Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

RÉSEAUX VRD
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

La Corrèze décroche le premier contrat de transition écologique

Partager :
La Corrèze décroche le premier contrat de transition écologique
Par La rédaction, le 19 juin 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Réseaux VRD
Emmanuelle Wargon signe le premier Contrat de transition écologique à échelle départementale à Tulle en Corrèze, un des premiers lauréats de l’expérimentation lancée en 2018 par le Ministère de la Transition écologique et solidaire.


Le département de la Corrèze s’était porté volontaire pour faire partie du dispositif des Contrats de transition écologique et ainsi témoigner de son engagement en matière dans ce domaine. Le contrat a été co-construit par le département, les deux communautés d’agglomération et les sept communautés de communes qui s’y trouvent, ainsi que le Parc Naturel Régional de Millevaches en Limousin.

Un pionnier, un exemple

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le Contrat de transition écologique (CTE) de la Corrèze est un exemple de mise en cohérence à l’échelle départementale de projets locaux, qui s’inscrivent dans la dynamique du territoire. Les acteurs locaux ont notamment su faire émerger des projets concrets, à la fois forts en termes de transition écologique et de créations d’activité économique. Le contrat engage  tous les signataires autour de 25 actions ayant comme ambition de mener une transition écologique pour et avec les Corréziens, pour renouveler les façons de produire, de consommer, de travailler, de se déplacer et de vivre ensemble.

Investissement pour la nature

Les actions inscrites dans ce Contrat représentent un investissement global de 25 millions d’euros dont 4,35 millions d’euros financés par l’État et ses opérateurs et 4,31 millions d’euros financés par le Conseil départemental de la Corrèze. Ce dernier a, par ailleurs, souhaité valoriser la mobilisation générale de toutes les communes et intercommunalités corréziennes engagées dans le plan "Corrèze Transition Écologique". Cela représente un investissement global de 86,5 millions d’euros supplémentaires. En tout, ce sont plus de 110 millions d’euros qui abondent les actions en faveur de la transition écologique au niveau départemental.

Des actions basées sur les atouts de la Corrèze

Pour faire émerger ces actions, les acteurs engagés se sont appuyés sur les atouts du territoire que sont son environnement préservé, son savoir-faire agricole, ses ressources forestières, et ses entreprises de pointe. Le contrat met ainsi en avant des actions de promotions des énergies renouvelables (méthanisation, photovoltaïque), de l’agriculture durable avec la création d’une filière de porcs biologiques ou le développement de circuits courts, ou encore la préservation d’espaces naturels avec la création d’une réserve internationale de ciel étoilé et d’une réserve de biodiversité.

La suite pour les territoires ?

Les contrats de transition écologique seront pleinement déployés à partir du 9 juillet 2019, après 18 mois d’expérimentation. Un appel à candidatures a été lancé le 2 avril dernier par Emmanuelle Wargon, afin que chaque territoire puisse solliciter sa participation au dispositif. Il est à présent clos. Les lauréats de l’appel à candidatures seront annoncés le 9 juillet prochain. Les Territoires-lauréats participeront à la deuxième promotion du réseau des contrats de transition écologique.
Ces territoires bénéficieront à la fois d’une mobilisation des services de l’État au service d’un projet collectif, des effets d’un réseau dynamique de territoires engagés pour le développement durable, et de nouvelles solutions numériques pour les accompagner dans la constitution de leur projet et dans la consolidation financière de leur contrat.

-------

Les signataires
Ce contrat lie de nombreux acteurs : l’État, la Région, le Département, les Communautés d’agglomération et les Communautés de communes, l’ADEME, la CDC-Banque des Territoires, le Parc Naturel Régional (PNR) de Millevaches en Limousin
 

La démarche CTE
Le contrat de transition écologique (CTE) est co-construit à l’échelle d’un ou plusieurs Établissements publics de coopération intercommunale (EPCI), entre l’État et des collectivités, en lien avec des acteurs publics et privés.  Il comprend un programme d’actions d’une durée de 3 à 4 ans, avec des engagements précis établis entre partenaires, et des objectifs de résultats qui font l’objet d’un suivi et d’une évaluation.
Les CTE permettent de mettre au point des actions opérationnelles de transition écologiquelancées dans l’année suivant la signature du contrat. Ces actions ont aussi vocation à renforcer, voire à transformer la dynamique économique du territoire. Les CTE montrent que la transition écologique est aussi un moteur de développement économique, notamment via la création de nouvelles filières économiques vertueuses (économie circulaire territoriale, formation professionnelle et reconversion, création d’emplois locaux…). Une attention est particulièrement portée aux partenariats avec les entreprises, invitées à porter ou participer aux projets du CTE, afin de contribuer à développer les compétences, les activités économiques et les emplois en lien avec la transition écologique.
 

Retrouvez toute l'information "réseaux VRD" dans Réseaux VRD.
Réseaux VRD, le seul magazine 100% réseaux.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Sébastien teste les lunettes connectées d'Expert Téléportation

Dans ce nouveau numéro de BTP ça tourne, Sébastien teste des lunettes uniques en France.
+ de vidéos BTP ça tourne
Vidéo
Rencontre avec le président de Hiab
Grue hybride, chariot Moffet électrique, Stage V, connectivité... l’édition 2019 du salon Solutrans a été l’occasion pour Hiab France, de faire étalage de plusieurs nouveautés, mais aussi, de faire connaissance avec son nouveau président, Vincent Duteriez.
À lire également
Smart City + Smart Grid 2019 : salon facilitateur pour les collectivités
Smart City + Smart Grid 2019 : salon facilitateur pour les collectivités
La 6e édition de Smart City + Smart Grid, qui se tiendra à Paris porte de Versailles les 2 et 3 octobre prochains, propose une riche programmation de conférences vouées à faciliter les projets smart city pour les collectivités.
GrDF : un bon bilan vers la transition
GrDF : un bon bilan vers la transition
Si l’on ne devait retenir que deux choses du bilan dressé par GRDF de l’année écoulée, c’est qu’il est positif et que les attentes pour 2019 sont fortes. C’est en tout cas ce qui ressort du discours prononcé par Édouard Sauvage, le directeur général de l’entreprise devant la presse. Plus que jamais, il a martelé que le gaz devait faire partie du mix énergétique de demain et qu’il y avait toute sa légitimité.
[Tribune] Veut-on vraiment accélérer la digitalisation des entreprises ?
[Tribune] Veut-on vraiment accélérer la digitalisation des entreprises ?
Le sujet du marché télécoms pour les entreprises est sous les feux de l'actualité avec les remous provoqués par la situation financière très compliqué de l'opérateur Kosc. C'était donc un timing parfait pour que l'Avicca, le CDRT et Infranum fasse une tribune commune sur ce sujet particulier, par la voix de leurs trois présidents, respectivement Patrick Chaize, Laurent Silvestri et Etienne Dugas.
Une chaire pour l'énergie du futur
Une chaire pour l'énergie du futur
IMT Atlantique annonce la création d'une nouvelle chaire industrielle dédiée à la conception, au déploiement et à l'exploitation des réseaux d'énergie du futur. Il s'agit de la chaire ValaDoE (VALeur Ajoutée DOnnées et Energie).
Egis accompagne 4 Smart City en devenir au Brésil
Egis accompagne 4 Smart City en devenir au Brésil
Dans le cadre d'un programme de coopération mis en place par l'Agence Française de Développement, Egis a été chargé d'accompagner les villes brésiliennes de São Paulo, Recife, Curitiba et Belo Horizonte dans une démarche visant à faire d'elles des Smart City.
Sur Viva Technology, GRTgaz promeut les innovations du gaz pour valoriser nos déchets
Cette année, sur le salon Viva Technology, GRTgaz a souhaité mettre en avant toute la filière française engagée dans le développement d‘une nouvelle génération de gaz renouvelables ou bas carbone, produits localement. L’initiative a pour nom Unigy, start-up fictive et éphémère, vitrine conçue pour informer ou rappeler aux visiteurs du salon, que des procédés de transformation des déchets en énergie existent bel et bien, mais qu’ils sont bien trop souvent oubliés.
En quelle forme sont les énergies renouvelables ?
En quelle forme sont les énergies renouvelables ?
La France a des objectifs ambitieux pour le verdissement de son mix énergétique avec un engagement fort : atteindre 40 % de production d’électricité de source renouvelable en 2030. Pour le tenir, les filières des EnR mettent les bouchées doubles pour se développer. Aujourd’hui, 45 % des capacités de production d’énergies renouvelables sont d’origine solaire ou éolienne et ces filières contribuent à hauteur de 98 % à la croissance des EnR.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Colloque : Etat des lieux de la reconversion des sites pollués et perspectives
23 Janvier 2020
Colloque : Etat des lieux de la reconversion des sites pollués et perspectives
Conférence ADN Environnemental
23 Janvier 2020
Conférence ADN Environnemental
Assises Européenne de la Transition Énergétique
28 Janvier 2020
Assises Européenne de la Transition Énergétique
+ d'événements
Emploi
- Chargé / Chargée d'affaires BTP
- Projeteur / Projeteuse béton armé
- Chef de chantier
- Manoeuvre bâtiment
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.