Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

INFRASTRUCTURES TP
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Métro de Doha : 111 km en 26 mois !

Partager :
Métro de Doha : 111 km en 26 mois !
Par la rédaction, le 11 octobre 2016
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Infrastructures TP
Un tunnelier Herrenknecht de 7 m de long vient d’achever le percement de la Red Line Sud. Il s’agit du dernier des 76 percements du projet de métro à Doha, réalisés par 21 tunneliers au Qatar.

Ce percement - célébré le 25 septembre dernier - marque la fin de la construction d’un des réseaux de métro les plus ambitieux au monde. Orchestré par Qatar Rail, le projet a mis 26 mois à venir au monde à Doha. Il se présente sous la forme de 3 lignes de métro d’une longueur totale de 111 km. 2,5 km étaient creusés par semaine, ce qui constitue en soi un record soigneusement consigné dans le Guinness des Records.

De août 2014 à septembre 2016, sur les 3 lignes principales (Red Line, Green Line et Gold Line) 4 groupements internationaux ont mis en oeuvre 21 tunneliers, conçus et équipés par Herrenknecht pour ce projet, chargés notamment de mettre en place 470 467 voussoirs constituant 70 071 anneaux en béton. Aux heures de pointe, 20 tunneliers creusaient simultanément.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
À Doha, la première ligne entrera en service en 2020 puis en 2026, la seconde sera mise en service ainsi que 72 stations supplémentaires.
 

Depuis le 25 septembre 2016, les trois lignes sont creusées. D'autres travaux sur les stations et sur de finitions sur les tunnels interviendront encore jusqu'en 2020. Crédit photo : Herrenknecht
Retrouvez toute l'information "infrastructures TP" dans BTP Magazine.
BTP Magazine, découvrez la nouvelle formule de BTP matériels avec + de professionnels et + de terrains
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Nouveau test pour Sébastien

