Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

RÉSEAUX VRD
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

[Tribune] Veut-on vraiment accélérer la digitalisation des entreprises ?

Partager :
[Tribune] Veut-on vraiment accélérer la digitalisation des entreprises ?
Par La rédaction, le 12 septembre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Réseaux VRD
Le sujet du marché télécoms pour les entreprises est sous les feux de l’actualité avec les remous provoqués par la situation financière très compliqué de l’opérateur Kosc. C’était donc un timing parfait pour que l’Avicca, le CDRT et Infranum fasse une tribune commune sur ce sujet particulier, par la voix de leurs trois présidents, respectivement Patrick Chaize, Laurent Silvestri et Etienne Dugas.

Veut-on vraiment accélérer la digitalisation des entreprises ?

C’est un paradoxe : la France est en même temps leader en matière de couverture fibre (3ème en Europe) et parmi les derniers en matière de transformation numérique des entreprises (18ème).

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La transformation numérique des entreprises nécessite de combiner informatique, telecoms et cloud : sécurité des données, développement du télétravail, liaisons multisites, visioconférences... Offres et besoins évoluent vite, et les TPE/PME n’ont ni le temps ni les compétences pour gérer cela en interne. Elles doivent pouvoir compter sur des ensembliers, qui savent pour elles assembler, interfacer et mettre à jour un large panel de produits numériques qui leur sont externalisés et qui servent au bon fonctionnement quotidien des entreprises.

Cet écosystème de sociétés de proximité compte environ 1 300 opérateurs de services numériques répartis sur tout le territoire. Leur présence locale et leur diversité sont gages de concurrence et d’innovation, dans un secteur très évolutif. Certaines de ces entreprises possèdent leurs propres « cœurs de réseaux », mais la plupart s’appuie sur des opérateurs qualifiés d’agrégateurs (de liens télécoms). In fine, uniquement grâce à la possibilité d’accéder aux offres du marché de gros, ils utilisent tous les infrastructures essentielles qu’il n’est pas question de répliquer (les réseaux cuivre et fibre).

Ces opérateurs se sont pour la plupart développés grâce aux RIP, les réseaux d’initiative publique créés à la demande des collectivités pour développer les services offerts et apporter la concurrence entre les acteurs télécoms. Les RIP s’interdisent de vendre sur le marché de détail, c’est-à-dire de rentrer en concurrence avec leurs clients directs (les opérateurs de service numérique et les agrégateurs). Ce principe a poussé les RIP à développer des offres qui correspondent parfaitement aux besoins du marché de gros : neutres, ouvertes et activées. Les résultats sont clairs : les RIP, qui ne sont pourtant disponibles que pour une minorité des entreprises, représentent selon l’ARCEP 50% des liens en fibre optique vendus sur le marché de gros pour les professionnels. Au-delà de favoriser la concurrence et la diversité parmi les opérateurs et donc d’accélérer la transition numérique des entreprises, le modèle des RIP a un impact positif sur l’économie et l’emploi. Le modèle « wholesale only » a même été promu et repris par la Commission européenne dans son nouveau code des communications électroniques. L’OCDE dans son rapport publié le 10 septembre, l’identifie comme un des modèles d’avenir des opérateurs.

Si le modèle d’offreurs de gros non présents sur le marché de détail produit des résultats positifs pour les entreprises dans les RIP, sa reprise en zone d’initiative privée devrait pouvoir produire les mêmes effets. C’était l’objectif visé par KOSC lors de sa constitution - fondée sur la décision de cession du réseau Completel imposée par l’Autorité de la concurrence à SFR en 2014 et favorisée par l’évolution en 2017 des conditions de régulation prévues par l’ARCEP - pour faire bouger les lignes d’un marché considéré, y compris par le régulateur, comme non suffisamment concurrentiel.

KOSC est aujourd’hui à un tournant de son histoire, mais ne nous y trompons pas, ce n’est pas son seul destin qui se joue ici : la recomposition de son capital déterminera la poursuite de l’évolution ou le repli de l’animation concurrentielle entamée dans les zones d’initiative privée. La conséquence du dysfonctionnement du marché professionnel - qui représente 10 milliards d’euros par an, soit 1/3 de l’ensemble du marché des télécoms - c’est une transformation des entreprises ralentie : pas d’usage numérique avancé sans accès télécom ouvert.

Le modèle d’opérateur de gros neutre a fait ses preuves. Le marché télécom des entreprises est-il condamné à rester insuffisamment concurrentiel sur une large partie du territoire ? La France va-t-elle rester en queue de peloton en Europe en matière de transformation numérique des entreprises ? L’Avicca, le CDRT et InfraNum se rassemblent pour que ces questions, lourdes de conséquences, soient bien mises en balance au plus haut niveau lors des arbitrages à venir.

 
Patrick Chaize   Etienne Dugas   Laurent Silvestri
Président de l’AVICCA Président d’InfraNum   Président du CDRT

Retrouvez toute l'information "réseaux VRD" dans Réseaux VRD.
Réseaux VRD, le seul magazine 100% réseaux.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  La parole est à vous éclaire la fibre optique

22 000 emplois à mobiliser dès 2021. Avec l’objectif 100% fibre d’ici 2025 du Gouvernement, le secteur des télécoms a du pain sur la planche. L'équipe de BTP ça tourne s'est rendue au CFA Ducretet à Clichy.
+ de vidéos BTP ça tourne
À lire également
Un observatoire du déploiement du très haut débit pour Paris
La métropole du Grand Paris et le Sipperec ont lancé le 19 septembre dernier, la mise en place d’un observatoire métropolitain du déploiement du très haut débit. L’objectif de cet outil sera d’apporter aux habitants, aux communes et aux territoires de la Métropole du Grand Paris, une information synthétique sur la couverture fibre très haut débit, et cela dès le 30 octobre 2019.
L'Afghanistan en quête d'une indépendance énergétique
L'Afghanistan en quête d'une indépendance énergétique
La Banque mondiale entend rendre autonome le secteur énergétique afghan en stimulant les investissements privés, nous apprend GlobalData.
[video] Batimat 2019 en 5 nouveautés
[video] Batimat 2019 en 5 nouveautés
L'édition 2019 de Batimat fait la part belle à la construction de demain. Les nouveautés sont nombreuses. J'ai fait un tour des allées pour trouver les nouveaux produits susceptibles de vous intéresser que ce soit chez Leica Geosystems (BLK 3D), Graf (Platine XL/XXL), Trimble (Side Vision), Bosch (GLM120C) et ATDV (e-Saw). Bonne visite !
Une réhabilitation durable en céramique polymère
Une réhabilitation durable en céramique polymère
Pour la réhabilitation partielle ou totale des canalisations et regards, Steinzeug Keramo, fournisseur de produits en grès, propose désormais l’utilisation de la céramique polymère, dont les qualités de flexibilité et de durabilité permettent de s’adapter à toutes les formes de géométrie transversales variables. Son nom, le Dura.
HpO : quand l'intelligence artificielle tient les réseaux à l'oeil
HpO : quand l'intelligence artificielle tient les réseaux à l'oeil
Le Grand Prix National de l'Ingénierie a récompensé Altereo pour son système d'intelligence artificielle HpO, qui détecte les risques de défaillance des réseaux pour en optimiser la maintenance et le renouvellement.
Trimble SiteVision : la réalité augmentée en direct du chantier
Trimble SiteVision : la réalité augmentée en direct du chantier
Trimble lance officiellement son système Trimble SiteVision, une solution de réalité augmentée (RA) en extérieur qui permet aux utilisateurs d'afficher les données 2D et 3D de n’importe quel chantier doté d’une connectivité cellulaire ou Internet afin de simplifier les opérations de planification, de collaboration et de signalement des données.
PUM Plastiques ouvre un point relais à Epernay
PUM Plastiques ouvre un point relais à Epernay
PUM Plastiques installe un point relais à Epernay pour offrir à ses clients la possibilité de retirer leurs commandes facilement et au moment qu’ils choisissent.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Applications
Accès au kiosque
Événements
Le Salon des Professionnels de l’Amiante 2019
13 Novembre 2019
Le Salon des Professionnels de l’Amiante 2019
Solutrans
19 Novembre 2019
Solutrans
Transrail
26 Novembre 2019
Transrail
+ d'événements
Emploi
- Chef de bureau d'études en BTP
- Dessinateur / Dessinatrice du bâtiment
- Scieur carotteur / Scieuse carotteuse de béton
- Chef de chantier électricité
+ d’offres
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.