Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

RAIL
★ PAGES SPÉCIALES
TLM 2022
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Un AMI qui veut du bien au transport ferroviaire

Un AMI qui veut du bien au transport ferroviaire
Par CB, le 23 août 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le gouvernement a annoncé l’ouverture de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Digitalisation et décarbonation du transport ferroviaire » dans le cadre de la stratégie d’accélération du 4e programme d’investissements d’avenir financés par France Relance. Cet AMI porte sur 3 thématiques d’investissements prioritaires : le train léger, le réseau ferroviaire digitalisé et le fret ferroviaire automatisé.

Ces 3 thématiques ont en effet été identifiées comme prioritaires lors de l’élaboration de la stratégie d’accélération « Digitalisation et Décarbonation des mobilités », pour accélérer le développement du transport ferroviaire du futur, pour atteindre les objectifs d’augmentation de sa part modale en complémentarité avec les autres modes de transport. La stratégie d’accélération, qui sera publiée prochainement, prévoit un soutien dirigé vers l’innovation dans les transports, dont un montant pouvant aller jusqu’à 250 millions d’euros pour son volet ferroviaire.

Le train léger : des arguments de poids
Le développement du train léger doit permettre de proposer des solutions adaptées pour l’exploitation et le renouveau des petites lignes ferroviaires, qui participent à la cohésion des territoires, en lien avec le plan d’action gouvernemental en faveur des lignes de desserte fine du territoire de février 2020. Des trains plus légers, moins coûteux, des éléments de voies et de signalisation frugaux, doivent permettre de créer un cercle vertueux : baisser les coûts, développer l’offre de transport en augmentant le nombre de trains, attirer plus de voyageurs, et ainsi améliorer l’équation économique de ces lignes.

L’ERTMS en ligne de mire
La digitalisation du réseau ferroviaire, en particulier via le futur standard ERTMS niveau 3, va permettre d’améliorer et d’augmenter la circulation des trains sur une même infrastructure, en tirant pleinement parti de la connectivité, du positionnement précis des trains, de la centralisation des données et des commandes du réseau. Accélérer le développement de ces technologies via une phase d’expérimentation pilote, intégrant l’ensemble des briques technologiques, est essentiel pour faire entrer notre réseau ferroviaire dans l’ère digitale et assurer sa compétitivité future.

Fret ferroviaire
Le développement du fret ferroviaire automatisé enfin, doit contribuer à l’objectif de doublement de la part modale du fret ferroviaire d’ici 2030. Grâce à une digitalisation accrue de l’exploitation, des triages, du couplage des wagons ou encore des locomotives, le fret ferroviaire peut augmenter le domaine de pertinence économique du transport par wagon isolé, au service de la desserte fine de nos territoires industriels.

Accélérer la transition vers une mobilité décarbonée
Cet appel à manifestation d’intérêt s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’accélération « Digitalisation et Décarbonation des Mobilités » du 4ème programme d’investissements d’avenir (PIA4), et plus particulièrement dans ses axes « Concevoir le ferroviaire de demain et optimiser son exploitation » et « Optimiser, sécuriser et décarboner les transports massifiés et les interfaces multimodales ». Plus précisément, cet appel à manifestation d’intérêt s’adresse en premier lieu aux entreprises de toutes tailles, seules ou en consortium porteuses de solutions innovantes. Les collectivités, en leur qualité de terrain d’expérimentation ou d’autorité organisatrice de transport sont également invitées à contribuer au succès de cet AMI. Les projets pourront notamment porter sur le développement de briques technologiques, de démonstrateurs territoriaux ou de projets pilotes intégrant des briques innovantes, permettant de valider la pertinence technico-économique de la solution en usage représentatif.
Les priorités du présent AMI s’inscrivent en cohérence avec les dispositions de l’avenant au contrat de filière ferroviaire signé le 9 juillet 2021 par Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée en charge de l’Industrie, et Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué en charge des transports. En outre, les projets déjà déposés dans le cadre de l’AMI CORIFER et relevant des priorités du présent AMI seront redirigés vers le présent AMI sans qu’il ne soit nécessaire de déposer un nouveau dossier. Des compléments pourront le cas échéant être demandés aux porteurs de projets.
Selon Barbara Pompili : « Le train a un rôle important à jouer pour répondre au défi climatique. L’objectif du gouvernement est d’offrir une alternative attractive et efficace aux autres modes de transport, tant pour les passagers que pour les marchandises. Dans le prolongement des 4,7 Mds€ consacrés par France Relance au secteur ferroviaire, qui vont permettre d’améliorer la qualité du réseau ferroviaire, de réinvestir dans les lignes de desserte fine du territoire et de renforcer la part modale du fret ferroviaire, France Relance donne aujourd’hui un coup d’accélérateur à l’innovation dans le secteur. Cet appel à manifestation d’intérêt vise à développer de nouveaux matériels roulants et favoriser la digitalisation du ferroviaire, contribuant ainsi à la reconquête attendue. »
 
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Rail
Le magazine dédié exclusivement aux travaux d’infrastructures ferroviaires et de transports guidés urbains.
Découvrir
Acheter un numéro
Le Sedif file vers de l'eau ultra pure
Dernier numéro
BTP Rail
Le magazine dédié exclusivement aux travaux d’infrastructures ferroviaires et de transports guidés urbains.
N° 44
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
À lire également
Une commande groupée de rames de tramway
Une commande groupée de rames de tramway
Tisséo Collectivités, Brest métropole et Grand Besançon Métropole ont annoncé, dans le cadre des RNTP, le lancement d’un groupement de commandes pour l’achat de rames pour les tramways toulousains, brestois et bisontins.
Sferis : un modèle d’entreprise diversifiée et intégrée
Sferis : un modèle d’entreprise diversifiée et intégrée
10 années après sa création, la société référente de sécurité ferroviaire Sferis a réussi son pari. Celui de devenir une entreprise poly-compétente et polyvalente qui propose des réponses clé en main à ses clients. BTP Rail a rencontré Yvan Pacchiodo, le directeur général de Sferis, pour une discussion à bâtons rompus autour des nouveaux enjeux auxquels doit répondre son entreprise et, plus globalement, la filière Maintenance & Travaux
Colas Rail teste les équipements électriques Geismar
Colas Rail teste les équipements électriques Geismar
Avant d’utiliser sur ses chantiers RVB une nouvelle génération de tirefonneuse, bourroir autonome et tronçonneuse à rail électrique conçu par Geismar, Colas Rail organise auprès de ses collaborateurs des campagnes de tests sur chantier. Premiers retours d’expérience pour des chantiers décarbonés.
Le fret ferroviaire : un atout pour le multimodal
Le fret ferroviaire : un atout pour le multimodal
Reconnu comme étant un mode de transport de marchandise propre, le fret ferroviaire à toute sa place dans une offre multimodale. Rencontre avec Véronique Hauchecorne directrice Projet multimodalité d’Haropa Port sur l’importance du fret ferroviaire en lien avec une offre fluviale.
Alliance 4F : regard croisé sur le transport combiné
Alliance 4F : regard croisé sur le transport combiné
Face à des objectifs de décarbonation ambitieux, le développement du transport combiné est une nécessité. Si l’histoire suit son cours, Alexandre Gallo, président-directeur général de DB Cargo France et Ivan Stempezynski président du groupement national des transports combinés, tous deux porte-parole de l’Alliance 4F, font le point sur les moyens qui restent à mettre en œuvre.
18,1 M€ en soutien au projet de terminal rail-route Grans et Miramas
18,1 M€ en soutien au projet de terminal rail-route Grans et Miramas
La Commission Européenne a autorisé une mesure d’aide française d’un montant de 18,1 millions d’euros pour soutenir un projet de construction d’un terminal dédié au transport combiné rail-route sur les communes de Grans et Miramas.
La ligne 12 a rejoint le cœur d’Aubervilliers
La ligne 12 a rejoint le cœur d’Aubervilliers
Suite à l’inauguration des deux nouvelles stations Aimé Césaire et Mairie d’Aubervilliers le 31 mai dernier, la ligne 12 a achevée sa route et a rejoint le centre-ville d’Aubervilliers.
Tous les articles RAIL
Événements
Rencontre Ecotech® finances
6 Juillet 2022
PRODURABLE
13 Septembre 2022
Innopolis Expo 2022
20 Septembre 2022
+ d'événements
Emploi
- Ingénieur(e) QHSE BTP
- Responsable de travaux
- Adjoint(e) au responsable QSE BTP
- Ingénieur / Ingénieure d'études en génie électrique
+ d’offres
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.