Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration. Vous avez cependant la possibilité de vous opposer à leur usage.
REFUSER
ACCEPTER
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Réseaux VRD > Les premiers grands réservoirs d'eau imprimés en 3D béton
RÉSEAUX VRD

Les premiers grands réservoirs d'eau imprimés en 3D béton

PUBLIÉ LE 5 MARS 2024
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Les premiers grands réservoirs d'eau imprimés en 3D béton
Les premiers grands réservoirs d'eau imprimés en 3D sur site au monde, réalisant une réduction de 25 % des matériaux pour les murs par rapport à un réservoir coulé.
Au Koweït, Abyan a réalisé les premiers grands réservoirs d’eau imprimés en 3D sur site, en employant une imprimante de construction 3D de Cobod. Cette méthode a permis de réaliser une économie de 25 % de béton et de matériel de renforcement comparativement aux réservoirs traditionnels coulés.

Lors de la construction de grands réservoirs avec la méthode traditionnelle utilisant le coffrage et le béton, les murs du réservoir doivent avoir la même épaisseur du haut en bas, car le coffrage ne peut pas varier l’épaisseur en hauteur. L’impression de construction 3D n’a pas cette limitation, permettant aux ingénieurs en structure d’ajuster l’épaisseur des murs selon les besoins. Étant donné que la gravité et la pression de l’eau font que le fond du réservoir subit plus de contraintes, ces zones nécessitent des murs plus épais. Avec l’impression 3D, les murs du bas peuvent être rendus plus épais et ceux du haut plus minces, économisant des matériaux et rendant la construction des réservoirs à la fois plus économique et durable. Les réservoirs construits au Koweït ont une épaisseur de mur de 40 cm dans la partie inférieure, de 30 cm dans la partie médiane et de 20 cm dans la partie supérieure, conduisant à l’utilisation de 25 % de béton et de renforcement en moins pour les murs. Les réservoirs ont été imprimés avec un béton C40/50 mélangé sur place en utilisant la solution Dfab et l’équipement d’impression associé inventés par Cemex et Cobod ; 99 % des matériaux bruts utilisés proviennent de sources locales. Pour augmenter encore la vitesse d’exécution, Abyan a insisté pour utiliser des macrofibres pour le renforcement du béton. Les macrofibres n’avaient jamais été utilisées pour le renforcement de constructions structurelles réelles imprimées en 3D auparavant, donc les exigences d’Abyan représentaient un véritable défi. La volonté d’Abyan d’être innovante et d’expérimenter de nouvelles solutions découle du parcours scientifique du PDG et co-fondateur d’Abyan, le Dr Ahmad Al-Nassem (professeur en génie structurel à l’Université du Koweït) : "Être innovant fait partie de l’ADN d’Abyan. Abyan s’engage à révolutionner l’industrie de la construction en intégrant la technologie d’impression 3D de pointe dans la construction en béton, ainsi que des solutions innovantes en matière de conception et de matériaux de construction, inaugurant ainsi une nouvelle ère d’efficacité et de durabilité. Ainsi, lorsque toutes nos calculs ont montré qu’avec 0,95 % de macrofibres dans le béton, nous pourrions supprimer tout renforcement dur des murs du réservoir, nous étions impatients de prouver ce nouveau concept de conception avec un projet réel". Les deux réservoirs ont été imprimés pour la Kuwait United Poultry Company et seront utilisés pour l’eau potable des poulets dans l’une de leurs nombreuses fermes avicoles au Koweït.
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
L'Exvac de Rivard en démo !
L'Exvac de Rivard en démo !
Quand l’assainissement breton voit grand
Quand l’assainissement breton voit grand
10 km de canalisations d’eau potable en PEHD pour affronter les sécheresses
10 km de canalisations d’eau potable en PEHD pour affronter les sécheresses
Bulane : un passage plus facile à l’hydrogène
Bulane : un passage plus facile à l’hydrogène
Tous les articles Réseaux VRD
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS