Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

De l’énergie renouvelable pour la gestion des réseaux d’eau potable

De l’énergie renouvelable pour la gestion des réseaux d’eau potable
Par Veronica Velez, le 17 octobre 2019.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Environnementale et intelligente, la solution Picogen se présente comme une véritable innovation dans la gestion des réseaux d’eau potable. Le principe : une fois le générateur à pico-turbine raccordé sur les conduites du réseau, celui-ci va pouvoir alimenter de manière complètement autonome, des équipements dédiés à la collecte et à la transmission de données pour une gestion à distance et en temps réel.

Récupérer l’énergie produite par les réseaux de distribution d’eau potable pour produire de l’électricité grâce à une turbine, c’est en substance le principe de la technologie développée, fabriquée et commercialisée par la Startup grenobloise Save Innovations. Dès les faibles débits, c’est une source d’alimentation permanente qui va pouvoir capter de l’énergie là où il y a besoin.
La solution Picogen, largement brevetée, labellisée et soutenue grâce à un partenariat avec Christaud, filiale du groupe Samse spécialisée dans la fourniture e matériels et solutions pour l’adduction d’eau potable, a également trouvé écho auprès des Canalisateurs du Sud-Est.

     Comment ça marche ?
Pour l’instant destinée à l’eau potable, la solution composée d’un bloc turbine à hélice disponible en DN100, 150 ou 200 est simplement installée en ligne dans le réseau. Un alternateur situé dans la pico-turbine produira alors, même à faible débit y compris pour les sites isolés et les sites avec une faible perte de charge admissible, de l’électricité en 12 V ou 24 V (en fonction des besoins) qui alimentera des équipements comme, un accumulateur d’énergie, un capteur analyseur, un dispositif de sécurité, un télétransmetteur…
Un by-pass intégré à l’intérieur de la turbine (breveté) permet de s’affranchir d’une installation en dérivation et assure la sécurité des réseaux en cas de forts débits (par exemple lors de l’ouverture occasionnelle d’une borne à incendie).

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
     L’intelligence en plus
En permanence, l’organe de pilotage ou régulateur qui délivre et optimise la production électrique, va ainsi collecter des données et remonter des informations du réseau en Modbus et en temps réels, ce qui permettra de savoir si la turbine fonctionne et si elle produit de l’énergie. Fonctionnant ainsi en parfaite autonomie, aucune maintenance ne sera nécessaire.
Conformément à la volonté d’aller vers une gestion intelligente des réseaux, de maîtriser les fuites d’eau, de télétransmission des données, la technologie Picogen va permettre de remonter de la data sur un ordinateur. Ces données collectées seront ainsi analysées afin d’améliorer la gestion l’ensemble du réseau.
Par exemple : en produisant 5 Wh sur une conduite DN200, avec un débit volumique de 3,2 L/s, on pourra alimenter au choix, un équipement (accumulateur d’énergie, un capteur analyseur, un dispositif de sécurité ou autre télétransmetteur). Actuellement, la solution Picogen permet de produire jusqu’à 40 Wh en fonction des flux hydrauliques, uniquement grâce à de l’énergie renouvelable.
Désormais, même les faibles flux apportent une valeur énergétique.

Crédit DR
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
En Allemagne, Spie met en place une installation de séchage solaire thermique pour les boues d’épuration d’une station
En Allemagne, Spie met en place une installation de séchage solaire thermique pour les boues d’épuration d’une station
Spie déploie ses experts de l’unité Spie Osmo pour assurer la mise en place d’une installation de séchage solaire thermique des boues d’épuration, à Bottrop, sur le site de l’une des plus grandes et des plus modernes stations d’épuration d’Allemagne. Par un processus de traitement écologique, les boues d’épuration seront séchées à l’aide de chaleur résiduelle et d’énergie solaire. La station d’épuration est déjà autosuffisante en énergie.
L’hydrogène affiche ses ambitions  
L’hydrogène affiche ses ambitions  
​Avec HyDeal Ambition, ce sont 30 industriels de l’énergie qui préparent la future filière européenne d’hydrogène totalement vert au prix des énergies fossiles et qui se sont regroupé dans un collectif, fruit de 2 ans de recherche et de préparation.
Compactage léger : Paclite Equipment passe à l’électrique
Compactage léger : Paclite Equipment passe à l’électrique
Spécialisé dans les matériels de compactage, le français Paclite Equipment, filiale d’Uni-corp Europe, a décidé de suivre la stratégie de l’électrification pour ses matériels légers.
L'Allemagne avance aussi sur la fibre optique
L'Allemagne avance aussi sur la fibre optique
Si la France est -de loin- la locomotive européenne de la fibre optique, ça n'empêche pas les autres pays d'en installer sur leur territoire. Spie installe d'ailleurs un réseau fibre optique à Schwedt, permettant ainsi à 1 600 usagers de bénéficier d'un accès Internet très haut débit.
[Tribune] Refonte du DPE : nouveau passe-droit pour l'électricité ?
[Tribune] Refonte du DPE : nouveau passe-droit pour l'électricité ?
Alors que les textes encadrant le nouveau Diagnostic de performance énergétique (DPE) viennent d’être publiés, Coénove dénonce les seuils retenus donnant un avantage indu à l’électricité et visant de manière détournée à massifier l’électrification des usages du bâtiment, sans prendre en compte la question de la sécurité d’approvisionnement ni même le porte-monnaie du consommateur.
GRDF mise sur le recrutement en alternance
GRDF mise sur le recrutement en alternance
Pour 2021, avec plus de 500 offres de postes à pourvoir en alternance en France, dont 60 sur la région Auvergne-Rhône-Alpes, GRDF poursuit sa stratégie de recrutement, faisant de l’alternance, un outil majeur au service du renouvellement de ses compétences.
La Principauté de Monaco accélère sa transition énergétique
La Principauté de Monaco accélère sa transition énergétique
En signant sun nouveau traité de concession de réseaux thalassothermiques avec la Smeg, mandataire du groupement d’entreprises SMEG/ SOGET /MES et filiale monégasque d’Engie Solutions, la Principauté de Monaco s'engage un peu plus en faveur de la transition énergétique. Son but : atteindre la neutralité carbone en 2050.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.