CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Rail > 2024, coup d’accélérateur des mobilités en Occitanie
RAIL

2024, coup d’accélérateur des mobilités en Occitanie

PUBLIÉ LE 20 FÉVRIER 2024
LA RÉDACTION
Archiver cet article
2024, coup d’accélérateur des mobilités en Occitanie
© SNCF Réseau
L’état, la région Occitanie, SNCF Réseau et SNCF Gares et Connexions accélèrent en 2024 le développement des mobilités en Occitanie avec 80 chantiers majeurs.
 
En 2024, 555 M€ seront investis pour la régénération et le développement du réseau et 62 M€ pour la modernisation des gares. Renouvellement de la voie, de la caténaire, confortement d’ouvrages en terre, remplacement d’aiguillages, travaux de signalisation, mises en accessibilité, création de pôles d’échanges multimodaux, etc. Au total, plus de 80 chantiers majeurs sont prévus dans la région Occitanie.
 
Des chantiers qui bénéficient à l’ensemble du territoire
Parmi les nombreux chantiers programmés pour régénérer le réseau structurant, trois opérations seront réalisées en 2024 avec l’utilisation de moyens lourds, des trains usines. L’un d’eux procèdera au renouvellement de l’ensemble des composants de la voie (rails, traverses et ballast) sur une longueur de près de 1000 mètres chaque nuit, entre Salses et Perpignan puis entre Cahors et Caussade sur la ligne Paris-Orléans-Limoges- Toulouse (POLT). Sur cette même ligne, afin de poursuivre le renouvellement des poteaux caténaires, un autre train usine spécialement conçu pour ce type d’opérations sera déployé dans le Lot. À Montpellier et à Toulouse, des opérations majeures de remplacement d’aiguillages sont programmées lors d’opérations dites « coup de poing ». L’objectif est de disposer de plages horaires de travaux de longue durée, permettant de réaliser des interventions massives en continu qui nécessitent des moyens lourds, humains et matériels.
 
Moderniser les Lignes de Desserte Fine du Territoire
L’État et la Région Occitanie affichent par ailleurs de fortes ambitions pour la régénération des 1 400 km de Lignes de Desserte Fine du Territoire (LDFT) via le protocole Plan Rail. En 2024, leur modernisation va se poursuivre à un rythme encore plus soutenu avec des opérations majeures prévues notamment sur le H lozérien, le train jaune, Nîmes – Le Grau du Roi ou encore sur les lignes du nord est toulousain. Au programme, :
• Une massification des opérations afin d’optimiser les interventions
• Le remplacement des composants de la voie (rails, traverses, ballast),
• La régénération de tunnels, de ponts ferroviaires,
• Le confortement de parois rocheuses,
• Les travaux de signalisation notamment dans des sous-stations électriques.
Les démarches d’éco-conception et de réemploi des matériaux guideront à nouveau cette année la réalisation de chacun des chantiers Plan Rail.
 
8 chantiers de mise en accessibilité
Pour SNCF Gares & Connexions, l’année 2024 sera une nouvelle fois rythmée par les travaux de mise en accessibilité des gares. Huit chantiers seront livrés dans le courant de l’année, dont celui de Sète, démarré au printemps 2023 et qui devrait être inauguré en juin 2024. Sept nouveaux projets entreront dans leur phase de réalisation cette année :
• Carcassonne,
• Carmaux,
• Latour de Carol,
• Montauban,
• Nîmes,
• Perpignan,
• Saint-Agne.
Les gares inscrites au schéma directeur national sont cofinancées à parité par l’État et SNCF Gare & Connexions. Les gares inscrites au schéma directeur régional d’accessibilité sont financées par l’État (25%) et la Région Occitanie (75 %). Autre chantier phare sous maîtrise d’ouvrage SNCF Gares & Connexions : la réalisation du pôle d’échange multimodal de Béziers, intégrant lui aussi la mise en accessibilité des quais de la gare. Prévu d’être achevé en 2025, il verra dès cette année de nouvelles infrastructures sortir de terre : gare routière, parking sud ainsi que passerelle piétonne qui enjambera les voies ferrées pour relier les futurs parvis nord et sud de la gare et desservir les quais ferroviaires.
 
Une dynamique au service du développement des mobilités
En 2024, les projets de développement vont également s’accélérer et franchir des étapes clefs :
• Poursuite des études et du dialogue sur la partie lignes nouvelles du GPSO (Grand Projet Ferroviaire du Sud-Ouest),
• Démarrage, sous réserve de l’autorisation environnementale à venir, des travaux principaux des Aménagements Ferroviaires au Nord de Toulouse (AFNT),
• Développement du programme de la phase 1 (Montpellier-Béziers) du projet de ligne nouvelle Montpellier Perpignan (LNMP)
• Lancement des études dans la perspective de la déclaration d’utilité publique de la phase 2 (Béziers-Perpignan) et étude de ses fonctionnalités.
Les études relatives aux projets de Service express régional métropolitain (SERM) sur l’aire toulousaine et l’aire montpelliéraine vont également se poursuivre.
 
Des investissements qui profitent à l’économie régionale
Aujourd’hui, 60 % des achats réalisés par SNCF Réseau bénéficient aux entreprises occitanes. SNCF Réseau souhaite en 2024 que ces dernières soient encore plus étroitement associées aux réalisations. Des rencontres spécifiques seront organisées pour donner une visibilité sur les besoins et marchés et permettre de nouvelles collaborations.
 

 

 
 
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Le groupe CIM attaque le marché Français
Le groupe CIM attaque le marché Français
La ligne de tramway T9 de la métropole de Lyon déclarée d’utilité publique
La ligne de tramway T9 de la métropole de Lyon déclarée d’utilité publique
Ermewa investit dans une nouvelle flotte
Ermewa investit dans une nouvelle flotte
Alstom livre le premier train  Série C  au gouvernement d'Australie occidentale
Alstom livre le premier train "Série C" au gouvernement d'Australie occidentale
Tous les articles Rail
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS