Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

RAIL
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Le wagon automoteur Inn'Way

Partager :
Le wagon automoteur Inn'Way
Par CB, le 28 octobre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Rail
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Un wagon qui serait motorisé par le poids lourd qu’il transporte ! Tel est en substance le concept radicalement nouveau développé par des chercheurs de l’université de Pau en partenariat avec le laboratoire LAMCOS INSA-Lyon. Un concept qui intéresse le constructeur espagnol CAF désormais partenaire du projet via un contrat de recherche.

Inn’WAI est un programme de recherches appliquées menée à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour. Coordonné par Jean-Pierre Domecq, maître de conférences HDR à l’université de Pau, ce programme consiste en la conception du modèle économique, juridique et technique d’un nouveau mode de transport rail-route et de son véhicule support, le WAI, qui serait motorisé par le poids lourd qu’il transporte ! Conduit par le chauffeur-cheminot du véhicule, mais guidé par un système de régulation centralisé, ce WAI circulerait sur des sections de lignes du RFN en voie de déclassement ou peu ou pas utilisée, à l’instar de certaines dessertes fines du territoire. « Il ne s’agit pas d’une nouvelle solution de ferroutage de camions ou de semi-remorques sur train tractés par une locomotive (ndlr : le système peut cependant prévoir des modes d’accrochage de WAI entre eux), mais bien d’un nouveau mode de transport rail-route complémentaire avec d’autres modes de transport combinés » tient à préciser Jean-Pierre Domecq, le responsable coordinateur du programme.

S’appuyer sur le réseau ferré national et les dessertes fines du territoire
Ce concept, qui associe la souplesse du fret routier aux avantages du ferroviaire, pourrait d’après son promoteur répondre efficacement aux nouvelles exigences économiques, sociales et environnementales de nos sociétés. « Le rail dispose d’avantages considérables en raison de la sécurité qu’il offre, du formidable potentiel de son réseau en grande partie inutilisé, mais également de par son efficacité énergétique » argumente le responsable du programme Inn’Wai. Une efficacité chiffrée par l’Ademe et qui conduit, de par la faible résistance au roulement du contact rail/essieu, à une réduction de 60 % de la consommation d’un moteur thermique. « Soit une émission de CO2 par t.km de 40 g au lieu de 90 g en mode routier, voire 15 g si l’on utilise des systèmes de récupération d’énergie (emmagasinée dans un volant d’inertie ou stockée dans des batteries) ou une pile à combustible » s’enthousiasme le chercheur.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Un premier partenariat noué avec CAF
Et alors que le fret ferroviaire est en attente d’un nouveau modèle économique, ce programme de recherche pourrait tomber à point nommé si tant est qu’il s’avère économiquement viable du point de vue technique et organisationnel. « Nos recherches visent justement à valider et préciser le modèle économique de cette innovation, tout comme à identifier les difficultés juridiques qu’il peut impliquer » précise Jean-Pierre Domecq avant d’ajouter qu’un contrat de recherche vient d’être signer avec Construcciónes y Auxiliar de Ferrocarrile (CAF) qui accueillera dès janvier 2020 un doctorant sur son site de Bagnères-de-Bigorre. Une des pistes de réflexion étudiée par l’heureux élu concernant notamment les redevances d’utilisation des voies par les WAI qui pourraient être calculées dans un modèle économique aligné sur les péages autoroutiers et non pas les actuelles tarifications ferroviaires.

Le volet technique
Sans rentrer dans les détails de ce projet qui n’en est qu’à ses prémices, mentionnons que le wagon Inn Way équipé de deux bogies à motorisation électrique serait constitué d’une plateforme ascendante-descendante afin de respecter les gabarits ferroviaires et d’autoriser en gare la circulation des camions par-dessus les bogies et la mise en place des camions. « Le point technique critique de ce profilage est son grand empattement (de l’ordre de 21 m), qui accroit son encombrement en courbe. Les premiers calculs de dimensionnement du WAI laissent espérer une circulation sur des lignes au gabarit GB1-GB+-UIC 506. Ces calculs devront bien sûr être vérifiés, puis validés par les autorités réglementaires ». S’il s’avérait que l’encombrement des WAI ne satisfaisait pas à ce gabarit GB1-GB+, la plateforme sur laquelle est placé le camion, pourrait, grâce à son système de relevage, s’élever latéralement du côté intérieur de la courbe pour redresser de manière automatique le camion et réduire ainsi les dépassements en hauteur et largeur de ses coins supérieurs. « Ce système pendulaire inverse permettrait d’envisager la circulation de WAI sur des petites lignes à des gabarits plus réduits, du type GB » ajoute le maître de conférences.

 

©BTPRail
  Aucun risque de collision pour Issy Coeur de Ville
À Issy-les-Moulineaux (92), Bouygues Bâtiment Ile-de-France s’attèle à la création d’un futur éco-quartier dont les travaux ont requis l’installation de dix grues à tour. Ces dernières sont toutes installées de dispositifs anti-collision AMCS technologies. 
+ de vidéos BTP ça tourne
Le flash info du BTP
Nos magazines
Accéder au kiosque
À lire également
Nantes Métropole : les nouveaux tramways construits par Alstom
Nantes Métropole : les nouveaux tramways construits par Alstom
La commission d’appel d’offre de Nantes Métropole a choisi la société française pour la construction de ses futures rames, qui circuleront à partir de 2023.
Reprise des travaux sur la ligne Angers-Le Mans
Reprise des travaux sur la ligne Angers-Le Mans
Le chantier de renouvellement de la voie ferrée entre Angers et la Suze-sur-Sarthe, réalisé sur un axe structurant du réseau ferré ligérien, a repris le 11 mai 2020.
Rennes : suppression du passage à niveau n° 193
Rennes : suppression du passage à niveau n° 193
Inscrit au programme de sécurisation national, le passage à niveau n° 193 situé sur le boulevard Marbeuf à Rennes va être été supprimé et remplacé par une trémie routière passant sous la ligne ferroviaire de Paris Montparnasse à Brest.
La part du Lyon pour Colas Rail !
La part du Lyon pour Colas Rail !
Le contrat d’extension de la ligne B du métro de Lyon a été attribué à Colas Rail pour un montant de 21,5 M€ par le syndicat mixte des transports pour le Rhône et l’agglomération lyonnaise.
Un wagon de fret avant-gardiste
Un wagon de fret avant-gardiste
Le constructeur Inveho vient de signer une commande émanant d’Ermewa pour la construction de 47 wagons Talns innovants.
Fret : préparer le futur
Fret : préparer le futur
Pour préparer le fret ferroviaire français du futur, la coalition 4F propose un plan de relance global visant à doubler la part des marchandises transportées par le rail en France d’ici 2030.
Ligne 15 Sud secteur Ouest : et le vainqueur est… ETF !
Ligne 15 Sud secteur Ouest : et le vainqueur est… ETF !
C’était le 3e et dernier marché d’équipements et travaux voies ferrées et caténaires pour la ligne 15 Sud. Il a été attribué le 13 mai dernier au groupement composé d’ETF et Cegelec Mobility pour un montant de 120 millions d’euros.
Tous les articles RAIL
Événements
e-EUBCE
6 Juillet 2020
e-EUBCE
Salon de l’Association des Maires d’Ile-de-France
8 Juillet 2020
Salon de l’Association des Maires d’Ile-de-France
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
Solar PV World Expo 2020
+ d'événements
Emploi
- Manoeuvre de chantier
- Conducteur / Conductrice de travaux
- Technicien / Technicienne d'études BTP en génie climatique et énergétique
- Manoeuvre de chantier
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.