Dans ce nouveau numéro de BTP ça tourne, Sébastien teste le Air+ Smart Mask de Itools. Un test sans concession.
+ de vidéos BTP ça tourne
À lire également
Quand les voussoirs Stradal épatent la galerie
Quand les voussoirs Stradal épatent la galerie
Vinci Construction et Spie Batignolles s’affairent sur le lot T3C (ligne 15 sud) du Grand Paris Express au niveau du puits Robespierre à Bagneux, où le tunnelier à pression de terre, Ellen, est chargé de creuser un tunnel de 3,9 km jusqu’à Clamart. Destination qu’il atteindra en juillet 2020 au rythme de 16 m par jour. Les voussoirs en béton armé du projet sont fournis par le préfabricant Stradal, société du Groupe CRH. Sur la ligne 15 sud, actuellement en cours de réalisation à un train d’enfer, le lot T3C qui s’étend de la gare Villejuif-Louis-Aragon à la gare de Fort d’Issy-Vanves-Clamart, a été confié au groupement Vinci Construction/Spie Batignolles pour un montant de 926 M€. Le marché inclut le génie civil de 5 gares (extérieures et souterraines), un tunnel foré de 8 km et 8,7 m de diamètre creusé au tunnelier (diamètre intérieur des anneaux béton) ainsi que 8 ouvrages de service raccordés au tunnel par des galeries appelées rameaux. « Ce projet, destiné à s’achever en octobre 2022, repose sur les performances de deux tunneliers à pression de terre de 9,87 m de diamètre, expose Thierry Roma, Construction Manager chez Vinci Construction Grands Projets en charge d’une partie des travaux souterrains du lot T3C. Ils ont pour mission d’excaver 8,2 km entre Fort d’Issy-Vanves-Clamart et Villejuif-Louis-Aragon en creusant simultanément vers l’Ouest et vers l’Est. » Le tunnelier Centre, baptisé Ellen, en hommage à sa marraine Ellen MacArthur, a foré ses premiers mètres en février dernier depuis le puits Robespierre à Bagneux. Il réalisera au total 3,9 km d’excavation jusqu’à Fort d’Issy-Vanves-Clamart. Le tunnelier Est, baptisé Amandine, dont les premières pièces sont arrivées en janvier 2019 et dont la roue de coupe a été descendue début février, a quant à lui été lancé au printemps, à la gare d’Arcueil. Il procèdera sur 3,4 km jusqu’à Villejuif-Louis-Aragon.
Paris : orchestration en ligne 11
Paris : orchestration en ligne 11
A Mairie des Lilas, un groupement constitué de Spie Batignolles Génie Civil, de Spie Fondations et de Parenge, est chargé de creuser en méthode traditionnelle, les 250 m de tunnel entre l’atelier de maintenance (AMT) et la future station Serge Gainsbourg, prolongement de la ligne 11 du métro parisien. Etant donné l’espace restreint en sous-sol et en surface, les équipes se concentrent tour à tour sur le pré-soutènement, le creusement et le génie civil du tunnel, « pianotant » d’une extrémité à une autre. Sur le lot GC03 du prolongement de la ligne 11, pas de tunnelier, mais bien une méthode de creusement tout ce qu’il y a de plus traditionnel. Pour excaver les quelque 250 m de galerie entre l’AMT et la future station Serge Gainsbourg, situés derrière le terminus à Mairie des Lilas, les équipes de Spie Batignolles s’introduisent dans le puits Calmette (9 m de diamètre) réalisé par Parenge, il y a deux ans, plongeant à 9 m d’un bâtiment en R+18. « Nous disposons d’une emprise fort restreinte de 1 000 m², explique Quentin Buda, directeur de chantier chez Spie Batignolles. Le puits de 18 m de profondeur, qui endossera plus tard le rôle de puits de ventilation, impose par ailleurs la mise en place d’un ascenseur, réduisant d’autant plus l’espace disponible. » Résultat : la mise en place d’un phasage singulier a été nécessaire. Du pré-soutènement, au génie civil, en passant par l’excavation, un seul matériel peut être descendu dans le puits par la grue à tour. « Nous avons scié le parement du rameau existant afin de créer deux ouvertures côté Serge Gainsbourg et côté AMT, ce qui nous permet de travailler en ‘pianotant’ d’un côté puis de l’autre », poursuit le responsable.
BTP Ça tourne - 01
BTP Ça tourne - 01
Nous sommes très heureux de vous présenter notre nouvelle émission « BTP Ça tourne ».
Les groupes de construction chinois sont les plus influents au monde
Les groupes de construction chinois sont les plus influents au monde
Quatre des plus grandes entreprises de construction du monde sont basées en Chine. Le Français Vinci ne se place qu'à la 5e place.
Les matériels souterrains du Grand Paris
Les matériels souterrains du Grand Paris
Pour les constructeurs, prendre part au chantier pharaonique du Grand Paris via leurs matériels est une opportunité qui ne se refuse pas. Outre le fait de contribuer à l’élaboration d’un projet à la caisse de résonance nationale, voire internationale, c’est surtout l’occasion de mettre en avant la qualité de leurs machines. A condition, vu le contexte particulier de l’exploitation souterraine, de ne pas négliger la notion de services. « C’est le premier chantier d’infrastructures en Europe et le quatrième au niveau mondial derrière les projets chinois et indien. Un programme titanesque qui devrait redéfinir complètement la mobilité francilienne et désenclaver de nombreux territoires aujourd’hui isolés », résumait il y a peu la Société du Grand Paris (SGP) pour expliquer à quoi correspondaient les travaux engagés dans ce cadre. Rien que pour les lignes de métro et les gares, quelque 25 milliards d’euros vont être dépensés sur une dizaine d’années. Au total, la facture atteindra 108 milliards sur une période de 10 ans, si l’on prend en compte les développements de nouveaux programmes de logements et d’aménagement des quartiers autour des gares. Pour les TP, c’est évidemment une aubaine. « Aujourd’hui, on estime que les travaux du Grand Paris représentent plus de 15 % de l’activité TP en France. C’est dire s’il est important d’y être, d’une manière ou d’une autre », explique ainsi un professionnel. Les constructeurs l’ont d’ailleurs bien compris et c’est la raison pour laquelle beaucoup s’affairent et se réjouissent d’y être représentés. Mais difficile pour autant de s’improviser spécialiste souterrain du jour au lendemain.
Arcadis, Tisséo et Eiffage remportent un ITA Tunnelling Award
Arcadis, Tisséo et Eiffage remportent un ITA Tunnelling Award
Arcadis, et ses partenaires Tisséo Ingénierie et Eiffage, remporte le premier prix de la catégorie "Technical project innovation of the year", décerné par l’Association Internationale des Tunnels et de l’Espace Souterrain (AITES), pour l’extension de trois stations souterraines de la ligne A du métro de Toulouse.
L’Aftes rassemble autour du métro
L’Aftes rassemble autour du métro
Les grands projets de métros, en cours ou à venir en France, ont attiré plus de 320 personnes aujourd’hui, à Lyon. « Un grand succès » a commenté Michel Deffayet, président de l’Aftes et organisateur de cette journée technique, et qui traduit surtout le dynamisme du secteur des travaux souterrains.
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Applications
Accès au kiosque
Événements
Energaia 2019
11 Décembre 2019
Energaia 2019
RDET 2020
7 Janvier 2020
RDET 2020
Colloque : Etat des lieux de la reconversion des sites pollués et perspectives
23 Janvier 2020
Colloque : Etat des lieux de la reconversion des sites pollués et perspectives
+ d'événements
Emploi
- Chargé / Chargée d'affaires BTP
- Projeteur / Projeteuse béton armé
- Chef de chantier
- Manoeuvre bâtiment
+ d’offres
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.