Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Eole : dernier grutage sur le saut-de-mouton de Bezons

Eole : dernier grutage sur le saut-de-mouton de Bezons
Eiffage. Liaison Douce Bezons. Crédit photo : MRW Zeppeline Bretagne
Par la rédaction, le 16 mars 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le 8 mars dernier, les équipes travaux d’Eiffage ont procédé au grutage et à la pose de la dernière travée du tablier de la liaison piétons-cyclistes de 377 m du saut-de-mouton de Bezons, ouvrage inclut dans le projet Eole qui permet de relier deux rives de Seine côté Bezons et côté Nanterre en mode doux.

Après un an de travaux, les équipes d’Eiffage Métal ont terminé l’assemblage et la mise en place des deux tabliers métalliques au-dessus de la Seine. Alors que le cinquième et dernier lançage du tablier ferroviaire de 350 m a eu lieu le 23 février permettant d’assurer la continuité sur 1 km entre les différents ouvrages, les équipes se sont mobilisées ce lundi 8 mars, pour poser la dernière travée du tablier de la liaison piétons-cyclistes de 377 m lors d’un grutage exceptionnel. La jonction entre les deux berges de la Seine est maintenant en place pour ces deux ouvrages.
 
Le tablier de la liaison piétons-cyclistes à poutres latérales, trop courbe a ses extrémités, n’a pu être mis en place par lançage que pour sa partie centrale rectiligne. Les travées de rives ont été posées à la grue, poutre par poutre, côté Nanterre au-dessus de la terre ferme et, de façon plus spectaculaire, d’un seul tenant pour la totalité de la travée de rive côté Bezons, au-dessus de la Seine. Une grue forte capacité LG1750 a été nécessaire pour lever dans un espace réduit la travée de 38 m de long, 6 m de large, pesant 120 tonnes, le tout sans interruption des circulations ferroviaires sur la voie exploitée.
 
Eiffage. Liaison Douce Bezons. Crédit photo : MRW Zeppeline Bretagne

Ce mois de mars marquera les derniers lançage des tabliers de l’ouvrage d’art. C’est une première étape de franchie pour cet ouvrage qui reliera les deux rives de Seine côté Bezons et côté Nanterre en mode doux. Place désormais aux équipes d’Eiffage Génie Civil qui procéderont, jusqu’à l’été 2021, au bétonnage des 2 tabliers métalliques.  Les travaux d’équipement, aménagement, assainissement, voirie et éclairage se succéderont ensuite, pour laisser place, enfin, aux travaux ferroviaires. 
 
La passerelle mode doux sera mise en service dàs 2022. À horizon fin 2024, cet ouvrage commandé par SNCF Réseau et livré en novembre prochain, permettra la mise en service ferroviaire jusqu’à Mantes-la-Jolie en
raccordant les voies nouvelles aux voies existantes.

Quelques mots sur l’ouvrage

Pour prolonger la ligne E du RER vers l’ouest jusqu’à Mantes-la-Jolie, SNCF Réseau construit un pont ferroviaire reliant la nouvelle infrastructure au réseau existant. Cet ouvrage appelé « saut-de-mouton » va permettre aux voies dédiées de la ligne E du RER, de passer au-dessus de la voie
ferrée existante (Paris - Le Havre) sans croisement de train.

Ce pont ferroviaire long de 1 km sera constitué d’une succession d’ouvrages : un pont en arc appelé « bow-string », un pont sur la Seine, des ouvrages d’art de part et d’autre du bow-string. Au total, le saut-de-mouton reposera sur 25 appuis dont 6 piles directement réalisées en Seine.

La structure du pont sera constituée de 7 tabliers, c’est-à-dire des dalles en béton armé qui supporteront la future plateforme ferroviaire. La pièce phare de l’ouvrage ferroviaire est un pont en arc, dit « bow-string ». Fabriqué en usine dans l’Est de la France, il a été livré par pièces détachées sur le chantier, puis assemblé à proximité de son emplacement définitif, le long de la voie ferrée existante.

La réalisation de cet ouvrage ferroviaire donne l’opportunité de créer une
passerelle pour les piétons et les vélos reliant Nanterre à Bezons, accessible aux personnes à mobilité réduite. 

Les chiffres

Pont ferroviaire 
16 tronçons de poutres (parties qui constituent le pont)
5 phases de lançages principales
Longueur tablier ferroviaire : 348m
1380 tonnes de charpente
680m3 de béton pour le tablier du pont-rail

La passerelle mode doux
5 phases de lançages principales
2 grutages pour les travées de rives
Travée la plus imposante : 40 m de longueur pour 6 m de largeur et pèse 130 tonnes
 



 

 
Retrouvez sur LinkedIn Julia Tortorici, rédactrice en chef de BTP Construction.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
A Bezons, le saut-de-mouton d'Eole prend forme
A Bezons, le saut-de-mouton d'Eole prend forme
Le chantier du prolongement du RER E (projet Eole) n'aura pas pris de pause cet été. Les neuf piles du saut-de-mouton - comprenez le dispositif ferroviaire constitué d'un pont permettant à une voie ferrée d'en croiser une autre en passant par-dessus ou par-dessous - sont quasiment achevées dans la Seine. Place à l'assemblage des tabliers.
« Le Grand Paris ? Pas de projet comparable dans le monde »
« Le Grand Paris ? Pas de projet comparable dans le monde »
Les travaux souterrains, s’ils sont particulièrement concernés par les mesures anti-Covid car menés en milieu clos, n’en réalisent pas moins une belle progression depuis 2016. Le secteur dépasse désormais les 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Une activité soutenue par des projets uniques au monde. 
Allées de Neuilly : la phase 2 entre en chantier
Allées de Neuilly : la phase 2 entre en chantier
À Neuilly-sur-Seine, les travaux sur les tronçons situés entre la rue Rigaud et la rue de L'Eglise côté nord, et entre la rue Paul Déroulède et la porte Maillot côté sud, démarrent au mois d'avril, marquant ainsi la mise en chantier de la phase 2 du projet des Allées de Neuilly. 
Spie Batignolles Fondations : « Redévelopper l’international et élargir la palette de nos métiers »
Spie Batignolles Fondations : « Redévelopper l’international et élargir la palette de nos métiers »
Ingénieur des Ponts et Chaussées, et diplômé du Collège des Ingénieurs, Olivier Peter est le directeur général de Spie Batignolles Fondations depuis 2018 et le nouveau président du Soffons. Ce « baroudeur » de la première heure affiche une éclatante carrière à l’export dans le domaine des fondations spéciales dont il a la vocation depuis les années 1990. Son goût prononcé pour l’expatriation et son ADN « grands projets » en fait le candidat idéal pour mener à bien la quête de nouveaux horizons de Spie Batignolles.
Pierre-Yves Guice, directeur général de Paris La Défense
Pierre-Yves Guice, directeur général de Paris La Défense
Pierre-Yves Guice a été élu directeur général de l'établissement public en charge de l'aménagement, de la gestion, de l'animation et de la promotion du quartier d'affaires de Paris La Défense.
Paris : quel visage pour la nouvelle Porte Maillot ?
Paris : quel visage pour la nouvelle Porte Maillot ?
La ville de Paris s'apprête à lancer une consultation du public sur le projet de réhabilitation de la Porte Maillot qui doit voir le jour à compter de 2023.
De nombreuses innovations routières Eiffage sont nées à Ciry-Salsogne
De nombreuses innovations routières Eiffage sont nées à Ciry-Salsogne
Dans l’Aisne, à Ciry-Salsogne Eiffage s’appuie, depuis 2000, sur son laboratoire de recherche pour innover dans le traditionnel secteur de la route. Recytal-Arm, Luciole, Biophalt sont autant de technologies innovantes née au sein de ces murs.
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.