Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

[Tribune] Refonte du DPE : nouveau passe-droit pour l'électricité ?

[Tribune] Refonte du DPE : nouveau passe-droit pour l'électricité ?
Bernard Aulagne, président de Coénove. (Crédit Coenove)
Par la rédaction, le 15 avril 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Alors que les textes encadrant le nouveau Diagnostic de performance énergétique (DPE) viennent d’être publiés, Coénove dénonce les seuils retenus donnant un avantage indu à l’électricité et visant de manière détournée à massifier l’électrification des usages du bâtiment, sans prendre en compte la question de la sécurité d’approvisionnement ni même le porte-monnaie du consommateur.

Conscient des faiblesses du DPE et voulant en faire le « 1er outil de la rénovation énergétique », le Gouvernement a mis en place depuis 2 ans un vaste chantier de fiabilisation en vue de son opposabilité au 1er juillet 2021.
Pour atteindre l’objectif de neutralité carbone d’ici 2050, un critère de poids vient compléter l’échelle du DPE : le carbone. Le DPE se définit donc désormais par une double échelle, une pour l’énergie et une pour le carbone, la moins bonne performance des deux venant définir la classe énergétique du logement. Un système en apparence équilibré, mais dont les barreaux sont en fait mal calibrés.

     Imbroglio sur les seuils
Pour limiter les sauts de classes entrainés par le simple changement de méthode, la focale a été mise sur les plus mauvaises classes, les F & G dites passoires thermiques. Pourtant au final, 600 000 logements électriques sortiront tout de même de ces classes, sans que leurs propriétaires n’aient réalisé le moindre geste de rénovation... les factures seront donc toujours aussi élevées, le confort toujours autant dégradé.
Par ailleurs, le desserrement des exigences énergie notamment sur les classes A et B, les amenant respectivement à 70 et 110 kWhEp/m2.an, soit un relâchement de 40 % par rapport à l’exigence actuelle, est totalement incompréhensible au regard de l’enjeu d’efficacité énergétique pour toutes les énergies, sauf à considérer que l’une d’entre elles en est dispensée.
Rien en effet ne justifie de relâcher la pression sur les exigences énergétiques, et surtout pas les 2 usages complémentaires du DPE dont le poids est tout relatif. « Sous couvert de fiabilisation, le gouvernement choisit une fois encore de favoriser l’électricité dans le bâtiment, faisant fi des alertes à la prudence sur la pointe hivernale pourtant répétées par RTE », déplore Bernard Aulagne, président de Coénove.

Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
À lire également
Frialoc, première vanne de sectionnement 100 % polyéthylène
Frialoc, première vanne de sectionnement 100 % polyéthylène
Aliaxis, spécialiste des solutions pour la gestion des fluides dans les travaux publics, les applications industrielles et le bâtiment, a conçu la première vanne de sectionnement pour les réseaux d’eau potable dont le corps est 100 % en PE. Véritable chaînon manquant des systèmes intégralement conçus en PEHD, la vanne Frialoc est la première du marché capable de résister à la corrosion pendant plus de 50 ans, avec une durabilité et une fiabilité sans maintenance.
Coup de projecteur sur le câble optique Flextube de Prysmian Group
Coup de projecteur sur le câble optique Flextube de Prysmian Group
L’industriel, fabricant de câbles et systèmes d’énergie et de télécommunications, Prysmian Group, vient d’être distingué pour son câble optique Flextube dédié aux réseaux très haut débit, lors de la Grande exposition du Fabriqué, qui s’est tenue au Palais de l’Elysée à Paris. Ces câbles ont notamment la particularité de pouvoir se déployer dans tous types d’environnements, mais aussi, d’être fabriqués en France.
Formations géoradar expert et post-traitement : Astellog propose deux dates
Formations géoradar expert et post-traitement : Astellog propose deux dates
Faire de la détection et du géoréférencement de réseaux enterrés ne passe pas uniquement par un matériel performant, savoir bien les utiliser et interpréter les mesures est tout aussi nécessaire dans ce métier. C'est en tout cas le point de vue du spécialiste Astellog, qui propose deux nouvelles sessions de formation, les 29 et 30 juin prochains sur son site de Bréal-sous-Monfort (35).
Enfin, le panorama des BioGNV !
Enfin, le panorama des BioGNV !
Guillaume Larroque, nouveau président de l’Association française du gaz naturel véhicules (AFGNV) et président de Total Marketing France, a présenté le 1er Panorama du BioGNV en présence de GRDF et du Comité National Routier (CNR).
Nominations en série pour GRTgaz
Nominations en série pour GRTgaz
GRTgaz donne un coup de neuf dans ses instances dirigeantes en annonçant pas moins de 4 nominations à des postes clés. Ces mouvements s’inscrivent dans le prolongement du nouveau projet d’entreprise CAP24 qui vise à accélérer la transformation de l’entreprise.
Rezomee, la pédagogie pour réseau de chaleur
Rezomee, la pédagogie pour réseau de chaleur
Avec Rezomee, Engie Solutions propose une plateforme pédagogique au service du public pour tout comprendre du réseau de chaleur GéoMarne de Noisiel et de Champs-sur-Marne.
Orea recrute des compagnons en CDI
Orea recrute des compagnons en CDI
Cette année, Orea a vu se multiplier les chantiers d’envergure et pour faire face à son développement, l'entreprise cherche de nouveaux collaborateurs.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.