951 qui a fait des émules avec ses dérivés jusqu’en 1987. Il titille notre fibre nostalique sans que l’utilisateur doive faire de concessions en matière d’architecture, de capacités de chargement et de modularité, de technologies embarquées et de performances routières. Le dessin du véhicule a été initié dans les studios du carrossier qui a ensuite travaillé main dans la main avec les designers du constructeur aux chevrons. Le designer italien qui s’est chargé de dessiner toute la gamme des utilitaires Citroën revus par le carrossier explique que « le cahier des charges ne consistait pas à reprendre stricto sensu les formes de l’ancienne fourgonnette mais plutôt de faire un saut dans le temps pour restituer son charme unique sur un véhicule du XXIème siècle ».
 


Travail esthétique poussé

Cette 2CV Fourgonnette a bénéficié d’un travail de fond sur sa forme. La face avant de Berlingo est totalement revue de façon à retrouver les traits de visage si caractéristiques de la 2CV d’antan. Le bouclier, les ailes et le pare-chocs sont remplacés par de nouvelles pièces en fibre de verre adaptées à la structure qui accueille clips et vis pour les fixer. L’assemblage de ces éléments est réalisé dans les ateliers de Caselani au nord de l’Italie en Lombardie. Le capot en V bombé se rétrécit en partie basse - on dit qu’il « pince » dans le jargon du designer - comme avant. En son centre le célèbre écusson strié en relief s’impose sur la quasi-totalité de la surface.
 


Un design rapporté

Les projecteurs ronds sont détachés partiellement du capot contrairement aux phares d’origine qui étaient totalement déportés et viennent s’imbriquer sur le capot. Interprétation plus moderne avec des éléments qui font corps avec l’ensemble du véhicule. Les stries en structure en bas-relief sur le haut des ailes existaient déjà sur la 2CV et servaient d’aération pour le moteur. Les flancs et les portes arrière ainsi que le pavillon sont recouverts d’une seconde peau qui vient coiffer la carrosserie de Berlingo. Ces éléments en fibre de verre imitant la tôle ondulée de la 2CV, signe distinctif de la camionnette, sont aujourd’hui purement décoratifs. À l’époque, ils avaient une vraie fonction, celle d’assurer la rigidité de la structure. À l’arrière du véhicule, une petite vitre verticale arrondie en haut et en bas fait son apparition sur chacune des portes arrière de Berlingo, fidèles à la forme de celles portées par la 2CV.
 


Techniquement, c’est du vieux ou du neuf ?

La fourgonnette 2CV originale, en version utilitaire, pouvait afficher une vitesse moyenne de 40 à 50 km/h et transporter jusqu’à 250 kg de marchandises en plus du conducteur et un volume utile 1,88 m3. Tout cela a bien changé et puisque le Berlingo Van peut transporter 3 personnes (5 dans la version destinée aux particuliers), il roule bien plus vite et il a grandi puisque sa capacité de chargement a quadruplé pouvant aller jusqu’à 1 tonne et son volume utile a quasiment triplé pour atteindre 4,4 m3. Ce véhicule propose jusqu’à 18 technologies d’aide à la conduite et 4 technologies de connectivité, telles l’affichage tête haute couleur, l’Active Safety Brake, le contrôle de stabilité de l’attelage, le Grip Control avec Hill Assist Descent ou encore le système de surveillance d’angle mort. Pour se mouvoir, il peut compter sur le Diesel 1.5 BlueHDi, l’essence 1.2 PureTech ou la boîte de vitesses automatique EAT8 ainsi que la version électrique permettant de parcourir jusqu’à 275 km.
Il ne reste plus qu’à avoir une idée du tarif pour s’emballer définitivement pour ce véhicule.
 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
L'OPPBTP se penche sur les intérimaires
3 novembre 2022
L'OPPBTP se penche sur les intérimaires Afin d'accompagner l'intégration des intérimaires dans les entreprises de BTP et sur les chantiers, l'OPPBTP lance un pack sécurité.
Après 4 ans d'attente, Expoprotection a réussi son retour
28 novembre 2022
Après 4 ans d'attente, Expoprotection a réussi son retour Après une pause de quatre années liées à la crise du Covid 19, Expoprotection a démontré son importance en termes de business, d’innovations et de contenu.
Un traitement des eaux usées optimal
6 juillet 2022
Un traitement des eaux usées optimal Xylem installe un bassin d’aération de 1 600 m3 pour Sources ALMA afin de moderniser la station d’épuration de son site normand historique Roxane, situé à La Ferrière-Bochard (61).
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola