★ PAGES SPÉCIALES
TDM 2023
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES
À la uneRÉSEAUX VRD

[mise à jour] Les grands opérateurs réagissent au sabotage des lignes optiques

Par La rédaction. Publié le 28 avril 2022.
[mise à jour] Les grands opérateurs réagissent au sabotage des lignes optiques
NEWSLETTERS
Archiver cet article
Suite aux actes de vandalisme perpétrés dans la nuit du 26 au 27 avril et ayant coupé des liaisons fibre optique majeures, la Fédération Française des télécoms a réagit.

--------------
Mise à jour : La fédération Infranum, au travers de son président, Philippe Le Grand, a également réagit : "InfraNum condamne fermement cette agression irresponsable sur les réseaux en fibre optique. Compte tenu du caractère essentiel et stratégique des réseaux aujourd’hui, de telles coupures sont susceptibles d’engendrer des conséquences dramatiques, comme par exemple le retardement d’opérations de secours à la personne. InfraNum tient également à exprimer sa solidarité envers les entreprises et les particuliers victimes de ces actes inqualifiables et félicite les équipes des opérateurs et de leurs sous-traitants qui sur le terrain donnent le meilleur d’elles-mêmes pour remettre en état les infrastructures. La fédération insiste une nouvelle fois sur la nécessité de lancer un grand plan de résilience des réseaux."
--------------

Les opérateurs Bouygues Telecom, Orange, SFR, Free et la Fédération Française des Télécoms condamnent fermement les actes de vandalisme commis ce 27 avril sur leurs réseaux de fibre optique.
 
De nombreuses ruptures de liaisons de fibre optique ont été constatées dans la nuit du mardi 26 avril au mercredi 27 avril 2022, perturbant les services de télécommunications de plusieurs régions en France, dont l’Auvergne-Rhône-Alpes, la Bourgogne-Franche-Comté, le Grand-Est et l’Île-de-France. Elles sont dues à des actes de malveillance coordonnés et d’une ampleur sans précédent sur le réseau national. Ces opérations de vandalisme ont considérablement touché les infrastructures de plusieurs opérateurs télécoms.
 
Arthur Dreyfuss, Président de la Fédération Française des Télécoms : « Nous alertons les pouvoirs publics depuis de nombreux mois sur la recrudescence d’actes de malveillance sur nos infrastructures. Les antennes-relais de téléphonie mobile étant généralement prises pour cible, les actes de vandalisme de ce jour sur les réseaux de fibre optique sont inédits et totalement inacceptables. Je condamne fermement ces actes de sabotage qui engendrent des désagréments considérables pour les entreprises et les citoyens de notre pays. Nous réitérons notre appel au futur Gouvernement d’intensifier la lutte et la prévention contre ces actes de vandalisme et nous appelons à durcir les sanctions pénales à l’encontre de leurs auteurs. »
 
Ces actes engendrent des conséquences préjudiciables pour la vie économique et sociale de notre pays. Ils peuvent impacter des milliers de citoyens et d’entreprises qui ne peuvent plus utiliser le réseau Internet et de téléphonie fixe. La multiplication des actes de vandalisme sur les réseaux, avec de lourdes conséquences potentielles notamment sur l’acheminement des communications d’urgence, et une gêne préjudiciable aux abonnés, dans leur vie au quotidien, appelle une réponse publique adaptée. La FFTélécoms et les opérateurs alertent les pouvoirs depuis de nombreux mois sur la recrudescence des actes de vandalisme.

Les équipes techniques des opérateurs se sont immédiatement et pleinement mobilisées sur le terrain pour résoudre les interruptions de connexion et réparer les réseaux de fibre optique endommagés. Les connexions sont rétablies sur les zones touchées, les travaux de réparation sur les câbles sont néanmoins très lourds et se poursuivent toujours à l’heure actuelle. 
Chacun de ces actes de vandalisme impacte lourdement l’exécution des chantiers vitaux du déploiement de la fibre optique, du New Deal Mobile et de la 5G.

Les opérateurs et la FFTélécoms coopèrent avec les forces de police, de gendarmerie et de la justice pour poursuivre les auteurs de ces actes.
Ainsi, nous appelons de nos vœux le futur Gouvernement et le futur Parlement à se mobiliser pour intensifier la prévention et la lutte contre les actes de malveillance et de dégradation des infrastructures numériques en renforçant la réponse pénale et en durcissant les sanctions à l’encontre de leurs auteurs.
 
 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
3 février 2023
Béton de tranchée : remblayer c’est coulé ! Le compactage de tranchée est une étape primordiale d’une opération de réseau puisqu’elle conditionne le bon vieillissement de l’intervention aussi bien en surface qu’en fond de fouille. Et la phase de compactage peut être source de problèmes à plus ou moins long terme si elle est mal effectuée. Pour s’assurer d’un compactage sans souci, il est possible d’opter pour un béton autocompactant.
Béton de tranchée : remblayer c’est coulé !
26 août 2022
  Les travaux d'été du Sedif à Mery-sur-Oise Tous les ans, le Sedif (Syndicat des eaux d'Ile-de-France) invite la presse pour faire un point sur les travaux qu'il entreprend pour rester à la pointe de la production d'eau potable.
Les travaux d'été du Sedif à Mery-sur-Oise
11 janvier 2023
Fassi lance un contrat de maintenance pour les utilisateurs de grue Le constructeur lance des contrats de service personnalisés et adaptés à chaque client selon 3 niveaux de contrat et pour une durée allant de 2 à 6 ans.
Fassi lance un contrat de maintenance pour les utilisateurs de grue
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola