Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

RÉSEAUX VRD
★ PAGES SPÉCIALES
TLM 2022
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Un livre blanc pour la 5G et l'environnement

Un livre blanc pour la 5G et l'environnement
Par La rédaction, le 31 mars 2022.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le groupe de travail 5G du Comité Stratégique de Filière Infrastructures Numériques, copiloté par l’AFNUM et la Fédération Française des Télécoms, étudie, à travers le livre blanc "5G et environnement", l’impact environnemental de la 5ème génération de systèmes mobiles.

Le travail collectif sur le sujet de la 5G et de l’environnement répond aux nombreuses interrogations liées aux possibles impacts du déploiement de la 5G. Ce questionnement est légitime, mais les prises de position s’appuient parfois sur des arguments partiels, et il a paru utile aux auteurs de ce luivre blanc de les compléter ou de les corriger pour contribuer à un débat de société sain et argumenté. 

Consommation énergétique en baisse

Les premières études sur l’impact de l’introduction de la 5G sur les réseaux, montrent que la 5G permet une réduction importante de la consommation énergétique des stations de base par rapport à la consommation en 4G et que cette baisse s’amplifie avec le temps. Selon une récente étude de l’Arcep, l’augmentation du réseau mobile par la 5G en complément de la 4G et en lieu de la 4G seule, permettra pour la période 2021-2028 dans les zones à fort besoin capacitaire une baisse cumulée des consommations énergétiques allant jusqu’à 10 fois la consommation électrique des stations de base durant l’année 2020 et une baisse des émissions de GES (en phase d’usage) allant jusqu’à 8 fois celles de l’année 2020. Dans des zones moins denses, ces économies sont réduites mais restent très significatives : 3 fois l’énergie électrique consommée par les stations de base au cours de l’année 2020, et 2 fois les émissions de GES (en phase d’usage) au cours de l’année 2020.
Selon la Commission européenne, les technologies numériques telles que l’IA, le calcul à haute performance et le stockage centralisé des données, pourraient permettre une réduction des émissions de GES égale à 7 fois les émissions générées par le secteur des TIC et une réduction des émissions mondiales pouvant aller jusqu’à 15 %.

La réduction des GES reste prioritaire

Plusieurs études montrent depuis 2010 une stabilité des émissions carbone associées au numérique alors même que le trafic réseau est en croissance exponentielle. Ainsi, l’impact du numérique est estimé à 2% des émissions de GES mondiaux en prenant en compte les réseaux, les centres de données et les équipements des clients. Cet impact descend à 1.3% si l’on exclut les téléviseurs et les écrans[3] (soit un périmètre restreint aux TIC).
Il ne s’agit pas pour autant de se détourner de l’objectif de réduction des émissions de GES. En effet, les gains de performance énergétique évoqués ci-dessus pourraient à terme être contrebalancés par l’accroissement du nombre de terminaux connectés et ainsi ne pas permettre d’atteindre les objectifs de forte réduction des émissions carbone imposés par la COP 21. Il convient de ce fait de poursuivre les efforts, en particulier ceux visant l’allongement de la durée de vie de terminaux et un usage généralement plus sobre du numérique.
En ce sens, la 5G présente un indéniable potentiel de réduction de l’empreinte environnementale des réseaux et peut également, grâce à ses externalités positives, contribuer à réduire de manière significative l’empreinte environnementale d’autres secteurs.
 
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Une journée avec un chauffeur livreur
Dernier numéro
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
N° 277
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
À lire également
Télécoms : un laboratoire territorial unique
Télécoms : un laboratoire territorial unique
Les territoires connectés, tout le monde en parle. Tout le monde en veut. L’arrivée de la fibre optique et du très haut débit rend ce concept plus tangible. Mais à force d’en parler, est-ce qu’on ne galvaude pas le terme ? Qu’est-ce que c’est finalement un territoire connecté ? Nous sommes allés à la rencontre d’Éric Jammaron, le président d’Axione, pour avoir son avis sur la question.
Guillaume Valade  « Résilience et compétitivité face à la crise économique !»
Guillaume Valade « Résilience et compétitivité face à la crise économique !»
Quelques années après la création d'Amiblu, des concurrents sont apparus. Comment  Amiblu évolue-t-elle dans ces circonstances ? Rencontre avec Guillaume Valade, le directeur commercial d’Amiblu France.
4 ans après, Expoprotection revient !
4 ans après, Expoprotection revient !
Il faut remonter à 2018 pour trouver une trace du salon Expoprotection qui, tous les 2 ans, met à l'honneur la sécurité au travail et le bien être des utilisateurs d'EPI.
Tenir les fuites à l’œil et à l’oreille
Tenir les fuites à l’œil et à l’oreille
La chasse aux fuites d’eau sur les réseaux de distribution font l’objet d’un soin de plus en plus attentif de la part des gestionnaires. Pour les aider dans leurs tâches, les fabricants ont développé des appareils toujours plus précis pour leur permettre de repérer les fuites et de les réparer au plus vite.
GRTgaz fait chanter son Tenore
GRTgaz fait chanter son Tenore
Avec Tenore, GRTgaz dévoile son prototype de récupération d'énergie sur les installation de détente du gaz haute pression. Une technique de turbine de détente qui permet de produire de l'énergie mais qui impose aussi de réchauffer le gaz.
Réseaux PE : qui du raccord ou du miroir ?
Réseaux PE : qui du raccord ou du miroir ?
Les réseaux PEHD présentent de nombreux atouts parmi lesquels on peut compter la soudure. Celle-ci confère à minima à chaque jonction les caractéristiques mécaniques du tubes pour une étanchéité sans faille. Mais vers quel type de soudure se diriger sur chantier, qui a l’avantage entre le raccord électro soudable et la soudure au miroir ?
AMI de pyrogazéification pour injection : 49 projets déposés en France !
AMI de pyrogazéification pour injection : 49 projets déposés en France !
Dans le cadre des travaux du Comité Stratégique de Filière « Nouveaux Systèmes Énergétiques [1]» GRTgaz a piloté l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) sur la filière de valorisation des déchets solides en gaz renouvelables et bas-carbone.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Événements
Carrefour des Gestions Locales de l'Eau
29 Juin 2022
Forum Zéro Carbone Bordeaux
30 Juin 2022
Rencontre Ecotech® finances
6 Juillet 2022
+ d'événements
Emploi
- Technicien(ne) d'études BTP génie climatique et énergétique
- Conducteur / Conductrice de travaux du BTP
- Manoeuvre bâtiment
- Démolisseur / Démolisseuse
+ d’offres
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.