Menu
SIFER 2021
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Pollutec Innovation Awards : les 3 lauréats de l’édition on-line 2020

Pollutec Innovation Awards : les 3 lauréats de l’édition on-line 2020
Haffner Energy, lauréat des Pollutec Innovation Award 2020.
Par V. V., le 3 décembre 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Les 28 membres du jury des Pollutec Innovations Awards ont rendu leur copie. Evaluées selon 4 critères, l’innovation, le potentiel marché, la présentation (pitch on-line) et l’éco-conditionnalité, les 10 solutions pré-sélectionnées pour concourir avaient largement balayé les principaux enjeux de secteurs comme l’eau, les déchets, le traitement de l’air, la microbiologie… Et les gagnants de cette première édition on-line sont…

Les trois lauréats qui ont obtenu les meilleures notes à l’issue des pitchs de présentation le mardi 1er décembre ont donc été offciellement distingués sur Pollutec on line.

Le 3e prix est attribué à Acqua.eco pour son système de traitement et recyclage total des eaux usées des bateaux sans produits chimiques. Expert du traitement et de la réutilisation de l’eau pour les milieux terrestres et marins, Acqua.eco a développé le BioBarrier MarineMBR conçu pour répondre à la fois aux normes de qualité de rejet de l’eau de plus en plus strictes (USCG et IMO) et permettre la réutilisation de l’eau pour de nouvelles applications. Grâce à une chaîne de traitement simplifiée et miniaturisée intégrant de l’ultrafiltration membranaire immergée, les performances de cette technologie sont exceptionnelles. Le BioBarrier MarineMBR fonctionne automatiquement grâce à des contrôleurs intégrés, garantissant une qualité constante de l’eau traitée ainsi qu’une fiabilité et une robustesse élevées sans utilisation de produits chimiques. Le système combine les avantages du traitement par boues activées et l’ultrafiltration (0,03 μm), supprimant le besoin de réservoirs de clarification. Le résultat est un système avec un encombrement réduit, modulaire et adaptable, qui peut traiter n’importe quel volume et s’installe dans n’importe quelle cuve (à terre, à bord ou en unité mobile).

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le 2e prix est attribué à Azola pour sa technologie de stockage temporaire du biométhane pour pallier les faibles demandes sur le réseau. Le CRIGEN, laboratoire R&D d’Engie, a développé une technologie de stockage cryogénique tampon qui permet de transformer à la demande le biométhane en bioGNL. Développée sous le nom de LiLiBox (pour Little Liquefaction Box), cette solution s’appuie sur un procédé intégré de liquéfaction, épuration, stockage, réinjection et contrôle à distance qui ne nécessite aucune machine tournante, d’où un faible coût en CAPEX. Elle vise à améliorer la profitabilité des sites d’injection de biométhane et à réduire les émissions de GES. Le procédé combine un cycle ouvert d’azote liquide et un procédé propriétaire de purification CO2/H2O (cf. épuration par « polishing »). Ainsi, au lieu d’être torché lors des périodes de faible demande, le biométhane est temporairement stocké sous forme liquide puis réinjecté lorsque l’équilibre offre / demande est rétabli. Cette technologie baptisée Azola se décline principalement en un outil de flexibilité pour les producteurs de biométhane (Azola BIO) et un outil de renforcement pour les gestionnaires de réseau de distribution (Azola GRID). Les clients ciblés pour Azola BIO sont essentiellement les unités de méthanisation qui injectent sur le réseau, les unités de méthanisation qui ne peuvent pas être connectées au réseau et les unités de cogénération agricole qui se rapprochent de la date d’expiration de leur tarif de rachat. 

Et le 1er prix va à Haffner Energy pour sa première unité industrielle de production d’hydrogène à partir de biomasse. Spécialisée dans la valorisation énergétique de la biomasse, Haffner Energy avait présenté sur Pollutec 2018 sa technologie de production d’hydrogène à partir de biomasse et de déchets organiques. Cette solution appelée Hynoca (pour HYdrogen NO CArbon) associe la thermolyse (chauffage) et la gazéification de la biomasse, permettant ainsi d’obtenir un hydrogène renouvelable tout en piégeant le carbone. Les biomasses utilisées en amont sont essentiellement locales (rémanents de bois des industries, déchets forestiers et agricoles…). Et en aval, les coproduits issus du procédé de thermolyse sont valorisables : l’hypergaz trouve des débouchés dans les réseaux de chaleur et le biochar, riche en carbone, peut être utilisé en agriculture. En plus d’une production sur-site grâce à des stations modulables, ce retour du carbone dans le sol et l’auto-alimentation en chaleur pour le processus de thermolyse via une partie de l’hypergaz produit permettent au procédé d’avoir une empreinte carbone neutre, voire négative.

Un prix spécial du jury a été décerné à la startup Toopi Organics pour son procédé microbiologique de valorisation de l’urine humaine en produit agricole. La startup Toopi Organics a breveté un procédé microbiologique capable d’enrichir l’urine humaine en micro-organismes d’intérêt agronomique. L’urine qui contient déjà les éléments fertilisants NPK (azote, phosphore, potassium) est dépolluée puis convertie en biostimulants. Ces biostimulants favorisent l’assimilation de l’azote atmosphérique et permettent une meilleure absorption des nutriments. Selon des études menées par Bordeaux Sciences Agro et la Chambre d’Agriculture de la Gironde, ils sont de 30% à 110% plus efficaces que les engrais minéraux traditionnels. De plus, ces biostimulants contribuent à diminuer les besoins en eau des végétaux, réduisant ainsi le stress hydrique. Les biostimulants à base d’urine ont donc un effet à plusieurs niveaux de la transition environnementale : gestion des déchets, préservation de la ressource en eau et réduction des risques en offrant aux agriculteurs la possibilité de s’affranchir de leurs besoins en engrais minéraux.

Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Syslor digitalise les réseaux enterrés
Syslor digitalise les réseaux enterrés
Syslor, start-up spécialisée dans le développement de solutions innovantes dans la digitalisation des réseaux enterrés, annonce une levée de fonds d’1 M€. De quoi poursuivre la commercialisation et le développement de solutions de cartographie des réseaux enterrés via le récolement par photogrammétrie, avec une visualisation en réalité augmentée.
« Pour être pertinent dans le forage HDD, il faut en faire une spécialité »
« Pour être pertinent dans le forage HDD, il faut en faire une spécialité »
Si chaque année, le fabricant de foreuses horizontales dirigées, Terra, propose des nouveautés, c’est parce qu’il a placé l’innovation au cœur de sa stratégie. Avec un investissement de près de 10 % de son CA annuel dans la R&D, le constructeur Suisse non seulement fait régulièrement évoluer ses machines, mais il répond d’abord aux besoins d’un métier. Focus sur les derniers modèles, une 6 t déjà sur les chantiers et une 18 t disponible dès septembre, qui s’ajoutent à la gamme commercialisée en France, par Aquarex Equipement.
Innov Day TP : l’innovation autour des transitions numériques et robotiques, des Green technologies, et de la sobriété énergétique
Innov Day TP : l’innovation autour des transitions numériques et robotiques, des Green technologies, et de la sobriété énergétique
A quelques jours de la fin des incriptions aux Innov Day TP, grand concours d’innovation organisé par Indura Innov’Infra et la FRTP Auvergne-Rhône-Alpes, qui aura lieu cette année sous un format 100 % digital, zoom sur les premières innovations en ligne issues du monde des travaux publics suivant 3 catégories, les transitions numériques et robotiques, les Green technologies, et la sobriété énergétique.
Les espaces publics délimités par Flowell
Les espaces publics délimités par Flowell
Alors que l’espace public est de plus en plus morcelé pour faire une place à toutes les mobilités, il peut perdre en lisibilité. Un problème que tente de résoudre Colas avec une innovation lumineuse : Flowell.
Les entreprises d’ingénierie inquiètes face à la baisse de la commande publique
Les entreprises d’ingénierie inquiètes face à la baisse de la commande publique
Lorsque la crise sanitaire touche le secteur des TP, elle touche tout aussi fortement les entreprises d’ingénierie. C’est ce qu’a rappelé Olivier Saintpierre, représentant de la maîtrise d’œuvre, aux côtés des Canalisateurs pour la région sud-est, dont la profession peine à remonter la pente face à la baisse des appels d’offres.
Paul Galonnier, Indura : « Qu’elle soit de procédé, de produit ou d’usage, l’innovation fait partie de l’ADN des TP »
Paul Galonnier, Indura : « Qu’elle soit de procédé, de produit ou d’usage, l’innovation fait partie de l’ADN des TP »
Avec plus d’une centaine d’adhérents et autant de projets montés, 35 dossiers cofinancés et 36 M€ de fonds publics investis, en 11 ans, le cluster régional auralpin Indura s’affirme comme un véritable outil dans l’accompagnement des entreprises à transformer leurs idées en projets innovants. Paul Galonnier, président d’Indura fait le bilan d’une année 2020 riche en projets, et présente ceux à venir.
PVC et polyéthylène pour tenir la pression
PVC et polyéthylène pour tenir la pression
Dans la grande famille des tubes thermo-plastiques, le PVC jouit de caractéristiques mécaniques qui lui permettent de s’adapter à diverses applications. Décliné dans une version A, « Alloy », alliage en anglais, et issu de l’alliance du PVC classique, U, et de polyéthylène, le tube Fitt Bluforce, est lui particulièrement bien adapté à l’adduction d’eau potable. Sylvain Joossen, ingénieur application FITT, explique pourquoi.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.