★ PAGES SPÉCIALES
TDM 2023
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES
À la uneINFRASTRUCTURES TP

Le nouveau pont de Colombelles sera reconstruit par Eiffage

Par la rédaction. Publié le 7 octobre 2022.
Le nouveau pont de Colombelles sera reconstruit par Eiffage
NEWSLETTERS
Archiver cet article
En raison de sa vétusté le pont de Colombelles sera reconstruit en aval de l’actuel ouvrage. Ports de Normandie a retenu Eiffage pour réaliser les travaux. 

Pourquoi le pont de Colombelles doit-il être refait à neuf ?

Le pont de Colombelles est un ouvrage mobile datant de 1958-1959. En 2008, il a fait l’objet de travaux visant à prolonger son espérance de vie. Le système de fondation de l’ouvrage a été changé, les descentes de charges transitant désormais lors des rotations par un pivot central. En 2016, une inspection détaillée a mis en évidence une fatigue importante d’éléments structurels de la charpente métallique. Des interventions ont été nécessaires pour stopper des fissurations. Des renforts ponctuels ont dû être mis en œuvre. Fin 2016, le vérin principal, qui permet de soulever l’ouvrage avant rotation, est tombé en panne ce qui a occasionné de nombreuses semaines de perturbations, avant qu’un nouveau vérin ne soit fabriqué et mis en œuvre.

Depuis, Ports de Normandie intervient régulièrement sur cet ouvrage afin de le maintenir en état de marche mais il est clairement en fin de vie. Or, compte-tenu du niveau de trafic actuel (près de 17 000 véhicules / jour) et des aménagements en cours et futurs (cf. desserte portuaire et éco-quartier d’Hérouville Saint-Clair), la fiabilité de son fonctionnement en tant
que desserte routière doit être garantie. Par ailleurs, la voie navigable que représente le Canal est essentielle au trafic portuaire. Le bon fonctionnement du pont doit donc être assuré afin que le trafic maritime ne soit jamais perturbé, d’autant que les travaux réalisés au niveau
des écluses de Ouistreham permettent désormais d’accueillir des navires plus larges et de capter ainsi de nouveaux trafics.

Les caractéristiques du futur ouvrage

Lorsque Ports de Normandie a lancé la procédure de sélection du prestataire qui réalisera les travaux, un certain nombre de critères ont été définis :
- Le nouvel aménagement doit prendre en considération la desserte routière d’ensemble entre l’échangeur de la RD 515 et le rond-point RD 402 – 226 mais aussi l’exploitation commerciale du port de Caen Ouistreham par les navires empruntant le canal afin de desservir les différents secteurs d’activité du port.
- L’ouvrage constituera le premier lien entre le nouveau quartier de « la Presqu’Ile hérouvillaise » et la ville « historique ». Il doit donc assurer une cohabitation harmonieuse et sécurisée entre différents types de déplacements : déplacements « doux », circulation routière dense et passage des navires sur le canal (arrêts momentanés de la circulation).
- Pour répondre à ces besoins, le nouveau pont sera composé d’une chaussée bidirectionnelle de 2 voies de 3.25 m de large chacune, d’un trottoir piéton de 1.40 m de large et d’une piste cyclable bidirectionnelle de 3 m de large qui s’intégrera dans le schéma du réseau cyclable de l’agglomération caennaise.

Du point de vue des usages maritimes, il est prévu que le type du nouveau pont soit similaire au pont existant, c’est-à-dire un pont tournant dont les manœuvres seront commandées par le système de téléconduite des ouvrages de Ports de Normandie. Il permettra un chenal de navigation de 40 m de large permettant de recevoir tous les types de navires capables de franchir les écluses de Ouistreham. Le gabarit libre sous le pont sera fixé entre 4,10 m et 4,50 m permettant d’assurer le passage des activités de loisirs, comme l’aviron, ou de futures navettes fluviales sans avoir à manœuvrer le pont.

Eiffage lauréat de la consultation

A l’issue de la procédure d’appel d’offres, c’est la proposition du groupement Eiffage Métal / Lavigne-Cheron / Arcadis / ISM / Eiffage Génie Civil / ETMF qui a remporté les suffrages. Sa prestation comprendra la conception et la construction du nouvel ouvrage ainsi que le génie civil associé. Il devra également procéder à la démolition de l’ouvrage existant.

La structure de l’ouvrage est très légère et transparente. Elle offre des vues sur le canal et une intégration harmonieuse dans le paysage. La structure du tablier est identique sur la travée mobile et la travée fixe ce qui crée génère un ensemble homogène. Le profil en long de l’ouvrage est relativement plat améliorant ainsi l’usage des piétons et cyclistes. La longueur de l’ouvrage permet d’assurer la continuité des promenades et du chemin de halage au bord du canal sur les deux berges. Enfin, le poste de commande, recouvert d’un bardage en bois, est intégré de façon discrète dans le paysage.

La durabilité du projet

Le groupement s’engage à utiliser un acier à forte proportion d’acier recyclé. Par ailleurs, la finesse de cet ouvrage, grâce à l’optimisation de ses structures, va permettre de réduire la quantité d’acier utilisé. Enfin, la limitation des volumes de terrassement via un profil en long plus bas va permettre de diminuer la largeur des talus et les emprises du projet.

Prochaine étape

Une enquête publique sera lancée avant l’été afin de permettre à chacun, dans le prolongement de la concertation publique qui a eu lieu en 2021, de s’exprimer sur le projet et son intégration environnementale.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
31 janvier 2023
La journée Green Building : une nouveauté bienvenue dans la Bio360 Expo La journée Green Building se déroulera le 8 février au salon Bio360 Expo à Nantes et consistera en une journée de conférences internationales dédiées au verdissement de l'environnement bâti.
22 novembre 2022
L'Université Gustave Eiffel lance la 6e édition des Future Days Le 29 novembre prochain s'ouvre la 6e édition des Future Days sur la thématique « villes et territoires en transition », portée par l'Université Gustave Eiffel. 
L'Université Gustave Eiffel lance la 6e édition des Future Days
18 janvier 2022
Mobilité hydrogène : McPhy livrera un électrolyseur et une station de recharge sur un site belfortain McPhy équipera un site belfortain d’un électrolyseur 1 MW et d’une station de recharge pouvant distribuer jusqu’à 800 kg/jour, pour avitailler une flotte de bus à hydrogène.
Mobilité hydrogène : McPhy livrera un électrolyseur et une station de recharge sur un site belfortain
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola