★ PAGES SPÉCIALES
TDM 2023
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES
À la uneINFRASTRUCTURES TP

Le finisseur Offset SP 20(i) en première mondiale à Bauma

Par la rédaction. Publié le 15 octobre 2022.
Le finisseur Offset SP 20(i) en première mondiale à Bauma
Crédit : Wirtgen Group
NEWSLETTERS
Archiver cet article
En plus de ses deux finisseurs Offset, le SP 15(i) et le SP 20(i), Wirtgen présente au salon Bauma un train de pose complet pour la technique de pose de béton entièrement armé.

Celui-ci comprend un alimentateur latéral, le WPS 102(i), un finisseur Inset, le SP 94(i), et une machine de traitement de surface, la TCM 180(i). Le fabricant présente également au salon un SP 124(i) avec une nouvelle goujonneuse intégrée. Le système de commande AutoPilot 2.0 développé en interne pour la pose sans fil de guidage est présenté sur toutes les machines compatibles. 

Première mondiale 

Les barrières de sécurité en béton d’une hauteur allant jusqu’à 2 mètres et les surfaces d’une largeur allant jusqu’à 2,5 mètres sont les domaines de prédilection du finisseur Offset SP 20(i). Avec cette nouvelle machine, Wirtgen propose à ses clients un mélange idéal de performance et de mobilité. Malgré des dimensions de pose élevées, le poids de transport a pu être maintenu au plus bas et les dimensions de la machine très compactes. 

Depuis de nombreuses années, le SP 15(i), une machine compacte, fait ses preuves dans le monde entier dans les domaines d’application les plus divers. À Munich, il est équipé d’un « coffrage curb depressor », qui assure la réalisation automatisée des abaissements de trottoir, tels qu’on en trouve par exemple au niveau des entrées. La production peut se dérouler sans interruption, tandis que les reprises manuelles sont considérablement réduites. 

Un train de pose de béton 

Avec les finisseurs Inset, Wirtgen montre trois machines intercompatibles pour la pose d’aires de circulation en béton de haute qualité. Elles sont équipées d’équipements de bétonnage américains types en dimensions impériales. Le train de pose est configuré sur une largeur de travail de 24 pieds (7,3 m). L’alimentateur latéral, baptisé le « Placer Spreader », le WPS 102(i), est la plupart du temps mis en œuvre quand la chaussée est réalisée avec une armature posée au préalable. Il avance sur l’armature préalablement insérée, devant la machine à coffrage glissant, pendant qu’un malaxeur ou un camion alimente en béton le convoyeur à bande par le côté.

Le béton est posé de façon homogène sur l’armature déjà en place, devant la machine à coffrage glissant, et réparti sur toute la largeur de travail. Le compactage et la pose du béton sont assurés par une machine à coffrage glissant, la SP 94(i). Au salon, le finisseur, qui présente une largeur de travail maximale de 9,5 m (32 pieds), est équipé d’un coffrage TeleMold. Celui-ci permet de modifier sur place, de manière rapide et facile, la largeur de travail de jusqu’à 3 pieds (0,9 m) par côté, soit au total 6 pieds (1,8 m).

Le dernier maillon de la chaîne de production est le TCM 180(i). Cette machine de traitement de surface assure la finition souhaitée sur la surface en béton fraîchement posée. Elle permet, en fonction du cahier des charges, de produire des textures en longueur et en largeur ainsi que la rugosité de surface prédéfinie. De plus, différents agents de traitement de surface peuvent être appliqués sur le revêtement, comme par exemple un retardateur de prise.

12 mètres de largeur de pose, 4 bras pivotants, une nouvelle goujonneuse  

La SP 124(i) est la plus grande machine à coffrage glissant exposée au salon. Le finisseur à 4 trains de chenille peut être configuré pour une largeur de travail de 12 mètres et s’intègre parfaitement dans le concept de commande de la flotte de machines à coffrage glissant de Wirtgen. La machine est équipée de la toute dernière génération de goujonneuse intégrée. Les goujons sont prélevés dans le magasin via une distribution par chaîne sans fin et acheminés automatiquement vers la position de pose. Des vérins « intelligents » avec des palpeurs de course déterminent la position de la goujonneuse. Le haut degré d’automatisation réduit la part de travail manuel, augmente la sécurité du processus et améliore la rentabilité.

Commande sans fil de guidage pour la pose du béton

L’AutoPilot 2.0 est un système de commande développé par Wirtgen pour la pose sans fil de guidage, comme alternative au palpage conventionnel d’un fil de guidage. Le système est disponible pour tous les finisseurs Offset et alimentateurs latéraux. La régulation de hauteur ainsi que la direction de la machine sont réglées avec précision. Un signal GNSS sert de référence ainsi que, selon la configuration, différents capteurs locaux, comme par exemple un capteur ultrason sur la machine. Le montage et le démontage du fil de guidage deviennent superflus. Les petits rayons et les géométries complexes peuvent être réalisés de manière rapide et précise. La commande du système, tout comme la création et l’ajustement du modèle, se fait de manière aisée sur une tablette. Le système AutoPilot 2.0 de Wirtgen est le seul à assurer à la fois la commande de la machine et la commande sans fil de guidage.
 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
22 février 2022
Sunward ou l’autre offensive chinoise Après une année 2021 passée à consolider ses positions en Europe notamment via l’ouverture d’un nouveau site de stockage à Tessenderlo en Belgique, Sunward passe à l’attaque en 2022 avec une gamme en plein développement, quelques avant-premières ces prochaines semaines et de nouveaux partenariats.
Sunward ou l’autre offensive chinoise
23 février 2022
Liebherr : « Des nouveautés dans les pelles de plus de 50 T » Avec sa Génération 8, Liebherr se targue de la gamme de pelles lourdes la plus complète du marché. Des machines câblées témoignent de la capacité du constructeur à électrifier intelligemment ses modèles.
Liebherr : « Des nouveautés dans les pelles de plus de 50 T »
22 décembre 2022
Komatsu Europe : centre névralgique du numéro 2 mondial En près de 60 ans, Komatsu Europe a pris une place à part sur le Vieux Continent dans le dispositif mondial du constructeur japonais. Production, logistique, pièces et gestion de la distribution, le siège situé à Vilvoorde, en Belgique, concentre à lui seul l’ensemble des ambitions et la philosophie de l’entreprise.
Komatsu Europe : centre névralgique du numéro 2 mondial
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola