Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Infrastructures TP > Ligne C et CLB de Toulouse : les tunneliers sont baptisés
INFRASTRUCTURES TP

Ligne C et CLB de Toulouse : les tunneliers sont baptisés

PUBLIÉ LE 11 OCTOBRE 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Ligne C et CLB de Toulouse : les tunneliers sont baptisés
Le Comité Syndical de Tisséo Collectivités vient de dévoiler les 5 noms des tunneliers de la Ligne C et celui de la Connexion Ligne B (CLB) de Toulouse.

La majorité du tracé de la ligne C et une partie de la CLB seront réalisés par des tunneliers ; ce choix permet de limiter en milieu urbain l’impact des travaux sur la circulation et les bâtiments. Le tunnel sera construit par des machines (les tunneliers) qui excavent le terrain et installent un revêtement en béton armé (voussoirs) qui empêche les déformations du terrain et s’oppose aux tassements. Sur la ligne C, cinq tunneliers assureront la construction de manière concomitante et coordonnée l’ensemble du tunnel qui reliera les futures stations afin de pouvoir livrer une infrastructure complète.

« Nous avons souhaité donner des noms de femmes qui ont marqué l’histoire toulousaine. Avec l’aide de l’Académie des Jeux Floraux que nous remercions chaleureusement, 6 noms de femmes ont été attribués par leurs soins aux tunneliers en cohérence avec leur identité » a déclaré Jean-Michel Lattes, Président de Tisséo Collectivités, Tisséo Ingénierie.

Pour la ligne C, les femmes illustres qui ont donné leurs noms sont : 

Jeanne Marvig (1872-1955) (Tunnelier n°1)

- Jeanne Marvig née Viguier était poétesse et a écrit dans la mouvance de l’école romane. Épousant en 1903 Victor Marty, elle prit le pseudonyme de Marvig contraction de Marty et Viguier. Elle écrit régulièrement des poèmes dans la revue La Petite Illustration. En 1937 elle publie La chanson de Toulouse, poème fleuve qui consacre une carrière couronnée de succès et de reconnaissance (prix des Poètes français, prix de l’Académie Française pour Avec les Dieux... et les héros). Elle fut maîtresse des Jeux de l’Académie des Jeux floraux après avoir été plusieurs fois lauréate du concours de poésie. Elle a légué au Musée du Vieux Toulouse trois des Fleurs obtenues. Elle fut également membre d’un mouvement occitaniste avec de nombreuses autres personnalités : la Ligue de la Patrie méridionale, Fédération des pays d’Oc.

- Lise Enjalbert (1916-2015) (Tunnelier n°2)

Professeure de virologie, peintre et historienne, elle a été la première femme nommée mainteneur de l’Académie des Jeux floraux. Elle fut également la première femme présidente de l’Académie des sciences, inscriptions et belles-lettres de Toulouse. Après sa retraite, elle a contribué à la restauration de l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques, par l’intermédiaire de l’Association des amis de l’Hôtel-Dieu et de La Grave, dont elle est cofondatrice (1985). L’Hôtel-Dieu Saint-Jacques a été classé patrimoine mondial de l’UNESCO en 1998.
Pour rappel, une des stations du téléphérique urbain de Toulouse a pour nom « Oncopole - Lise Enjalbert ».

- Berthe de Puybusque (1848-1926) (Tunnelier n°3)

Poétesse et romancière, elle était maîtresse des Jeux de l’Académie des Jeux floraux. Issue d’une famille dont l’histoire se confond avec celle de Toulouse, elle a pourtant été un membre discret de l’Académie de par son humilité. Sous le pseudonyme de Rustica jusqu’en 1905 elle a collaboré avec de nombreux journaux et magazines. Son inspiration principale est la Nature, apparaissant comme une Terrienne mystique. Elle écrivait des romans à l’intention des jeunes filles et des poèmes.

- Marie-Thérèse de Villeneuve-Arifat (1815-1917) (Tunnelier n°4)

La marquise Marie-Thérèse de Villeneuve-Arifat était la fille d’un des mainteneurs de l’Académie, Pons de Villeneuve. Elle fut nommée maîtresse des Jeux en 1857. Dans son discours de remerciement, elle rappela d’abord le souvenir d’une lointaine ancêtre, Antoinette de Villeneuve qui aurait été couronnée, en 1496, par Clémence Isaure. Elle était l’une des rares Françaises Dame de la Croix étoilé autrichienne comme on peut le voir sur son portrait conservé dans les salons académiques.

- Marguerite de Catellan (1662-1745) (Tunnelier n°5)

Poétesse et femme de lettres, Marie-Claire-Priscille-Marguerite de Catellan de Portel est la toute première femme à recevoir le titre de maîtresse des Jeux floraux en 1717, après que plusieurs de ses œuvres furent récompensées par des fleurs. Née à Narbonne, elle s’installa à Toulouse en 1697 dans l’hôtel Molinier.

Pour la CLB :

Clémence Isaure (Tunnelier CLB) est un personnage médiéval semi-légendaire, à qui on attribue la fondation ou la restauration des Jeux floraux de Toulouse au début du XVe siècle grâce à un legs par lequel la ville de Toulouse décernerait chaque année des fleurs d’or et d’argent aux meilleurs poètes. Son nom est attaché à l’histoire de l’Académie des Jeux floraux. Elle aurait redonné du lustre au concours de gaie science, c’est-à-dire de poésie, grâce à ses libéralités à la fin du XIVe siècle ou au début du XVe siècle. La figure de Clémence Isaure, muse des poètes et restauratrice des Jeux floraux, est omniprésente à Toulouse.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
CLB de Toulouse : le tunnelier Clémence Isaure inauguré
CLB de Toulouse : le tunnelier Clémence Isaure inauguré
Prix IMBP 2024 : les lauréats
Enchères VO engrange 252 M€
Enchères VO engrange 252 M€
Un nouvel espace client pour MCS
Un nouvel espace client pour MCS
Tous les articles Infrastructures TP
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS