Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration. Vous avez cependant la possibilité de vous opposer à leur usage.
REFUSER
ACCEPTER
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Infrastructures TP > Les Rencontres de la Filière Solutrans reviennent en octobre
INFRASTRUCTURES TP

Les Rencontres de la Filière Solutrans reviennent en octobre

PUBLIÉ LE 8 AVRIL 2024
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Les Rencontres de la Filière Solutrans reviennent en octobre
Crédit : Solutrans
Initiées par la FFC en 2018, les Rencontres de la Filière réuniront 400 personnes venus de toute l’Europe, le 10 octobre prochain à Lyon, autour des grands sujets qui animent le secteur des véhicules industriels et urbains.

Tous les deux ans, en alternance avec le salon Solutrans, la Fédération Française de Carrosserie (FFC), organise une grande journée d’échanges et de conférences de haut niveau, destinée à faire le point sur les sujets incontournables du transport routier et urbain. L’édition 2024 des Rencontres de la Filière by Solutrans se tiendra dans un format revisité le 10 octobre 2024 au Matmut Stadium de Lyon-Gerland Réservé à 400 personnes (institutionnels, politiques, constructeurs, équipementiers, énergéticiens, transporteurs, loueurs…), ce rendez-vous réunit les plus grands experts mondiaux de la filière VI-VU, en leur offrant l’opportunité d’échanger avec les pouvoirs publics.

Lors du dernier salon Solutrans, l’évènement a permis à chacun de parfaire ses connaissances et même d’opérer des choix en matière de transition énergétique mais il est aussi clairement apparu que les objectifs de la Commission Européenne en termes de réduction des émissions de CO2 et d’électrification du parc PL paraissaient irréalistes. Fort de ce constat, Patrick Cholton, président du salon Solutrans, et ses partenaires préparent les Rencontres de la Filière 2024 autour des incertitudes concernant l’avenir des motorisations des véhicules industriels.

Quel programme ?

La journée sera ponctuée par des temps forts comme le Prix de l’Homme de la Filière 2024 et une présentation des contours de Solutrans 2025, par Patrick Cholton, un an avant la prochaine édition. Ces Rencontres seront également rythmées par un programme de tables rondes et de conférences pour décrypter les enjeux et les évolutions du secteur.

L’hydrogène, qui cristallise actuellement le plus d’interrogations et d’espoirs, sera largement abordé le 10 octobre. Les débats s’ouvriront en début d’après-midi avec une première table ronde sous le thème « Hydrogène, potentiel et défis d’une véritable révolution verte ». Les annonces et développements autour de l’hydrogène appliqué au transport routier se sont multipliées depuis l’annonce du plan européen de décarbonation Fit-for-55. Malgré l’apparition de nouveaux noms comme Quantron, GCK ou Hyliko, la rupture sera-t-elle aussi radicale ?

Les experts internationaux expliqueront ensuite pourquoi le diesel n’est pas encore mort, avec une conférence intitulée « Moteur thermique, la solution à la transition énergétique ». Si l’Union Européenne a obtenu de bannir dès 2030 les moteurs à combustion interne pour les autobus urbains neufs, il convient de s’intéresser à leur sort pour les véhicules industriels.

Par la suite, Guillaume Desvaux, président de AI Cargo Foundation, apportera son éclairage, sous forme d’un témoignage portant sur le développement de l’intelligence artificielle (IA) dans le secteur du transport. Si l’IA vise à accroître l’efficacité opérationnelle, à réduire les coûts et à améliorer la qualité des services, elle soulève également des questions liées à la sécurité, à la confidentialité des données et à l’impact sur l’emploi, qui doivent être prises en compte lors de la mise en œuvre de ces technologies.

Enfin, ce cycle de conférences des Rencontres de la Filière 2024 s’achèvera par une table ronde consacrée à la réglementation. La présence de la Commission Européenne, qui a publié sa proposition de révision des poids et dimensions des véhicules, est attendue. Il s’agit d’une étape importante dans la perspective du développement du zéro émission. Est-ce une véritable mutation dans l’industrie du véhicule industriel ? Et quelles répercussions sur la conception et la production des utilitaires et poids lourds ? 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
L'Exvac de Rivard en démo !
L'Exvac de Rivard en démo !
BOAS s'installe à Paris
BOAS s'installe à Paris
Ligne C de Toulouse : le tunnelier Marguerite de Catellan entre dans la danse
Ligne C de Toulouse : le tunnelier Marguerite de Catellan entre dans la danse
Les premiers camions Volvo à hydrogène pour 2026 ?
Les premiers camions Volvo à hydrogène pour 2026 ?
Tous les articles Infrastructures TP
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS