Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

INFRASTRUCTURES TP
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

L’aéroport Al-Maktoum, clé de la croissance de la construction à Dubaï ?

Partager :
L’aéroport Al-Maktoum, clé de la croissance de la construction à Dubaï ?
Par la rédaction, le 14 octobre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Infrastructures TP
Suite au net ralentissement de l’immobilier à Dubaï (résidentiel et commercial), les dirigeants de Dubaï misent sur les travaux d’infrastructures pour rétablir l’équilibre. En ligne de mire : le projet d’extension de l’aéroport international Al-Maktoum.

A la fin du mois d’août, le souverain de Dubaï, le cheikh Mohammed bin Rashid al-Maktoum, a appelé à une réglementation plus stricte de la promotion immobilière afin de garantir l’équilibre de l’offre et de la demande immobilières. Cette annonce fait suite à un recul marqué du secteur immobilier à Dubaï et aux inquiétudes grandissantes concernant une offre excédentaire en particulier dans le développement de centres résidentiels et commerciaux.

Les investissements dans le secteur immobilier de Dubaï ont en effet fortement augmenté depuis 2012. Une nouvelle impulsion a été donnée en 2013 lorsque Dubaï a obtenu le droit d’accueillir l’Exposition universelle 2020. Un projet qui a permis d’investir dans des projets immobiliers et d’infrastructures. La montée en flèche de l’immobilier a ainsi bien occupé les entreprises de construction tandis que le reste de la région a du faire face à l’effondrement des prix du pétrole en 2014.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
À la suite de la déclaration de Cheikh Mohammed, un nouveau comité de planification immobilière a été créé pour équilibrer l’offre et la demande, et freiner le lancement de nouveaux projets de logements et bureaux. Avec la fin des travaux de l’Expo 2020, les entreprises craignent un gros coup d’arrêt dans leur activité. L’espoir réside maintenant dans des projets d’infrastructures.

Le plus grand projet à venir à Dubaï est l’extension estimée à 33 milliards de dollars de l’aéroport international Al-Maktoum. Les travaux ont débuté, et Dubaï a d’ores et déjà annoncé un report de la mise en service de la première phase, de 2025 à 2030. D’autre part, plusieurs lots d’un montant de 2,7 milliards de dollars vont faire l’objet d’un appel d’offres.

 

Crédit photo : Dubai Airports
Retrouvez toute l'information "infrastructures TP" dans BTP Magazine.
BTP Magazine, découvrez la nouvelle formule de BTP matériels avec + de professionnels et + de terrains
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Sébastien teste les lunettes connectées d'Expert Téléportation

Dans ce nouveau numéro de BTP ça tourne, Sébastien teste des lunettes uniques en France.
+ de vidéos BTP ça tourne
Exclu
Copac sur la voie de l’excellence
Créé en 1990, le groupe Copac est passé d’un chiffre d’affaires de 8 millions d’euros en 2010 à 25 millions d’euros en 2019...
À lire également
Une centaine de machines Case en piste à l'aéroport de Milan-Linate
Une centaine de machines Case en piste à l'aéroport de Milan-Linate
Depuis le 27 juillet dernier, plus de 100 pelles sur chenilles et chargeuses sur pneus Case appartenant à la société italienne Vitali Spa ont contribué aux travaux de rénovation de l'aéroport de Milan-Linate.
Un ex d'ADP à la tête d’Eiffage Génie Civil et d'Eiffage Métal
Un ex d'ADP à la tête d’Eiffage Génie Civil et d'Eiffage Métal
Guillaume Sauvé a été nommé président d’Eiffage Génie Civil et président d’Eiffage Métal. Il chapeautera également les activités à l'international des deux entités.
Rachat de l’aéroport de Toulouse : l’Autorité de la concurrence autorise Eiffage
Rachat de l’aéroport de Toulouse : l’Autorité de la concurrence autorise Eiffage
Hier, l’Autorité de la concurrence a autorisé le rachat de la participation de la société chinoise Casil Europe dans ATB par le groupe Eiffage, qui avait fait part de son intérêt le 8 novembre dernier.
Vögele sort le plus grand de sa gamme de finisseurs
Vögele sort le plus grand de sa gamme de finisseurs
Vögele a réorganisé à la fin de l'année 2018 son offre de produits pour la répartir en deux gammes : la Classic Line et la Premium Line. Au sein de cette dernière, le constructeur a ajouté un nouveau finisseur. Le plus grand de la marque, dont une unité sera exposée sur Bauma.
Le PPP investit les pays émergents
Le PPP investit les pays émergents
Dans les pays émergents, notamment d’Afrique, d’Amérique Centrale et d’Europe de l’Est, les besoins en infrastructures sont grandissants. Alors que les ressources financières sont au plus bas, le partenariat public-privé (PPP) s’impose comme une solution avantageuse. Malgré les risques inévitables, les grands groupes de BTP français, passés experts en la matière, y trouvent leur compte. Le PPP, un savoir-faire français « Le partenariat public-privé est culturel en France, indique Julien Guéry, chef de service PPP de Colas. C’est un modèle que l’on ne retrouve pas à la concurrence à l’étranger car le savoir-faire de montage et de pilotage a été bâti au fil du temps en Europe, et plus particulièrement dans l’Hexagone ». Preuve à l’appui, des projets historiques comme la Tour Eiffel ou le Canal du Midi, réalisés avec l’aide de banques françaises. « Seule la pérennité du modèle peut permettre le développement de la concession et des PPP à l’export », croit le responsable. Dans les pays émergents, les problématiques juridiques s’exportent aussi. Tout du moins dans les pays francophones. « Le profil de risques est différent, admet Florent Janssen, directeur du développement d’Eiffage Concessions. Les questions qui se posent diffèrent en fonction du risque politique ». Une chance : les bailleurs de fonds internationaux ne sont pas effrayés par les pays émergents. « Mais ils ont leur corpus d’exigences », prévient le dirigeant. Le modèle du PPP fait donc son chemin. A Madagascar, où les besoins en liaisons de transport sont imposants, Colas, en groupement avec ADP et Meridiam, a obtenu la concession sur 30 ans de l’aéroport. « Nous sommes chargés de rénover les pistes et de la gestion de la plateforme », précise Julien Guéry. Objectif : augmenter la capacité à 1,5 million de passagers par an.
Paris : le 2e tunnelier de la ligne 14 sud s'appelle...
Paris : le 2e tunnelier de la ligne 14 sud s'appelle...
Ce mercredi 24 avril à Morangis, le deuxième tunnelier du prolongement sud de la ligne 14 a été baptisé du nom de Koumba, prénom de la vice-championne du monde de lutte née à Arpajon en Essonne.
Vinci Airports achève la modernisation de l’aéroport de Salvador au Brésil
Vinci Airports achève la modernisation de l’aéroport de Salvador au Brésil
Au terme de 18 mois de chantier, Vinci Airports vient de livrer les travaux de modernisation et d’extension de l’aéroport de Salvador (Brésil). Un investissement de 160 millions d’euros pour l’infrastructure.
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Assises Européenne de la Transition Énergétique
28 Janvier 2020
Assises Européenne de la Transition Énergétique
Carrefour des Gestions Locales de l'Eau
29 Janvier 2020
Carrefour des Gestions Locales de l'Eau
Biogaz Europe
29 Janvier 2020
Biogaz Europe
+ d'événements
Emploi
- Chargé / Chargée d'affaires BTP
- Projeteur / Projeteuse béton armé
- Chef de chantier
- Manoeuvre bâtiment
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.