Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

RAIL
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

SNCF Réseau : la Cour des comptes appelle à approfondir les réformes

Partager :
SNCF Réseau : la Cour des comptes appelle à approfondir les réformes
Par CB, le 10 décembre 2018
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Rail
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Un soutien insuffisant de l’Etat et une entreprise qui peine à obtenir de véritables gains de productivité. Tel est le bilan des magistrats de la haute juridiction financière dans un rapport paru le 4 décembre.

Hasard malencontreux du calendrier : le rapport de la Cour des comptes chargé d’évaluer les résultats de la réforme de 2014 est tombé alors même que les effets de la nouvelle réforme ferroviaire n’ont pu donner le moindre fruit. Conciliants, les magistrats financiers ont cependant intégré à leur travail les effets supposés du nouveau pacte ferroviaire promulgué le 27 juin 2018 et transformant notamment l’établissement en société anonyme à capitaux publics. Ils n’en restent pas moins alarmistes et, pour reprendre un des titres du rapport, estiment que « le modèle financier est en échec ».

Financer le renouvellement du réseau et stopper l’endettement
Le premier constat pointe du doigt l’insuffisance des investissements annuels de renouvellement de l’actuel contrat de performance 2017 – 2026. Portés à 3 Md€ en euros courants en 2020 puis se stabilisant, ces investissements convertis en euros constants conduiront, d’après les experts, « à réduire de fait les efforts d’investissement dès 2020 et à atteindre à partir de 2022, un niveau inférieur à celui de 2017 ». Dans ce contexte, l’annonce du premier ministre d’une augmentation des investissements de 200 millions d’euros supplémentaires par an à compter de 2022 ne « répondra pas à tous les besoins de rénovation et de modernisation du réseau » estiment les rapporteurs qui reprennent à leur compte le chiffre de 500 M€/an avancé par SNCF réseau. Quant à la reprise d’une partie importante de la dette (35 Md€), elle est jugée justifiée car, d’une part, les redevances ne peuvent à elles seules dégager des marges suffisantes, et d’autre part, « il faut solder l’insuffisance de financement par l’Etat des investissements dont il est en grande partie responsable » (en décidant notamment la construction de nouvelles lignes à grande vitesse).

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Des efforts de productivité attendus
Mais il n’y a pas que l’Etat qui est épinglé par les magistrats de la rue de Cambon. SNCF Réseau se voit reprocher ses difficultés à se moderniser. Sont notamment pointés les retards concernant à la fois le programme de commande centralisée des aiguillages décidé en 2016 et le système industriel de production des horaires (SIPH). Le bilan concernant la programmation des travaux est également très mitigé : « n’étant pas réalisée au plus juste, la programmation des travaux conduit à réserver à l’excès des sillons sui se retrouveront pour partie inutilisés » alerte la Cour des comptes. Autre écueil, la mise en œuvre jugée trop lente des programmes de maintenance. Pour autant, la Cour accorde tout de même quelques bons points à Patrick Jeantet, en particulier sur l’industrialisation des travaux avec l’arrivée des suites rapides, le recours à la sous-traitance afin de bénéficier des innovations technologiques des entreprises de travaux ou encore l’utilisation des technologies digitales avec en ligne de mire la maintenance prédictive du RFN.

Instaurer un équilibre économique durable
L’antienne mainte fois répétée dans le rapport concerne les gains de productivités. Sans eux, la marge opérationnelle de SNCF réseau ne pourra que se réduire par « la conjugaison de produits de redevances stables et des charges d’exploitation en hausse ». Dans ce contexte, les magistrats se félicite des engagements du gestionnaire de réseau à afficher des gains de productivités plus crédibles et à gagner en efficacité en termes d’organisation. Plus précisément, la nouvelle organisation Nouvel’R mise en place par la direction va dans le bon sens conclut la Cour avant d’exhorter l’Etat, SNCF Réseau et l’ensemble des syndicats du personnel à négocier des accords qui permettent à l’entreprise de gagner en agilité. Sans oublier de trancher quant à l’avenir des lignes du réseau secondaire, en lien avec les régions.
 

