Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Environnement > Myral : le système de façade le moins carboné du marché d'ici 2025
ENVIRONNEMENT

Myral : le système de façade le moins carboné du marché d'ici 2025

PUBLIÉ LE 21 NOVEMBRE 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Myral : le système de façade le moins carboné du marché d'ici 2025
Cette solution a l’avantage de stocker du carbone sur le temps long et de contribuer à renouer avec la création de biodiversité.
Myral se rapproche de son objectif ambitieux : devenir d’ici 2025 le système de façade le moins carboné du marché en baissant de 70 % l’impact carbone de sa solution d’isolation thermique par l’extérieur. 

Lancée il y a un an et demi, la démarche Neutral.ITE 2025 vise à décarboner les processus de fabrication de Myral en mettant l’accent sur la circularité, l’agilité et la sobriété. Cette initiative a permis à Myral de définir clairement ses objectifs en matière de réduction de l’impact carbone de ses panneaux d’isolation et de déterminer les étapes cruciales dans leurs processus de production.

Avec des ambitions chiffrées, l’entreprise s’engage à proposer une solution pérenne qui répond aux impératifs environnementaux actuels, avec le soutien de l’ADEME et France Relance 2030.

Les derniers mois ont été marqués par d’importants progrès dans l’écoconception de la solution, notamment par des choix judicieux en matière d’isolants complémentaires. Cette sobriété recherchée permettra de s’adapter à divers types de chantiers, soutenant ainsi les besoins de rénovation dans une logique de décarbonation.

La baisse de 70 % de l’impact carbone de la solution Myral passe nécessairement par l’utilisation d’un maximum de matières premières recyclées post consommation dans le processus de production. L’objectif étant de réaliser les panneaux d’isolation par l’extérieur à partir de déchets du quotidien.

Le sourcing est donc une étape importante dans le processus. L’aluminium représente notamment un gros potentiel de décarbonation. Myral a ainsi comparé les données des fournisseurs qui avaient la capacité de proposer du recyclé et réalisé des tests sur leur ligne de fabrication. Le taux d’aluminium recyclé, issu de vrais déchets comme des canettes usagées, peut aller jusqu’à 75 %.

Cela représente un gain compris entre 6 et 8 kg co2 par m². Plusieurs pistes sont également explorées pour le PVC, avec de la matière 50 à 100 % recyclée issue de la déconstruction des menuiseries. La décarbonation de la mousse isolante est en revanche un réel défi et l’intégration de bouteilles en plastique recyclées dans la formulation est très prometteuse.

L’emploi d’environ 15 % de matière recyclée dans la composition permettrait d’économiser près de 3 kg co2 par m². Avec l’utilisation de 5 à 6 bouteilles par m², cela représente possiblement le recyclage de 1,5 million de bouteilles par an.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Paysalia 2023 - Un vent de nouveautés bien affûtées !
Paysalia 2023 - Un vent de nouveautés bien affûtées !
Trelleborg Tyres booste la productivité dans les déchets
Trelleborg Tyres booste la productivité dans les déchets
Bruitparif récompensé par le Conseil national du Bruit
Bruitparif récompensé par le Conseil national du Bruit
CMC acquiert All Access Equipment et consolide les Etats-Unis
CMC acquiert All Access Equipment et consolide les Etats-Unis
Tous les articles Environnement
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS