Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Environnement > Une adhésion "massive" à la REP PMCB
ENVIRONNEMENT

Une adhésion "massive" à la REP PMCB

PUBLIÉ LE 29 AVRIL 2024
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Une adhésion  massive  à la REP PMCB
À quelques jours du premier anniversaire du lancement du dispositif REP PMCB l’Unicem salue les presque 90% des entreprises qu’elle représente ayant adhéré à l’un des éco-organismes agréés.

Aussi bien en métropole que dans les DROM, ce sont au total plus de 6 000 entreprises qui ont adhéré, dès la première année, aux deux éco-organismes de catégorie 1 (déchets inertes) agréés, Écominéro et Valobat. Les deux entités, chargées de collecter l’éco-contribution qui finance la gestion des produits et matériaux de construction en fin de vie, ont traité en 2023 près de 2,5 millions de tonnes de déchets inertes.

Ces résultats encourageants s’alignent sur les perspectives ambitieuses de la filière qui vise, d’ici à la fin de son premier agrément en 2028, un objectif de 90% de déchets valorisés ou recyclés sur un gisement total estimé actuellement à environ 30 millions de tonnes de déchets inertes. 

La REP PMCB, instaurée par la Loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) du 10 février 2020, fêtera sa première bougie le 1er mai 2024. « Ce bilan global, très positif, est le reflet des actions mises en place par nos industries depuis des années, permettant actuellement environ 80% de matériaux recyclés ou valorisés. Dans cette continuité, la dynamique enclenchée de longue date visera à atteindre de nouvelles marges de progrès mais aussi l’objectif de 90% prévu au plus tard en 2028. Il conviendra toutefois de veiller à ce que le poids économique de la filière REP PMCB ne vienne pas exagérément alourdir les prix des matériaux et donc le coût de la construction. D’autant plus que le secteur du bâtiment traverse une crise significative et que le manque de logements reste extrêmement  préoccupant. », commente Alain Plantier, président de l’Union nationale des Industries de Carrières et Matériaux de construction (UNICEM)
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Husqvarna : une palette de nouveautés zéro contrainte… et zéro déchet !
Husqvarna : une palette de nouveautés zéro contrainte… et zéro déchet !
Trelleborg présente ses dernières enveloppes spéciales chantiers à l’IFAT de Munich
Trelleborg présente ses dernières enveloppes spéciales chantiers à l’IFAT de Munich
IFAT Munich : J-5 avant l’ouverture du salon sur les technologies environnementales !
IFAT Munich : J-5 avant l’ouverture du salon sur les technologies environnementales !
Bruitparif récompensé par le Conseil national du Bruit
Bruitparif récompensé par le Conseil national du Bruit
Tous les articles Environnement
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS