ÉVÉNEMENTS
EMPLOI
Environnement Magazine
CONTACTS
S'ABONNER
SE CONNECTER
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS
EMPLOI-FORMATION
À la une \ RÉSEAUX VRD

Un livre blanc pour la 5G et l'environnement

Par La rédaction. Publié le 31 mars 2022.
Un livre blanc pour la 5G et l'environnement
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Le groupe de travail 5G du Comité Stratégique de Filière Infrastructures Numériques, copiloté par l’AFNUM et la Fédération Française des Télécoms, étudie, à travers le livre blanc "5G et environnement", l’impact environnemental de la 5ème génération de systèmes mobiles.

Le travail collectif sur le sujet de la 5G et de l’environnement répond aux nombreuses interrogations liées aux possibles impacts du déploiement de la 5G. Ce questionnement est légitime, mais les prises de position s’appuient parfois sur des arguments partiels, et il a paru utile aux auteurs de ce luivre blanc de les compléter ou de les corriger pour contribuer à un débat de société sain et argumenté. 

Consommation énergétique en baisse

Les premières études sur l’impact de l’introduction de la 5G sur les réseaux, montrent que la 5G permet une réduction importante de la consommation énergétique des stations de base par rapport à la consommation en 4G et que cette baisse s’amplifie avec le temps. Selon une récente étude de l’Arcep, l’augmentation du réseau mobile par la 5G en complément de la 4G et en lieu de la 4G seule, permettra pour la période 2021-2028 dans les zones à fort besoin capacitaire une baisse cumulée des consommations énergétiques allant jusqu’à 10 fois la consommation électrique des stations de base durant l’année 2020 et une baisse des émissions de GES (en phase d’usage) allant jusqu’à 8 fois celles de l’année 2020. Dans des zones moins denses, ces économies sont réduites mais restent très significatives : 3 fois l’énergie électrique consommée par les stations de base au cours de l’année 2020, et 2 fois les émissions de GES (en phase d’usage) au cours de l’année 2020.
Selon la Commission européenne, les technologies numériques telles que l’IA, le calcul à haute performance et le stockage centralisé des données, pourraient permettre une réduction des émissions de GES égale à 7 fois les émissions générées par le secteur des TIC et une réduction des émissions mondiales pouvant aller jusqu’à 15 %.

La réduction des GES reste prioritaire

Plusieurs études montrent depuis 2010 une stabilité des émissions carbone associées au numérique alors même que le trafic réseau est en croissance exponentielle. Ainsi, l’impact du numérique est estimé à 2% des émissions de GES mondiaux en prenant en compte les réseaux, les centres de données et les équipements des clients. Cet impact descend à 1.3% si l’on exclut les téléviseurs et les écrans[3] (soit un périmètre restreint aux TIC).
Il ne s’agit pas pour autant de se détourner de l’objectif de réduction des émissions de GES. En effet, les gains de performance énergétique évoqués ci-dessus pourraient à terme être contrebalancés par l’accroissement du nombre de terminaux connectés et ainsi ne pas permettre d’atteindre les objectifs de forte réduction des émissions carbone imposés par la COP 21. Il convient de ce fait de poursuivre les efforts, en particulier ceux visant l’allongement de la durée de vie de terminaux et un usage généralement plus sobre du numérique.
En ce sens, la 5G présente un indéniable potentiel de réduction de l’empreinte environnementale des réseaux et peut également, grâce à ses externalités positives, contribuer à réduire de manière significative l’empreinte environnementale d’autres secteurs.
 
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
18 septembre 2023
IBS 2023 : les technologies au service de la transition énergétique des bâtiments Des systèmes de gestion de bâtiment (BOS) à l’intelligence artificielle (IA), en passant par le Building Information Modeling (BIM) et le jumeau numérique, autant de technologies de l’information et de la communication qui seront au cœur de la nouvelle édition d’IBS, prévue les 17 et 18 octobre à Paris Porte de Versailles.
IBS 2023 : les technologies au service de la transition énergétique des bâtiments
26 octobre 2023
Les réseaux ont le feu à l’oeil Dans la Sarthe, le département le plus boisé des Pays de la Loire, la notion de lutte contre les incendies prend tout son sens. Pour être plus efficace, elle fait appel à la puissance des réseaux pour une détection plus rapide et efficace des feux de forêt.
Les réseaux ont le feu à l’oeil
27 octobre 2023
Les ados et la cybersécurité Ils ont beau passer une grande partie de leur temps le nez collé à l’écran de leurs smartphones, les adolescents ne sont pas toujours très au fait des bases de la cybersécurité. Parents, c’est le moment de briller en leur apprenant quelques gestes utiles.
Les ados et la cybersécurité
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola