Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
FR
|
EN
Menu

RÉSEAUX VRD
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Pollutec Innovation Awards : les 3 lauréats de l’édition on-line 2020

Partager :
Pollutec Innovation Awards : les 3 lauréats de l’édition on-line 2020
Haffner Energy, lauréat des Pollutec Innovation Award 2020.
Par V. V., le 3 décembre 2020
Nos newsletters gratuites ›
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Les 28 membres du jury des Pollutec Innovations Awards ont rendu leur copie. Evaluées selon 4 critères, l’innovation, le potentiel marché, la présentation (pitch on-line) et l’éco-conditionnalité, les 10 solutions pré-sélectionnées pour concourir avaient largement balayé les principaux enjeux de secteurs comme l’eau, les déchets, le traitement de l’air, la microbiologie… Et les gagnants de cette première édition on-line sont…
 
Les trois lauréats qui ont obtenu les meilleures notes à l’issue des pitchs de présentation le mardi 1er décembre ont donc été offciellement distingués sur Pollutec on line.
 
Le 3e prix est attribué à Acqua.eco pour son système de traitement et recyclage total des eaux usées des bateaux sans produits chimiques. Expert du traitement et de la réutilisation de l’eau pour les milieux terrestres et marins, Acqua.eco a développé le BioBarrier MarineMBR conçu pour répondre à la fois aux normes de qualité de rejet de l’eau de plus en plus strictes (USCG et IMO) et permettre la réutilisation de l’eau pour de nouvelles applications. Grâce à une chaîne de traitement simplifiée et miniaturisée intégrant de l’ultrafiltration membranaire immergée, les performances de cette technologie sont exceptionnelles. Le BioBarrier MarineMBR fonctionne automatiquement grâce à des contrôleurs intégrés, garantissant une qualité constante de l’eau traitée ainsi qu’une fiabilité et une robustesse élevées sans utilisation de produits chimiques. Le système combine les avantages du traitement par boues activées et l’ultrafiltration (0,03 μm), supprimant le besoin de réservoirs de clarification. Le résultat est un système avec un encombrement réduit, modulaire et adaptable, qui peut traiter n’importe quel volume et s’installe dans n’importe quelle cuve (à terre, à bord ou en unité mobile).
 
Le 2e prix est attribué à Azola pour sa technologie de stockage temporaire du biométhane pour pallier les faibles demandes sur le réseau. Le CRIGEN, laboratoire R&D d’Engie, a développé une technologie de stockage cryogénique tampon qui permet de transformer à la demande le biométhane en bioGNL. Développée sous le nom de LiLiBox (pour Little Liquefaction Box), cette solution s’appuie sur un procédé intégré de liquéfaction, épuration, stockage, réinjection et contrôle à distance qui ne nécessite aucune machine tournante, d’où un faible coût en CAPEX. Elle vise à améliorer la profitabilité des sites d’injection de biométhane et à réduire les émissions de GES. Le procédé combine un cycle ouvert d’azote liquide et un procédé propriétaire de purification CO2/H2O (cf. épuration par « polishing »). Ainsi, au lieu d’être torché lors des périodes de faible demande, le biométhane est temporairement stocké sous forme liquide puis réinjecté lorsque l’équilibre offre / demande est rétabli. Cette technologie baptisée Azola se décline principalement en un outil de flexibilité pour les producteurs de biométhane (Azola BIO) et un outil de renforcement pour les gestionnaires de réseau de distribution (Azola GRID). Les clients ciblés pour Azola BIO sont essentiellement les unités de méthanisation qui injectent sur le réseau, les unités de méthanisation qui ne peuvent pas être connectées au réseau et les unités de cogénération agricole qui se rapprochent de la date d’expiration de leur tarif de rachat. 
 
Et le 1er prix va à Haffner Energy pour sa première unité industrielle de production d’hydrogène à partir de biomasse. Spécialisée dans la valorisation énergétique de la biomasse, Haffner Energy avait présenté sur Pollutec 2018 sa technologie de production d’hydrogène à partir de biomasse et de déchets organiques. Cette solution appelée Hynoca (pour HYdrogen NO CArbon) associe la thermolyse (chauffage) et la gazéification de la biomasse, permettant ainsi d’obtenir un hydrogène renouvelable tout en piégeant le carbone. Les biomasses utilisées en amont sont essentiellement locales (rémanents de bois des industries, déchets forestiers et agricoles…). Et en aval, les coproduits issus du procédé de thermolyse sont valorisables : l’hypergaz trouve des débouchés dans les réseaux de chaleur et le biochar, riche en carbone, peut être utilisé en agriculture. En plus d’une production sur-site grâce à des stations modulables, ce retour du carbone dans le sol et l’auto-alimentation en chaleur pour le processus de thermolyse via une partie de l’hypergaz produit permettent au procédé d’avoir une empreinte carbone neutre, voire négative.
 
Un prix spécial du jury a été décerné à la startup Toopi Organics pour son procédé microbiologique de valorisation de l’urine humaine en produit agricole. La startup Toopi Organics a breveté un procédé microbiologique capable d’enrichir l’urine humaine en micro-organismes d’intérêt agronomique. L’urine qui contient déjà les éléments fertilisants NPK (azote, phosphore, potassium) est dépolluée puis convertie en biostimulants. Ces biostimulants favorisent l’assimilation de l’azote atmosphérique et permettent une meilleure absorption des nutriments. Selon des études menées par Bordeaux Sciences Agro et la Chambre d’Agriculture de la Gironde, ils sont de 30% à 110% plus efficaces que les engrais minéraux traditionnels. De plus, ces biostimulants contribuent à diminuer les besoins en eau des végétaux, réduisant ainsi le stress hydrique. Les biostimulants à base d’urine ont donc un effet à plusieurs niveaux de la transition environnementale : gestion des déchets, préservation de la ressource en eau et réduction des risques en offrant aux agriculteurs la possibilité de s’affranchir de leurs besoins en engrais minéraux.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
  BTP ça tourne traverse les siècles
+ de vidéos BTP ça tourne
Dernier numéro
N° 264
Sommaire
Découvrir
J'achète un numéro (25 €)
À lire également
Télécoms : Angers l'ambitieuse
Télécoms : Angers l'ambitieuse
C’est le 12 novembre dernier qu’Angers Loire Métropole a donné le coup d’envoi d’un spectaculaire projet de Smart Territoires en retenant Engie et ses partenaires (Suez, La Poste et le groupe Vyv) pour conduire ce projet d’envergure au budget de 120 millions d’euros.
Tactis lance sa base de données  territoires innovants
Tactis lance sa base de données "territoires innovants"
Le cabinet Tactis, spécialisé en aménagement numérique, ingénierie et montage de projets d'innovation territoriale, annonce le lancement de sa base de données innovation territoriale en France.
Détection de fuites d’eau : « Tout se joue dans les détails »
Détection de fuites d’eau : « Tout se joue dans les détails »
En proposant une large gamme d’équipements pour la détection de fuites d’eau, Sewerin est sur tous les fronts.
A Bordeaux, sur le chantier de la plus grande centrale solaire urbaine d’Europe
A Bordeaux, sur le chantier de la plus grande centrale solaire urbaine d’Europe
Avec une puissance installée de 59 MW, la centrale de Labarde sera la plus grande centrale solaire urbaine d’Europe. Elle s’étendra sur plus de 60 hectares et produira 75 GWh/an, l’équivalent de la consommation électrique hors chauffage de 70 000 habitants, soit 28 % de la population bordelaise.
C’est parti, par Jupiter !
C’est parti, par Jupiter !
Le projet Jupiter 1000, porteur de nombreux espoirs dans le domaine des énergies renouvelables, vient d’entrer dans une phase décisive de son histoire puisqu’il a réalisé les premières injections d’Hydrogène dans le réseau gaz.
Une plateforme digitale pour simplier les analyses de l'eau
Une plateforme digitale pour simplier les analyses de l'eau
BWT France, spécialiste du traitement de l'eau, vient de lancer Digikit, une plateforme de gestion en ligne des analyses d'eau. Un service digital qui permet aux installateurs, professionnels du bâtiment, exploitants et industriels de tous secteurs de garder en permanence un œil connecté sur la qualité de l'eau dans leurs installations.
Le BIM pour « construire avant de construire »
Le BIM pour « construire avant de construire »
Outil numérique de la transformation digitale du secteur de la construction, le BIM est de plus en plus présent, notamment dès la phase d’appel d’offres des projets. L’entreprise Spac le prouve ici sur le chantier d’Échirolles, où la maquette numérique a aussi convaincu son client, GRTgaz. Retour sur la préparation du projet avec Mickael Cornu, chef de service Ingénierie et Méthode de Spac.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Événements
Bio360
24 Mars 2021
EuroRail Hub DIGITAL
24 Mars 2021
Rencontres Produrable - 100 % Digital
29 Mars 2021
+ d'événements
Emploi
- Technicien(ne) maintenance matériel chantier travaux publics
- Chef de chantier bâtiment
- Manoeuvre bâtiment
- Manoeuvre de chantier
+ d’offres
Vous cherchez un métier, un emploi, découvrez sur notre site emploi nos reportages sur des profils métiers.
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.