Crédit: SFERIS
  Ripage express en gare de Villejuif : Partie II
Qu’est-ce qu’un ripage ? En quoi consiste cette opération ? A travers l’exemple du creusement du tunnel de la ligne 15 Sud, entre Villejuif-Institut Gustave Roussy et Villejuif Louis Aragon, nous vous proposons de découvrir, en deux vidéos, comment le tunnelier Amandine, qui a percé la paroi de la gare le 22 juin dernier, a pu être ripé jusqu’au tympan de redémarrage où il a repris hier son creusement. 
+ de vidéos BTP ça tourne
Le flash info du BTP
Nos magazines
Accéder au kiosque
À lire également
Systra Académie : un panel de formations toujours plus large
Systra Académie : un panel de formations toujours plus large
L’externalisation des activités hors cœur de métier de SNCF Réseau vers des acteurs privés s’accompagne, pour les organismes de formation, de nouvelles formations à la carte. Exemple avec la TES D HMT Voie dispensée par le centre Systra Poitiers.
Fret ferroviaire : vers un plan Marshall ?
Fret ferroviaire : vers un plan Marshall ?
Auditionné par le Sénat, Jean-Pierre Farandou et Frédéric Delorme, respectivement pdg de la SNCF et de Fret SNCF, ont alerté les sénateurs sur la nécessité de soutenir le fret ferroviaire. S’attendant à une année de tous les dangers, le dirigeant du groupe a suggéré qu’il faudrait « un plan Marshall pour le fret ».
Digital et data : les principaux leviers de performance de la maintenance des infrastructures ferroviaires
Digital et data : les principaux leviers de performance de la maintenance des infrastructures ferroviaires
Développer et opérer un réseau ferroviaire à haut niveau de performance pour augmenter la fréquence de circulation des trains, telle est la mission de SNCF Réseau. Cela implique une disponibilité sans faille et une maitrise de l’état de santé de toutes les installations. Au cœur du projet "surveillance et supervision", la donnée, issue de capteurs connectés pour anticiper les pannes et les défaillances.
2020 :  une nouvelle ère pour la SNCF
2020 : une nouvelle ère pour la SNCF
Jean-Pierre Farandou, pdg de SNCF, a dévoilé la feuille de route et la nouvelle architecture du groupe à l'issue du premier conseil d'administration depuis l'entrée en vigueur de la réforme ferroviaire au 1er janvier 2020.
Après la mer, Brittany Ferries prend le rail !
Après la mer, Brittany Ferries prend le rail !
La compagnie française Brittany Ferries et Ports de Normandie lancent un projet de ferroutage qui reliera, via Cherbourg, la Grande Bretagne et l’Irlande à la frontière espagnole.
Fret : préparer le futur
Fret : préparer le futur
Pour préparer le fret ferroviaire français du futur, la coalition 4F propose un plan de relance global visant à doubler la part des marchandises transportées par le rail en France d’ici 2030.
Pose de nouveaux équipements ferroviaires à Nantes Bloterreau
Pose de nouveaux équipements ferroviaires à Nantes Bloterreau
Dans le cadre du projet de transfert des activités ferroviaires de Nantes Etat vers le site du Blottereau, le maître d’ouvrage SNCF Réseau a choisi ETF en groupement avec l’entreprise de travaux Unifer pour le marché AT01.
Tous les articles RAIL
Événements
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
Solar PV World Expo 2020
EXPOBIOGAZ
2 Septembre 2020
EXPOBIOGAZ
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
2 Septembre 2020
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
+ d'événements
Emploi
- Chef de chantier bâtiment
- Aide-maçon / Aide-maçonne
- Manoeuvre de chantier
- Conducteur / Conductrice de travaux en constructions métalliques
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.