x
Menu
Abonnements
Toutes nos offres

Infrastructures TP

FNTP : « Quand la pénurie de main d’œuvre guette le Grand Paris »

Partager :
     
FNTP : « Quand la pénurie de main d’œuvre guette le Grand Paris »
Par J.T., le 17 novembre 2017
Pour la première fois depuis 10 ans, le secteur des travaux publics peut sourire. Si 2017 reste une année plutôt mitigée, le chiffre d’affaires attendu en 2018 devrait grimper de 4%, porté par les travaux du Grand Paris Express. La profession, qui pense être définitivement sortie de la crise, reste néanmoins concentrée sur le financement toujours problématique des infrastructures, et se voit en parallèle confrontée à une pénurie de main d’oeuvre spécialisée.

« 2017 aura été une année de transition étrange. Le 3ème trimestre est resté pratiquement stable (+0,5%) et laisse penser qu’en fin d’année on atteindra une croissance de 2,5%. Soit un chiffre d’affaires de 36,6 milliards d’euros », explique Bruno Cavagné, président de la FNTP. Si la croissance a été moins forte que prévu, la faute à la réorganisation des intercommunalités qui a induit de nombreux reports de chantiers en début d’année et à l’atonie des zones rurales. Les carnets de commandes sont pourtant en hausse de 7,6% stimulés par le Grand Paris, bien sûr, mais aussi les investissements dans les réseaux de transport urbain dans les grandes métropoles. Les appels d’offres semblent suivre la même tendance puisqu’à fin septembre, ils progressent de 3,2% en cumul depuis le début de l’année.

2018 : la vraie reprise

« 2018 devrait être autrement plus intéressante », estime Bruno Cavagné. « Au delà de la croissance annoncée de 4%, la loi de programmation des finances publiques, prévue pour mars prochain, après remise d’un premier compte rendu des Assises de la Mobilité fin décembre, puis du rapport du Conseil d’orientation des infrastructures fin janvier, devrait permettre de donner plus de latitude à l’investissement TP des collectivités, qui bénéficieront d’une meilleure visibilité ». De bonnes nouvelles également du côté de l’AFITF créditée vraisemblablement d’un budget en hausse de 2,2 à 2,4 milliards d’euros (+9%) grâce à un effet de de plafonnement des recettes de TICPE qui lui sont affectées chaque année. Le principal moteur de la croissance en 2018 reste le Grand Paris dont les prises de commandes ont tutoyé les sommets en 2017. « Malgré les éventuels reports que laissent présager les annonces gouvernementales autour de la réalisation des lignes 16,17 et 18, nous ne sommes pas inquiets. Le calendrier étant très serré, il n’est pas gênant de disposer d’un peu plus de jeu. D’autant qu’on nous annonce l’arrivée des JO 2024 avec en point de mire la construction du CDG Express », tempère Bruno Cavagné. Seule ombre au tableau, le milliard manquant à l’AFITF qui doit disposer de 3,5 milliards d’euros pour financer des projets phares comme le Canal Seine Nord et le taux d’engagement très faible autour des Contrats Plan Etat-Région.

Un autre chantier à venir

Avec le retour de la croissance, les entreprises de TP sont de nouveau dans une logique de recrutement. « L’emploi sera en hausse en 2018, mais également en 2019 et 2020. Entre 23 000 et 25 000 emplois devraient être recréés dans les 5 ans », affirme Bruno Cavagné. Ceci évidemment si la croissance annuelle du secteur se maintient à +3%. Le Grand Paris, qui apporte son 1,2 point de croissance en 2017, apparaît comme une formidable opportunité et paradoxalement comme un sacré casse tête. « Le manque de main d’oeuvre est devenu le principal goulot de production, dépassant désormais l’insuffisance de demande. 8% des entreprises s’en plaignent en janvier, elles étaient 35% en octobre », souligne le président. Cette "pompe aspirante" laisse désormais craindre une pénurie de personnel qualifié en province avec, à l’horizon, une inquiétante fracture entre l’Ile-de-France et le reste du territoire. « Aujourd’hui la problématique est double : il s’agit de redonner envie aux jeunes de croire en les travaux publics et de les former correctement; mais également de fournir au Grand Paris des personnels spécialisés opérationnels rapidement. Ceux-ci devront être convenablement logés en régions parisienne, où le logement est déjà tendu », pointe Bruno Cavagné.

Ne pas négliger l’avenir

Elisabeth Borne, ministre des Transports, évalue à 10 milliards d’euros les investissements dans la mobilité sur le quinquennat. La FNTP estime pour sa part qu’il faudra un effort supplémentaire de 8 milliards d’euros par an d’ici 2030 pour répondre aux enjeux de la transition énergétique. « Si la loi de programmation devrait régler en partie le problème du financement des infrastructures, il serait bon de l’étendre au numérique », affirme Bruno Cavagné. D’autres pistes pourraient être explorées (TICPE, péage urbain, Eurovignette, taxe poids lourds…) afin de désengorger l’AFITF et de retrouver des marges de manoeuvre nécessaires à l’accélération des Contrats de Plan Etat-Région et de la régénération des réseaux.
Bruno Cavagné lors du forum FNTP de février 2017. Crédit: BTP Magazine

Le 15' du BTP, le quart d’heure info qui passe en revue toute l'actualité du monde de la construction.

Découvrez l'interview d'Alain Bobbio, Secrétaire National de l'ANDEVA, qui revient sur le scandale sanitaire de l’amiante
Notre chroniqueuse Julia Tortorici revient pour vous sur les actualités chaudes du secteur
Vue de la grue ! La revue en images du meilleur du web
JCB vous emmène au cœur d'un chantier
Grand Paris - Reportage inédit avec NGE sur la ligne 11 du métro parisien
Le débat animé sur la place du vélo à Paris !
À lire également
Le Puy-en-Velay broie du noir
Le Puy-en-Velay broie du noir
Après plus de deux ans de terrassements, le contournement du Puy-en-Velay a passé la seconde avec la mise en œuvre des enrobés.
En Guyane, tous les chemins mènent à GLS
En Guyane, tous les chemins mènent à GLS
Actif depuis 1988, GLS se spécialise dans la location de matériel BTP en Guyane.
Champigny-sur-Marne : attention, tunneliers à l’approche !
Champigny-sur-Marne : attention, tunneliers à l’approche !
Dans le Val-de-Marne, Eiffage Fondations et l’italien Icop démarrent les fondations de 50% du lot T2B de la Ligne 15 sud, un tronçon qui reliera à terme les gares de Bry-Villiers-Champigny et de Créteil l’Échat.
Le buton hydraulique fait son trou
Le buton hydraulique fait son trou
Comme tous les chantiers liés au Grand Paris, le prolongement de la ligne 11 du métro parisien depuis Mairie des Lilas jusqu’à Rosny-Bois-Perrier réserve son lot de nouveautés.
Spie batignolles TPCI : « La réalité virtuelle, une révolution technologique pour nos métiers »
Spie batignolles TPCI : « La réalité virtuelle, une révolution technologique pour nos métiers »
Benoît Moncade est le directeur général Infrastructures de Spie batignolles TPCI.
Loïc Thévenot (Eiffage) : « Nous avons les effectifs pour le Grand Paris »
Loïc Thévenot (Eiffage) : « Nous avons les effectifs pour le Grand Paris »
Directeur de la division travaux souterrains chez Eiffage Génie Civil, Loïc Thévenot affronte une période dense d’activité qui voit s’affairer en France quelque 1 000 compagnons dont 450 sur le Grand Paris.
Un grand pas pour Ariane 6
Un grand pas pour Ariane 6
Au centre spatial guyanais à Kourou, le chantier d’Ariane 6 se poursuit avec pour objectif de réduire de moitié le coût de lancement au kilo par rapport à Ariane 5.
Le Lean Construction ou comment réduire le gaspillage sur chantier
Le Lean Construction ou comment réduire le gaspillage sur chantier
Issue de l’industrie, la méthodologie Lean, largement pratiquée par Toyota depuis les années 40-50 pour la production des voitures, a fait son entrée sur les chantiers aux Etats-Unis dans les années 90.
Startups et BTP, le choc des cultures ?
Startups et BTP, le choc des cultures ?
Le BTP, secteur d’activité souvent perçu comme plutôt conservateur, est pourtant en passe d’en surprendre plus d’un.
Dunkerque : GTS conforte la digue des Alliés
Dunkerque : GTS conforte la digue des Alliés
La division « travaux fluviaux et maritimes » de GTS (groupe NGE), pilote les travaux de confortement de la digue du canal exutoire des Alliés, à Dunkerque.
Les plus lus
Ligne 15 sud : « Les conditions sont favorables »
Ligne 15 sud : « Les conditions sont favorables »
Sur les 41 chantiers actifs de la ligne 15 sud du Grand Paris Express qui reliera les stations Pont de Sèvres (92) et Noisy-Champs (93), les travaux de génie civil sont en cours et le puits d’entrée situé à Champigny-sur-Marne est même pratiquement prêt à recevoir le premier tunnelier qui descendra le 3 février prochain.
Grand Paris : 37 625 voussoirs pour les lignes 11 et 15
Grand Paris : 37 625 voussoirs pour les lignes 11 et 15
Afin de fournir les voussoirs des chantiers du lot T2C de la ligne 15 sud et GC01 de la ligne 11 du Grand Paris Express, le groupement Alliance a recréé une ancienne usine de préfabrication en inactivité située à Limoges-Fourches (77).
Premiers rails dans le tunnel de base du Ceneri
Gare de Bry-Villiers-Champigny : l'étude d'impact est à revoir
Bouygues Construction digitalise toujours plus ses projets
Événements
World Efficiency
12 Décembre 2017
World Efficiency
Carrefour de l'eau
24 Janvier 2018
Carrefour de l'eau
Aquibat 2018
14 Mars 2018
Aquibat 2018
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Bâtiment
Environnement
Infrastructures TP
Rail
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Newsletters
Agenda
Abonnés
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
CGV (pub)
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.