Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Environnement > Accélérer le réemploi en Europe via les outils digitaux
ENVIRONNEMENT

Accélérer le réemploi en Europe via les outils digitaux

PUBLIÉ LE 6 DÉCEMBRE 2021
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Accélérer le réemploi en Europe via les outils digitaux
Digital DeConstruction, consortium de 14 partenaires européens, soutenu en France par GreenFlex, l’AREP, SNCF Gares & Connexions, Nobatek/INEF4 et Vilogia, entend accélérer le réemploi en Europe, notamment au moyen d’outils digitaux.

Digital Deconstruction participe à la structuration d’un écosystème, centré autour de trois principes : « Réduire, Réutiliser, Recycler ». Celui-ci repose sur la volonté d’être bien plus sobre et efficace dans les usages et la consommation de matériaux. Le consortium prévoit ensuite de faire évoluer le mix matériaux de la construction vers des solutions moins carbonées et d’explorer les façons de mieux produire des matériaux d’usage commun : verre, acier, béton,...

En parallèle, il milite pour une utilisation plus massive des matériaux géo et bio sourcés et pour une meilleure réutilisation des matériaux issus de la déconstruction. Les bâtiments à déconstruire sont une « mine ou carrière urbaine » offrant des ressources, plutôt que des centres de coûts constitués de déchets.

Pour Digital Deconstruction, il s’agit maintenant de "changer d’échelle". "Pour tenir nos objectifs écologiques, il sera clé que le réemploi devienne une filière clé et atteigne les 20% dans le mix matière de nos constructions de demain, écrit-il dans un communiqué. Favoriser le réemploi des matériaux nécessite un changement de pratique embarquant l’ensemble de la profession".

Pour appuyer ce changement d’échelle, les acteurs du collectif Digital DeConstruction veulent mieux faire savoir le potentiel des outils digitaux pour permettre aux acteurs de la déconstruction et de la construction de mieux s’engager dans ces projets de déconstruction sélective et de réemploi.

Cela passera par un recensement et une mise en perspective de l’ensemble des outils digitaux existants, ainsi que par un suivi de projets démonstrateurs d’excellence du réemploi, en capitalisant sur les
apprentissages, outils et méthodes développées dans ce cadre.

Un Manifeste et des Hubs d’Innovation du Réemploi

Le « Manifeste pour une (dé)construction circulaire », rédigé par les partenaires français de ce consortium européen, dresse un état des lieux des pratiques et leviers nécessaires pour aller plus loin et des actions clés nécessaires pour rendre cette filière du BTP circulaire.

Un autre volet clé d’action du programme consiste à créer des espaces d’échange et groupes de travail afin d’amener les acteurs du secteur à échanger sur leurs pratiques, les freins identifiés au réemploi et sur la capacité des outils digitaux actuels à répondre à ces besoins actuels et d’éventuels besoins additionnels auxquels les outils actuels ne permettent pas pour l’instant de répondre.

Pour cela, Digital DeConstruction lance les Hubs d’Innovations du Réemploi ; le premier a eu lieu le 16 novembre dernier, il sera suivi de trois Hubs répartis sur l’année 2022. Au programme : des temps d’ateliers
pour créer ensemble une feuille de route ambitieuse, des plénières avec le retour d’expérience des acteurs du secteur et des visites de sites organisées avec les partenaires du programme hébergeurs de sites pilotes, AREP, SNCF Gares & Connexions et Vilogia.

Qualifier l’impact des outils numériques

Quatre outils numériques ont déjà été testés et qualifiés quant à leurs coûts et bénéfices : le scanner 3D de BIM-Y, un BIM (Modélisation des informations du bâtiment) réversible développé par GTB Lab, une base de données des matériaux intégrée nommée CIRDAX et la technologie blockchain apportée par Blockmaterial.

Ces outils sont testés sur les projets démonstrateurs, améliorés au sein d’une démarche de co-construction et seront présentés, aux côtés d’autres outils plus matures existants, au sein d’une plateforme open source de présentation de ces outils. L’objectif : donner un éclairage aux différents professionnels de la construction et de la déconstruction de la pertinence et des coûts / bénéfices de différents outils pour maximiser le réemploi dans différents cas d’usages
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Bobcat sort le grand jeu pour le salon LogiMAT 2024
Bobcat sort le grand jeu pour le salon LogiMAT 2024
Manuloc s’engage dans la décarbonation en rachetant Axialease
Manuloc s’engage dans la décarbonation en rachetant Axialease
Cycle Zéro, l'appli de récup' des surplus de chantiers
Cycle Zéro, l'appli de récup' des surplus de chantiers
Le recyclage, stratégie industrielle indispensable pour la production de réseaux bas carbone
Le recyclage, stratégie industrielle indispensable pour la production de réseaux bas carbone
Tous les articles Environnement
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS